Aller au contenu principal

Bruno Martel répond aux attentes sociétales

Bruno Martel, président du Conseil métier lait de vache biologique chez Agrial.
© Agrial

« Quand je me suis installé en 1995, le schéma de production était intensif, c’était celui qu’on apprenait à l’école, qui fonctionnait et répondait à la demande des marchés », raconte Bruno Martel, en Gaec avec 850 000 litres sur 220 hectares dont 180 d’herbe, en Ille-et-Vilaine. Plusieurs choses ont fait évoluer son Gaec jusqu’à la conversion bio en 2000. Situé  dans une zone humide bocagère à faible potentiel de rendement, « il était plus cohérent de s’adapter à notre territoire en désintensifiant et en valorisant davantage l’herbe pour réduire nos charges ». Ensuite, pour améliorer la valeur ajoutée, comme il n’y a pas d’AOP-IGP sur la zone, le Gaec s’intéresse à la bio. « Étant en zone péri-urbaine (au nord de Redon), nous avons été interpellés très tôt sur nos pratiques par le voisinage. La bio nous offre une reconnaissance sur nos pratiques et par le prix », explique-t-il. En tant que président du Conseil métier lait de vache biologique chez Agrial, Bruno Martel estime qu’"il faut garder des fermes de taille raisonnable pour rester très autonome sur l’alimentation des animaux, aller vers 100% des fermes 100% bio (aujourd’hui moins de 5% des fermes sont mixtes), et vers un approvisionnement 100% français ou encore vers zéro épandage d’effluents venant d’élevages conventionnels ».

Costie Pruilh

Les plus lus

La nouvelle législation sur l'agriculture biologique reportée au 1er janvier 2022
Initialement programmée pour le 1er janvier 2021, l’entrée en vigueur de la nouvelle législation sur l'agriculture biologique a…
Bières : boom de l’artisanat et du local en bio
Le marché de la bière bio explose, avec un taux de progression estimé à +24 % en 2019 par l’Agence bio. Ralenti par la crise…
Offre limitée en céréales bio, une menace pour la dynamique de la demande ?
Avec la croissance de la consommation en produits bio se pose la question de l’offre. En céréales bio, ça tient… pour le moment,…
« L’agriculture bio s’organise partout en France »
Les Marchés
Tirée par la consommation, la production française en agriculture biologique progresse dans toutes les filières. Elle représente …
Blue Whale veut révolutionner le raisin bio
Fruits et légumes
Le projet de raisin bio sous abri-climatique semble sur de bons rails. Il permettra de sécuriser le producteur et de répondre aux…
Blé dur : ruée sur les pâtes bio
Toujours en progression, la filière Pâtes bio française, encore modeste, a profité du confinement pour se faire connaître et…
Publicité