Aller au contenu principal

Markus Zeiher, cocréateur d’un grossiste historique de Rungis

Markus Zeiher, cocréateur avec son épouse du grossiste Dynamis.
© P. Gautier

« Je travaille dans le bio depuis toujours », indique Markus Zeiher. En parallèle de ses études de biologie dans les années 70 en Suède (pays où il a grandi), Markus travaillait déjà pour des entreprises bio (un meunier puis un grossiste). Il arrive en France en 1988 et après avoir œuvré dans deux entreprises bio, il crée en 1991 avec son épouse Élodie, la société Dynamis, grossiste spécialisé dans les fruits et légumes bio à Rungis. « Au départ, la société était détenue par deux fondations, l’une suédoise, l’autre hollandaise dont l’objectif était de développer la bio. » Depuis 2009, elle fonctionne en capitaux privés, « mais la philosophie est restée la même : elle est autant écologique que sociétale ». « À l’époque, la France était en surproduction biologique, on faisait surtout de l’export ! », explique Markus. Les choses ont bien évolué « notamment après la crise de la vache folle en 2001, année où le crédit de la bio a considérablement augmenté », ajoute Markus. Aujourd’hui, l’entreprise traite 10 000 tonnes de fruits et légumes par an et emploie 40 salariés. Et l’heure de la retraite approchant, Markus et Élodie accompagnent leurs repreneurs, Stanislas et Estelle Henriot, spécialistes du vin et du champagne. « Nous les avons choisis parce qu’ils veulent continuer ce que nous avons construit dans le même esprit. Pour le moment on reste associés d’ailleurs », conclut Markus.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bio.

Les plus lus

Les Volailles fermières d’Auvergne s’ouvrent des portes en Europe
Les Marches
Élevées sans antibiotiques, personnalisées à travers un QR code, nourries aux céréales et au soja de France, les volailles label…
Les Chèvres Bio France se séparent en plusieurs groupes
Les Marches
A la suite de tensions internes, le groupement coopératif Les Chèvres Bio France se sépare d’une trentaine de producteurs sur la…
La viande bio poursuit sa progression
Les Marches
La viande bio a résisté à la pandémie, malgré les perturbations et la fermeture de la restauration, affichant sur un an une…
Vêlage : quels usages possibles des médecines complémentaires ?
Bovins Viande
Cyrielle Corbier, vétérinaire conseil pour Littoral normand, liste les usages possibles des médecines complémentaires autour du…
Porc bio : l’amont ralenti sa production en 2020
Les Marches
La production de porcs bios s’est développée de manière moins marquée l’an dernier. Si les volumes abattus ont bondi de 31,8 %…
Foodmaker, connue pour ses bars à salades, ouvre un nouveau restaurant parisien, et ne compte pas s’arrêter là
Fruits et Légumes
L’enseigne belge Foodmaker vient d’ouvrir son deuxième restaurant parisien à quelques pas de la Bourse, du Louvre et du Centre…
Publicité