Aller au contenu principal

Brigitte Brunel Marmone, un maillon du redressement de La Vie Claire

Brigitte Brunel Marmone, présidente du directoire de La Vie Claire.
© DR

Présidente du directoire de la chaîne de magasins La Vie Claire depuis 2001, Brigitte Brunel Marmone a contribué au redressement de l’enseigne lorsqu’elle est arrivée, pour en faire un acteur majeur de la distribution spécialisée. « En 2018, nous avons fêté les 70 ans de La Vie Claire, et faisons partie des piliers légitimes du bio », a-t-elle affirmé lors d’une conférence de presse le 19 février dernier. Lors du dernier exercice, l’ensemble des magasins du réseau a réalisé 300 millions de chiffre d’affaires, en croissance de 12 % par rapport à 2017, et a dépassé la barre symbolique des mille collaborateurs.

En 1982, alors âgée de 24 ans, Brigitte Brunel Marmone rejoint le nouveau service marketing de Distriborg, groupe dans lequel elle évolue durant dix-huit ans, passant du marketing au commerce puis à la gestion. En 1996, Distriborg rachète La Vie Claire, qui ne possède plus que 90 magasins en 2000, réalise 10 millions d’euros de chiffre d’affaires, et perd de l’argent. Cette même année, Régis Pelen cède Distriborg au Hollandais Wessanen, mais conserve La Vie Claire, dont il reste aujourd’hui l’actionnaire majoritaire. Il confie le redressement de l’enseigne à Brigitte Brunel Marmone en tant que présidente du directoire et à Benoît Soury, directeur général, désormais parti chez Carrefour. « Tout le monde nous disait condamné, mais aujourd’hui, le pari est réussi », selon elle.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bio.

Les plus lus

[PAC] Des élus lancent un appel à l'Etat pour soutenir la bio
Des élus de communes rurales, de grandes villes, de métropoles, parlementaires de l'Assemblée, du Sénat, du Parlement européen,…
La Fnab demande un troisième niveau d’éco-régime réservé à la bio
Le projet d’éco-régime prévu dans la déclinaison de la Pac au niveau de la France au travers du Plan stratégique national…
Le Synabio donne sa position sur les démarches HVE
Le Synabio publie un guide qui présente 18 indicateurs qui peuvent permettre aux entreprises de faire évoluer leurs pratiques. Il…
Un rallye pour la transmission de fermes bio dans l’Orne
En Normandie, seulement 35 % des producteurs bio de plus de 55 ans ont commencé des démarches de transmission. Dans la région,…
1300 tonnes de pommes de terre bio à écouler en Belgique
La crise sanitaire a fait considérablement baisser les achats de pommes de terre bio en Belgique. Conséquence : en Wallonie, les…
Terrial et Afyren signent un partenariat pour un approvisionnement en potassium certifié AB
Terrial et Afyren viennent de conclure un partenariat d’exclusivité pour un approvisionnement en potassium issu d’un procédé…
Publicité