Aller au contenu principal

Allon Zeitoun mise sur le bio français

Allon Zeitoun, directeur général de Naturalia.
© A. Da Silva/Graphix-Images

Le directeur général de Naturalia, Allon Zeitoun, est plutôt optimiste pour l'avenir. Il estime que « le marché de la bio va rester en croissance ». « Deux Français sur trois consomment bio au moins une fois par mois, et l’offre se développe en parallèle », indique-t-il. Pour assurer ses approvisionnements, Naturalia a sa stratégie. « Nous travaillons sur la mise en place de filières, notamment pour les fruits et légumes en local, reprend-il. Pour la marque Naturalia, nous sommes sur des contrats pluriannuels avec nos partenaires. » Mais à moyen terme, on peut craindre que la production française ne suffise plus à combler la demande. L’enseigne a déjà anticipé. « Le plan Ambition bio 2022 vise à développer la production avec un pourcentage de surface agricole élargie. La bio française est un gage de qualité et de savoir-faire, c’est pourquoi nous pensons qu’il faut accompagner le développement du made in France, le local, les jeunes pousses de la bio, les marques qui s’engagent pour pérenniser les métiers de la bio, et la conversion pour que chaque acteur soit porteur de ces ambitions. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bio.

Les plus lus

Maraîchage : les semis papier à l’essai
Fruits et légumes
La technique des semis papier en maraîchage bio a été expérimentée en 2019 par la station d’expérimentation du Sileban, en…
La filière bio prépare son adaptation à la réglementation sur l’alimentation des élevages
Les élevages bio bénéficiaient jusqu’à présent d’une dérogation pour pouvoir utiliser 5% de matières premières d’origine…
Près de 30 000 hectares consacrés à l'agriculture biologique en Ile de France
Pour l’observatoire régional de l’agriculture biologique, animé en Ile de France par le GAB, le bilan est positif. En 2020, la…
Quel avenir de la fertilisation en agriculture bio ?
Interdiction des effluents d’origine industrielle : quel avenir de la fertilisation en AB ? Telle était la question posée dans le…
Calibio, la nouvelle usine d’aliments biologiques de la Cavac
Le groupe Cavac a mis en route Calibio, sa nouvelle usine de fabrication d'aliments biologiques.
Un nouveau président à la tête de Bio en Hauts-de-France
Réunis en fin d’année 2020, les membres du conseil d’administration de Bio en Hauts-de-France ont élu le nouveau bureau de l’…
Publicité