Aller au contenu principal

Réussir Bio : le média des professionnels du bio

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Ludovic Billard, convaincu par la vision de Biolait

Ludovic Billard, 64 hectares d'herbe en Côtes-d'Armor et président de Biolait.
© DR

En Gaec à deux dans les Côtes-d'Armor, avec 190 000 litres sur 64 hectares quasiment tout en herbe, et des volailles, Ludovic Billard a d’abord été convaincu par les systèmes très herbagers. Ne pouvant pas s'installer sur l'exploitation de son père, il a cherché une petite structure avec un parcellaire adapté. En 2003, il s’installe, augmente progressivement les surfaces en herbe et diminue celles en maïs jusque 5 hectares. « En 2009, la crise du lait a été l’élément déclencheur de mon passage en bio. À l'époque, seul Biolait pouvait me collecter en bio, et sa philosophie me convenait tout à fait », se souvient-il. Il a très vite participé au conseil d'administration. « Les convictions de Biolait sur le développement de la bio partout et pour tous les éleveurs, et la solidarité entre les adhérents, font notre différence. Biolait prône une meilleure répartition de l’élevage sur les territoires, pour une meilleure complémentarité culture et élevage, et des systèmes vertueux sur l’état des sols, l’environnement et la biodiversité. Tant que le lait d'un adhérent ne peut pas être valorisé en bio, il est quand même payé au prix bio », explique-t-il. Selon Biolait, les fermes bio doivent rester très autonomes et basées sur l'herbe, pour des raisons techniques et économiques. Aujourd'hui, les adhérents Biolait vont déjà plus loin que le cahier des charges européen, avec notamment des fermes 100% bio.

Les plus lus

Deux techniques de culture testées en betteraves bio
Machinisme
L'ITB a testé deux solutions de culture des betteraves bio : le semis au carré et le repiquage. 
Horsch - Les bineuses Transformer à système de guidage intégré
Machinisme
La gamme de bineuses à dents Transformer VF de Horsch comprend quatre modèles de 6 à 12 m d’envergure.
Horsch - Des herses étrilles de 6 à 15 mètres d’envergure
Machinisme
Horsch dévoile la herse étrille Cura ST intégrant un dispositif de réglage de la pression au sol des peignes.
Les règles se durcissent pour l’alimentation des porcs bio
Porc
Au 1er janvier 2021 pour les porcs bio de plus de 35 kg, au 1er janvier 2025 pour les plus petits, l’alimentation devra être à…
Steketee – Réglage électrique des éléments bineurs
Machinisme
La firme néerlandaise Steketee, propriété du groupe Lemken, propose un dispositif électrique assurant le réglage automatique et…
Samo - Largeur de binage variable pilotée depuis la cabine
Machinisme
Samo propose le VarioChop qui permet d’ajuster la largeur de binage entre les rangs.
Publicité