Aller au contenu principal

Bio en vue pour le Prince de Bretagne

Saint-Pol de Léon et ses artichauts.
© Marie-Annick Carré

Le vent du bio souffle sur la Sica Saint-Pol, portée par sa marque de légumes Prince de Bretagne.

« Le premier minerai à protéger dès à présent, en priorité, est bien le paysan, sans qui nombre d’emplois et de perspectives disparaîtront définitivement. » Ces propos sont ceux de Jean-François Jacob, président de la Sica – comme société d’intérêt collectif agricole - de Saint-Pol de Léon. A l’occasion de l’assemblée générale de la coopérative du Finistère, le 18 mars, le discours a pris des airs d’appel aux candidats à la présidentielle. « Protégez-nous d’une fiscalité inadaptée, de l’excès de formalisme administratif, de la dérive d’écart de compétitivité avec nos concurrents mondiaux », a lancé le capitaine du premier groupement de producteurs de légumes français.

Cette demande intervient après une année 2016 aux conditions climatiques « atypiques » et une consommation ralentie qui a rendu le marché des légumes difficile. Dans ce contexte, l’entreprise a maintenu le cap avec un chiffre d’affaires en hausse de 0,85 % par rapport à 2015. Le CA global, comprenant également l’activité horticulture, est de 202 millions d’euros. Les légumes progressent de 1 % pour atteindre 167 M€, dont 4,6 M€ en bio. Une proportion encore modeste mais la voilure augmente rapidement : + 30 % en 2016. Le Prince de Bretagne avance dans le sens du vent.

Les plus lus

[Mise à jour] Annulation du salon de l'agriculture 2021 : une décision sera prise avant mi-octobre
Le Salon de l'agriculture de Paris est censé se tenir du 27 février au 07 mars 2021. Interrogé par Agra Presse, son président…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
Julien Denormandie masque gouvernement agriculture
[INTERVIEW] RIP, viande végétale, PAC, retenues d'eau : le ministre de l'Agriculture prend position
Pour le ministre de l'Agriculture, les zones intermédiaires sont « un sujet de préoccupation majeur ». Recevant Agra Presse et la…
Un blé à plus de 200 €/t : des signaux positifs sur le marché des céréales
Le blé a franchi le cap des 200 €t rendue Rouen. Autre signal positif : le blé français gagne en compétitivité face à l’origine…
gendarmerie
Un éleveur verbalisé 135 € par la gendarmerie pour le transport de cinq veaux dans un utilitaire
Le fait-divers remonte au vendredi 9 octobre. Un éleveur rentre d’une foire aux bestiaux en Meurthe-et-Moselle. A bord de son…
Le salon de l'agriculture 2021 est annulé
La décision était attendue avec la crise du coronavirus. L’édition 2021 du Salon international de l’agriculture de Paris est…
Publicité