Aller au contenu principal

Réussir Bio : le média des professionnels du bio

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Président de la commission bio d'Interbev et éleveur de Charolais
Pour Philippe Cabarat, « L'agriculture biologique doit être irréprochable »

Philippe Cabarat, président de la commission bio d'Interbev et éleveur de Charolais.
© DR

« Durant mes études à l’Ensaia de Nancy, j’ai eu la chance de rencontrer René Dumont (un agronome connu pour son engagement écologiste, NDLR). Nous réfléchissions à l’avenir de l’agriculture. Nous nous disions que nous allions vers une impasse, qu’il fallait changer notre façon de procéder afin que l’agriculteur puisse continuer à vivre de son métier. Alors que l'agriculture commençait à devenir intensive, je me suis installé sur une ferme de polyculture-élevage au modèle extensif. Je voulais autre chose et j’ai très vite converti mes terres en bio. En 2004, j’ai poussé à la création de la commission bio d’Interbev avec l’idée qu’une partie des CVO revienne pour la production bio afin de communiquer sur nos engagements. La viande biologique doit toujours avoir de l’avance sur le conventionnel. Nous devons être encore plus irréprochable. Nous avons une obligation de résultat, notamment sur le bien-être animal, qu'il faut désormais pouvoir prouver. Au sein de la commission, nous échangeons beaucoup sur le bien-être animal. Ce n’est pas un débat simple. Les animaux doivent-ils toujours être dehors, par exemple ? Il y a souvent un décalage entre l’idéalisme des consommateurs et la réalité des exploitations. Parfois il vaut mieux que les animaux soient au chaud sur de la paille que dehors. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Vignette
Infographie : la production biologique et les marchés du bio en France et en Europe
L’Europe est le deuxième marché au monde pour les produits bio, derrière les États-Unis. Les ventes au détail représentent 34,3…
Vignette
Les 50 personnalités qui font le bio

Pour le premier numéro de Réussir Bio, les rédactions du groupe ont sélectionné 50 personnalités qui font l’…

« Le passage au bio a sauvé mon exploitation robotisée »
Lait
Nicolas Roybin a mené sa conversion au bio de main de maître, tout en maintenant la productivité du troupeau et en atteignant son…
Vignette
Comment protéger le maïs bio des attaques de taupin ?
Le taupin est un ravageur redouté des maïsiculteurs. Quelles sont les parades possibles en culture bio ? Visite d’essai dans le…
Intégrer les principes de la permaculture en vigne
Vigne
Certains vignerons cherchent à appliquer les techniques de permaculture dans un contexte de production viticole. Rencontre avec…
Premiers essais prometteurs pour le désherbage électrique
Portail réussir
Elle s’appelle Electroherb. Cette innovation permet d’éliminer les mauvaises herbes en les « électrocutant ». Une alternative aux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site [nom du site]
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière [nom du site]
Consultez les revues [nom du site] et [nom du site] au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière [nom du site]