Aller au contenu principal

Marc Barré, fin connaisseur des filières bio

Marc Barré, directeur général de Biofournil.
© DR

Marc Barré est un expert du fonctionnement des filières biologiques. Après différents postes chez Bodin et la minoterie Suire, il intègre Biofournil en octobre 2015. L’entreprise a fêté ses 40 ans en juin 2018. En dix ans, le site de production de la société au Puiset-Doré, dans le Maine-et-Loire, a triplé sa surface de production. L’entreprise produit 100 % de pains bio au levain à l’ancienne et se fournit uniquement en blé, seigle et petit épeautre français. « Nous avons toujours été en 100 % français dans nos approvisionnements. Et nous avons renforcé le trait depuis notre rapprochement avec la Cavac », explique Marc Barré. Et c’est sûrement là l’une des forces de la société. « Tout le monde veut faire du bio. Le gâteau grandit certes, mais il faut que la matière première soit disponible. Les personnes que je rencontre me connaissent. Il y a une sorte de fidélité aux historiques du métier. Les nouveaux qui arrivent peuvent trépigner sur place, ce n’est pas pour cela qu’ils auront de la marchandise », raconte Marc Barré. Entre Bodin, la minoterie Suire et désormais Biofournil, Marc Barré a construit avec le temps des filières solides. « Les filières se construisent avec le temps, pas en claquant des doigts. Je travaille avec l’amont depuis toujours. Depuis Bodin, les gens me connaissent. Il y a des liens simples et fiables dans une volonté de construction », conclut-il.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bio.

Les plus lus

Sarrasin bio : dans la Creuse, la filière s'équipe pour le circuit court
Les Marches
Dans la Creuse, une filière de sarrasin bio se structure sur le plateau de Millevaches autour d’une dizaine de producteurs. Le…
Inflation, baisse de la consommation bio : chez Vitafrais, l’heure est à la "gestion fine"
Les Marches
Entre inflation et commande réduite, le modèle économique du grossiste Vitafrais est mis sous pression.
La meilleure région biologique d’Europe est française
Les Marches
Le Comité européen des régions a décerné le prix de la meilleure région biologique à l'Occitanie, pour son excellence dans la…
Olivier Cima nommé directeur général du chocolatier bio Saveurs & Nature
Les Marches
Le chocolatier bio Saveurs & Nature a un nouveau directeur général, en la personne d'Olivier Cima.
Bruno Martel, Agrial : « Les marchés laitiers restent encore trop incertains »
Les Marches
Grâce à une baisse de sa production laitière biologique, la situation s’assainit à Eurial, branche lait d’Agrial. Dans un…
Grippe aviaire : le Synalaf s'engage pour sauver les poules et volailles en plein air
Les Marches
A son assemblée générale, le Syndicat national des labels avicoles de France a confirmé son soutien à la feuille de route…
Publicité