Aller au contenu principal

Réussir Bio : le média des professionnels du bio

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Ludovic Billard, convaincu par la vision de Biolait

Ludovic Billard, 64 hectares d'herbe en Côtes-d'Armor et président de Biolait.
© DR

En Gaec à deux dans les Côtes-d'Armor, avec 190 000 litres sur 64 hectares quasiment tout en herbe, et des volailles, Ludovic Billard a d’abord été convaincu par les systèmes très herbagers. Ne pouvant pas s'installer sur l'exploitation de son père, il a cherché une petite structure avec un parcellaire adapté. En 2003, il s’installe, augmente progressivement les surfaces en herbe et diminue celles en maïs jusque 5 hectares. « En 2009, la crise du lait a été l’élément déclencheur de mon passage en bio. À l'époque, seul Biolait pouvait me collecter en bio, et sa philosophie me convenait tout à fait », se souvient-il. Il a très vite participé au conseil d'administration. « Les convictions de Biolait sur le développement de la bio partout et pour tous les éleveurs, et la solidarité entre les adhérents, font notre différence. Biolait prône une meilleure répartition de l’élevage sur les territoires, pour une meilleure complémentarité culture et élevage, et des systèmes vertueux sur l’état des sols, l’environnement et la biodiversité. Tant que le lait d'un adhérent ne peut pas être valorisé en bio, il est quand même payé au prix bio », explique-t-il. Selon Biolait, les fermes bio doivent rester très autonomes et basées sur l'herbe, pour des raisons techniques et économiques. Aujourd'hui, les adhérents Biolait vont déjà plus loin que le cahier des charges européen, avec notamment des fermes 100% bio.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Vignette
Infographie : la production biologique et les marchés du bio en France et en Europe
L’Europe est le deuxième marché au monde pour les produits bio, derrière les États-Unis. Les ventes au détail représentent 34,3…
Vignette
Les 50 personnalités qui font le bio

Pour le premier numéro de Réussir Bio, les rédactions du groupe ont sélectionné 50 personnalités qui font l’…

« Le passage au bio a sauvé mon exploitation robotisée »
Lait
Nicolas Roybin a mené sa conversion au bio de main de maître, tout en maintenant la productivité du troupeau et en atteignant son…
Intégrer les principes de la permaculture en vigne
Vigne
Certains vignerons cherchent à appliquer les techniques de permaculture dans un contexte de production viticole. Rencontre avec…
Premiers essais prometteurs pour le désherbage électrique
Portail réussir
Elle s’appelle Electroherb. Cette innovation permet d’éliminer les mauvaises herbes en les « électrocutant ». Une alternative aux…
Vignette
Comment protéger le maïs bio des attaques de taupin ?
Le taupin est un ravageur redouté des maïsiculteurs. Quelles sont les parades possibles en culture bio ? Visite d’essai dans le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site [nom du site]
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière [nom du site]
Consultez les revues [nom du site] et [nom du site] au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière [nom du site]