Aller au contenu principal

Jacques Secque, " le marginal de l'époque "

Jacques Secque, co-président d'Unébio qui compte 2700 éleveurs adhérents sur toute la France.
© DR

Aujourd’hui co-président de la société Unébio, Jacques Secque s’est installé en conventionnel en 1984, mais s'est très vite réorienté vers l’élevage bovin biologique. « J’ai suivi une formation où on ne parlait pas de bio, mais où nous étions abreuvés de pesticides. À l’époque, nous les manipulions sans protections, sans se poser de questions… Ce que je faisais ne me plaisait pas », raconte-t-il. Après avoir suivi l’une des premières formations en bio, il a obtenu sa première certification bio en 1985. Il s’est rattaché au groupement d’agriculteurs bio du Limousin (Gablim), et a participé à « la création des premiers débouchés de viande bio. Ce n’était pas facile à l’époque, nous étions considérés comme des marginaux par la profession et les instances administratives », explique Jacques Secque. Au fil des rencontres, il participe à la création du groupement d'éleveurs bio Unébio en 2004. Aujourd’hui, la société compte 2 700 éleveurs adhérents sur toute la France, a des partenariats avec les abattoirs Puigrenier et Elivia notamment, et permet la production de 27 000 bovins, 17 000 porcs, 15 000 ovins, 3 000 veaux et 67 000 volailles par an.

Les plus lus

Loïc Guines, président commission bio des Chambres d’agriculture France, Brice Guyau, président commission bio de la FNSEA, Joffrey Beaudot, responsable bio des Jeunes agriculteurs et Jérôme Caillé, président de la commission bio, pour La Coopération agricole.
« La bio s’est développée grâce à la GMS, aujourd’hui ils nous laissent tomber comme une merde »
Plusieurs représentants des agriculteurs bios au sein de la FNSEA, de la Coopération agricole, des Jeunes agriculteurs et des…
Philippe Camburet, président de la fédération nationale d'agriculture biologique lors d'une audition au Sénat.
« 833 euros, ça n’est même pas le prix d’un pneu ! » : les agriculteurs bio en colère face aux annonces d'Attal
Estimant l’annonce de Gabriel Attal trop faible sur le bio, la fédération nationale d’agriculture biologique demande à tous les…
Marc Fesneau sur le salon de l'Agriculture le 28 février 2024 annonçant le plan d'urgence bio
Crise du bio : une aide de 90 millions d’euros, toujours pas suffisante selon la Fnab
Marc Fesneau a annoncé mercredi soir au salon de l’Agriculture que l’aide d’urgence aux agriculteurs en difficulté pour 2024…
Marc Fesneau auditionné à l'Assemblée nationale
Crise du bio : « Notre objectif c’est qu’il n’y ait pas de déconversions »
Auditionné à l’assemblée nationale sur les mesures face à la crise agricole, Marc Fesneau s’est dit ouvert à la mise en place de…
manif FNAB Paris
Pourquoi les agriculteurs bio continuent-ils à se mobiliser dans la rue ?
Ce 7 février, à l’appel de la Fnab, des agriculteurs bio ont rejoint la capitale pour venir manifester devant l’Assemblée…
état des lieux bio monde
Bio : forte croissance des surfaces dans le monde, le marché européen en repli
Le rapport annuel de l’Institut de recherche de l’agriculture biologique (FIBL) et d’IFOAM-Organics International, la Fédération…
Publicité