Aller au contenu principal

Christophe Richardot, le nouveau PDG de Decollogne

Christophe Richardot, président directeur général de Decollogne.
© DR

Christophe Richardot a pris la fonction de PDG de Decollogne en succédant à Pierre Guez à la direction générale du groupe Dijon Céréales. La coopérative bourguignonne s’était alliée en 1998 à Moulins Decollogne, meunier familial seine-et-marnais, et l’avait doté en 2011 du nouveau moulin d’Aiserey (Côte-d’Or), spécialisé en farine biologique. Construit dans une ancienne sucrerie, ce moulin en forme de cône renversé est le symbole d’une filière biologique construite dans le cadre coopératif. Il développe une capacité d’écrasement de 25 000 tonnes sur meules de pierre et cylindres, au profit des artisans boulangers ou de clients industriels. 

« Decollogne est au cœur d’un projet de développement important de l’agriculture biologique sur notre territoire agricole de Bourgogne Franche-Comté, en lien étroit avec la coopération agricole régionale », fait savoir Christophe Richardot. Le DG de Dijon Céréales dirige aussi la récente Alliance BFC créée entre trois coopératives (Bourgogne du Sud, Dijon Céréales et Terre Comtoise), qui souhaite ouvrir des pistes de diversification pour les exploitations agricoles, parmi lesquelles figure le développement de l’AB. Decollogne s’inscrit selon lui « au sein d’un écosystème AB » en lien notamment avec la plateforme agro-environnementale Artemis qui a mis en place 3 plateformes d’essais dédiées au bio.

Les plus lus

Loïc Guines, président commission bio des Chambres d’agriculture France, Brice Guyau, président commission bio de la FNSEA, Joffrey Beaudot, responsable bio des Jeunes agriculteurs et Jérôme Caillé, président de la commission bio, pour La Coopération agricole.
« La bio s’est développée grâce à la GMS, aujourd’hui ils nous laissent tomber comme une merde »
Plusieurs représentants des agriculteurs bios au sein de la FNSEA, de la Coopération agricole, des Jeunes agriculteurs et des…
Philippe Camburet, président de la fédération nationale d'agriculture biologique lors d'une audition au Sénat.
« 833 euros, ça n’est même pas le prix d’un pneu ! » : les agriculteurs bio en colère face aux annonces d'Attal
Estimant l’annonce de Gabriel Attal trop faible sur le bio, la fédération nationale d’agriculture biologique demande à tous les…
Marc Fesneau sur le salon de l'Agriculture le 28 février 2024 annonçant le plan d'urgence bio
Crise du bio : une aide de 90 millions d’euros, toujours pas suffisante selon la Fnab
Marc Fesneau a annoncé mercredi soir au salon de l’Agriculture que l’aide d’urgence aux agriculteurs en difficulté pour 2024…
Marc Fesneau auditionné à l'Assemblée nationale
Crise du bio : « Notre objectif c’est qu’il n’y ait pas de déconversions »
Auditionné à l’assemblée nationale sur les mesures face à la crise agricole, Marc Fesneau s’est dit ouvert à la mise en place de…
manif FNAB Paris
Pourquoi les agriculteurs bio continuent-ils à se mobiliser dans la rue ?
Ce 7 février, à l’appel de la Fnab, des agriculteurs bio ont rejoint la capitale pour venir manifester devant l’Assemblée…
état des lieux bio monde
Bio : forte croissance des surfaces dans le monde, le marché européen en repli
Le rapport annuel de l’Institut de recherche de l’agriculture biologique (FIBL) et d’IFOAM-Organics International, la Fédération…
Publicité