Aller au contenu principal
Font Size

Jean-Jacques Le Bris, un pionnier du légume bio breton

Jean-Jacques Le Bris est producteur de légumes bio et premier président de la commission bio du Cerafel.
© F. Jourdain

En Bretagne, la structuration de la filière du légume bio au sein du Cerafel doit beaucoup à Jean-Jacques Le Bris. Le Cerafel, association bretonne des organisations de producteurs de la Sica Saint-Pol, de l'Union des coopératives de Paimpol et de Tréguier (UCPT) et de Terres de Saint-Malo, regroupe une centaine de producteurs pour près de 20 000 tonnes de légumes vendus sous marque Prince de Bretagne Bio. Producteur de légumes à Pleumeur-Gautier dans les Côtes-d’Armor, Jean-Jacques Le Bris est parmi les premiers conventionnels de l'organisation à basculer dans le référentiel AB en 1997, à une époque où la multiplication des crises alimentaires (vache folle, poulet à la dioxine) inquiète de plus en plus les consommateurs. « C’était pour moi une démarche de progrès », dit-il. Avec lui, une dizaine de légumiers conventionnels se convertissent et convainquent Alexis Gourvennec, président emblématique du Cerafel et de la Sica, de constituer une commission dédiée. Jean-Jacques Le Bris prend la présidence de la commission bio de l’UCPT, puis de la commission bio du Cerafel. Il va conserver ce dernier mandat jusqu’à l’année dernière. Sa plus grande fierté ? « Voir que le modèle économique mis en place (stations de conditionnement agréées, emballages pour les légumes bios, certification Globalgap pour l’ensemble des exploitations, etc.) était le bon », dit-il. De son exploitation de 73 hectares qu’il conduit avec sa femme et son fils, Jean-Jacques Le Bris, 58 ans aujourd’hui, rappelle qu’en bio, « rien n’est jamais gagné, il y a toujours des impasses techniques à surmonter ». Mais il est persuadé que par l’échange d’informations techniques et le travail de la station expérimentale Terre d’Essais, la filière continuera d’avancer. 

Les plus lus

Magasin BIO
La filière bio parie sur une dynamique renforcée par la crise du Covid-19
La consommation de produits bio a connu un fort dynamisme lors de la crise du Covid-19. Comment expliquer cette croissance ? Est-…
Le lait bio face au Covid-19 : Quatre laiteries témoignent
Lait
Sodiaal, Lactalis, Agrial-Eurial et Danone témoignent des difficultés et des opportunités liées aux mesures de confinement pour…
Le sucre de betterave bio français connait des débuts prometteurs
Grandes Cultures
Que ce soit chez Tereos ou Cristal Union, le marché du sucre bio confirme son potentiel, avec des surfaces qui progressent…
Jardin Bio Etic cherche à se différencier
Les Marchés
La marque alimentaire de Léa Nature, anciennement Jardin Bio, poursuit sa stratégie RSE pour répondre à l’essor et à la…
Fertilité des sols : le phosphore, un défi pour la conversion à grande échelle en bio
Grandes Cultures
Plus que l’azote, le phosphore pose question dans les sols des exploitations en agriculture biologique. Il a tendance à diminuer…
La Famille Zouari en négociations exclusives pour reprendre Bio c’ Bon
Les Marchés
La Famille Zouari, qui a déjà récemment repris Picard Surgelés, vient d’entrer en négociations exclusives pour prendre une…
Publicité