Aller au contenu principal

Réussir Bio : le média des professionnels du bio

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Jean-Marc Lévêque, au service de l'environnement

Jean-Marc Lévêque, président du Synabio et directeur développement durable de Triballat Noyal.
© DR

Jean-Marc Lévêque, directeur du développement durable chez Triballat Noyal, a pris la présidence du Syndicat des transformateurs et distributeurs de produits biologiques (Synabio) en octobre 2018. Il s’est engagé pour un mandat de deux ans, pas plus selon ses dires. Diplômé d’un BTS en productions animales et d’une maîtrise en sciences et techniques de l’environnement, Jean-Marc Lévêque a réalisé l’ensemble de sa carrière dans le monde de l’agriculture biologique. Il s’amuse à dire qu’il ne connaît rien à l’agriculture conventionnelle. Il entre chez Triballat Noyal en 1985, au moment de l’acquisition de l’entreprise laitière Tante Hélène au sein de laquelle il est chargé du développement de la production laitière biologique. Il quitte plus de dix ans l’entreprise bretonne (de 1987 à 2003) pour participer à la rédaction des principaux textes nationaux, européens et du Codex Alimentarius sur l’agriculture biologique et prendre la direction du Setrab (ancien nom du Synabio) de 1991 à 2003. À cette échéance, il réintègre Triballat au poste de responsable développement durable, poste qu’il occupe toujours. Administrateur de l’Agence bio, il est également président de l’Ifoam France.

Les plus lus

Les vins nature bousculent les codes de la communication
Vigne
Les vins nature construisent peu à peu leur notoriété, et s’appuient pour cela sur des stratégies de communication fortement…
À la recherche du lait bio
La chèvre
Le nombre d’éleveurs biologiques ne cesse de croître et, aujourd’hui, 9 % des chèvres sont bio. Une centaine de livreurs…
Moins de lait chez les éleveurs caprins bio mais une génétique similaire
La chèvre
La productivité par animal dans les élevages bio est en moyenne moins élevée qu’en conventionnel. C’est surtout lié à la conduite…
Les principaux points du cahier des charges bio pour l’élevage caprin
La chèvre
Général Les conditions de logements sont de 1,5 m² minimum par tête et une aire d’exercice de 2,5 m² par tête. L’élevage hors…
Les freins réels et imaginés du passage en bio
La chèvre
Parasitisme, cultures, insémination, revenus… Les freins au passage au bio sont parfois fondés, parfois moins. Étude en Pays de…
Pour bien démarrer en bio
La chèvre
La gestion du pâturage et du parasitisme sont à bien appréhender pour se lancer en bio. L’allaitement des chevrettes aussi.
Publicité