Aller au contenu principal

Réussir Bio : le média des professionnels du bio

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

À la recherche du lait bio

Le nombre d’éleveurs biologiques ne cesse de croître et, aujourd’hui, 9 % des chèvres sont bio. Une centaine de livreurs apportent environ 10 millions de litres à des laiteries qui cherchent de plus en plus de lait.

Selon l’Agence bio, les 1 045 exploitations françaises certifiées bi en 2018 élevaient 72 000 chèvres. Les éleveurs sont ainsi 13 % de plus qu’en 2017 et les chèvres 18 % de plus. À cela s’ajoutent les 135 élevages et leurs 6 200 chèvres en conversion. C’est ainsi 9 % du cheptel caprin qui est élevé en bio. « Depuis 2010, le nombre d’exploitation caprine bio a doublé et le nombre de chèvres a triplé », observe Benoît Baron de l’Institut de l’élevage. Avec 70 chèvres par troupeaux en moyenne, le troupeau moyen s’est agrandi puisqu’il n’était que de 53 chèvres par élevage en 2009. On est là plus proche du troupeau moyen des fromagers français (70 chèvres en moyenne) que de celui des livreurs (237 chèvres).

Les plus lus

Les vins nature bousculent les codes de la communication
Vigne
Les vins nature construisent peu à peu leur notoriété, et s’appuient pour cela sur des stratégies de communication fortement…
À la recherche du lait bio
La chèvre
Le nombre d’éleveurs biologiques ne cesse de croître et, aujourd’hui, 9 % des chèvres sont bio. Une centaine de livreurs…
Moins de lait chez les éleveurs caprins bio mais une génétique similaire
La chèvre
La productivité par animal dans les élevages bio est en moyenne moins élevée qu’en conventionnel. C’est surtout lié à la conduite…
Les principaux points du cahier des charges bio pour l’élevage caprin
La chèvre
Général Les conditions de logements sont de 1,5 m² minimum par tête et une aire d’exercice de 2,5 m² par tête. L’élevage hors…
Les freins réels et imaginés du passage en bio
La chèvre
Parasitisme, cultures, insémination, revenus… Les freins au passage au bio sont parfois fondés, parfois moins. Étude en Pays de…
Pour bien démarrer en bio
La chèvre
La gestion du pâturage et du parasitisme sont à bien appréhender pour se lancer en bio. L’allaitement des chevrettes aussi.
Publicité