Aller au contenu principal

Réussir Bio : le média des professionnels du bio

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Bruno Martel répond aux attentes sociétales

Bruno Martel, président du Conseil métier lait de vache biologique chez Agrial.
© Agrial

« Quand je me suis installé en 1995, le schéma de production était intensif, c’était celui qu’on apprenait à l’école, qui fonctionnait et répondait à la demande des marchés », raconte Bruno Martel, en Gaec avec 850 000 litres sur 220 hectares dont 180 d’herbe, en Ille-et-Vilaine. Plusieurs choses ont fait évoluer son Gaec jusqu’à la conversion bio en 2000. Situé  dans une zone humide bocagère à faible potentiel de rendement, « il était plus cohérent de s’adapter à notre territoire en désintensifiant et en valorisant davantage l’herbe pour réduire nos charges ». Ensuite, pour améliorer la valeur ajoutée, comme il n’y a pas d’AOP-IGP sur la zone, le Gaec s’intéresse à la bio. « Étant en zone péri-urbaine (au nord de Redon), nous avons été interpellés très tôt sur nos pratiques par le voisinage. La bio nous offre une reconnaissance sur nos pratiques et par le prix », explique-t-il. En tant que président du Conseil métier lait de vache biologique chez Agrial, Bruno Martel estime qu’"il faut garder des fermes de taille raisonnable pour rester très autonome sur l’alimentation des animaux, aller vers 100% des fermes 100% bio (aujourd’hui moins de 5% des fermes sont mixtes), et vers un approvisionnement 100% français ou encore vers zéro épandage d’effluents venant d’élevages conventionnels ».

Costie Pruilh

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Vignette
Infographie : la production biologique et les marchés du bio en France et en Europe
L’Europe est le deuxième marché au monde pour les produits bio, derrière les États-Unis. Les ventes au détail représentent 34,3…
Vignette
Les 50 personnalités qui font le bio

Pour le premier numéro de Réussir Bio, les rédactions du groupe ont sélectionné 50 personnalités qui font l’…

« Le passage au bio a sauvé mon exploitation robotisée »
Lait
Nicolas Roybin a mené sa conversion au bio de main de maître, tout en maintenant la productivité du troupeau et en atteignant son…
Intégrer les principes de la permaculture en vigne
Vigne
Certains vignerons cherchent à appliquer les techniques de permaculture dans un contexte de production viticole. Rencontre avec…
Premiers essais prometteurs pour le désherbage électrique
Portail réussir
Elle s’appelle Electroherb. Cette innovation permet d’éliminer les mauvaises herbes en les « électrocutant ». Une alternative aux…
Vignette
Comment protéger le maïs bio des attaques de taupin ?
Le taupin est un ravageur redouté des maïsiculteurs. Quelles sont les parades possibles en culture bio ? Visite d’essai dans le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site [nom du site]
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière [nom du site]
Consultez les revues [nom du site] et [nom du site] au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière [nom du site]