Aller au contenu principal

Réussir Bio : le média des professionnels du bio

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Jacques Secque, " le marginal de l'époque "

Jacques Secque, co-président d'Unébio qui compte 2700 éleveurs adhérents sur toute la France.
© DR

Aujourd’hui co-président de la société Unébio, Jacques Secque s’est installé en conventionnel en 1984, mais s'est très vite réorienté vers l’élevage bovin biologique. « J’ai suivi une formation où on ne parlait pas de bio, mais où nous étions abreuvés de pesticides. À l’époque, nous les manipulions sans protections, sans se poser de questions… Ce que je faisais ne me plaisait pas », raconte-t-il. Après avoir suivi l’une des premières formations en bio, il a obtenu sa première certification bio en 1985. Il s’est rattaché au groupement d’agriculteurs bio du Limousin (Gablim), et a participé à « la création des premiers débouchés de viande bio. Ce n’était pas facile à l’époque, nous étions considérés comme des marginaux par la profession et les instances administratives », explique Jacques Secque. Au fil des rencontres, il participe à la création du groupement d'éleveurs bio Unébio en 2004. Aujourd’hui, la société compte 2 700 éleveurs adhérents sur toute la France, a des partenariats avec les abattoirs Puigrenier et Elivia notamment, et permet la production de 27 000 bovins, 17 000 porcs, 15 000 ovins, 3 000 veaux et 67 000 volailles par an.

Les plus lus

Un prix du lait à 470,59€ chez Biolait
Les Marchés
Dans quelques jours le « résultat positif » de son exercice comptable sera redistribué à ses 1300 fermes adhérentes par Biolait,…
Loridan, membre du réseau Vitalis, développe son offre biologique
Fruits et légumes
Spécialiste du négoce de pommes de terre, avec 65 000 t commercialisées, Loridan veut faire passer son offre de pommes de terre…
FIT crée Lacticare à l’Union laitière de la Venise verte
Les Marchés
Le distributeur d’ingrédients laitiers FIT (250 Meur de CA en 2019) communique sur la reprise de l’activité poudres et laits…
Une légumerie bio pour approvisionner la restauration collective
Fruits et légumes
La Coopérative Bio d’Île-de-France a enfin inauguré sa très attendue légumerie bio. Plus de 300 personnes étaient présentes.
La cuisine centrale de Millau obtient deux carottes
Les Marchés
Le 22 janvier, la cuisine centrale de la Ville de Millau s'est vue récompensée du diplôme lui conférant le label Ecocert en…
Le Bio progresse dans tous les circuits allemands
Les Marchés
En 2019, les dépenses des Allemands en produits alimentaires et en boissons bios, estimées à 11,97 milliards d’euros, ont…
Publicité