Aller au contenu principal
Font Size

Economie circulaire
Emeraude bio énergie - La Cooperl méthanise avec zéro plan d’épandage

Emeraude bio-énergie est un modèle innovant de recyclage des déchets. Il s’agit d’un méthaniseur alimenté par des déjections d'élevages et des déchets d'abattoir pour produire du biogaz. Une valorisation sans production de co-produits à épandre qui en fait un système autonome et unique.

C’est une installation très novatrice qui vient d’être inaugurée à la Cooperl en Bretagne. Emeraude bio-énergie est « le plus grand méthaniseur sans épandage en Europe ».  Le 13 juin, la coopérative des Côtes-d’Armor a dévoilé cet équipement que le président du groupe n’hésite pas à qualifier de « chaîne de valeur unique au monde ». Ces propos de Patrice Drillet sont rapportés dans Terra. Dans le journal, le directeur de la filiale Cooperl Environnement, à l’origine du projet, semble également très fier de cette réalisation. « La Cooperl a imaginé un système autonome où aucun co-produit n’est produit. Un outil unique avec zéro plan d’épandage », précise Franck Porcher.

Investissement contraint dans les années 90 par la réglementation européenne, le journal explique que l’initiative s’est inscrite sur le long terme. Les « quelque 200 millions d’euros en vingt ans injectés dans la politique environnementale » s’inscrivent désormais dans une véritable stratégie. « Si la bartre avait été moins haute, les solutions auraient été plus simples, moins coûteuses mais moins durables », affirme Emmanuel Commault, directeur de la Cooperl, dans Terra.

« Le méthaniseur alimenté des déjections d'élevages et des déchets d'abattoir produit un biogaz qui sera injecté dans le réseau GRDF et alimentera 75 % des besoins en gaz domestique de la commune de Lamballe, l'équivalent de 3 100 logements de 100 m² », précise encore le journal. « Aucune culture alimentaire ne rentre dans la recette ». L’article d’Emmanuelle Le Corre détaille le fonctionnement de ce « système conçu sans épandage ». Et Franck Porcher de préciser : « L’outil est unique avec zéro plan d’épandage. Avec ce système, il y a la gestion de nos déchets et la libération de terres agricoles ». Un « schéma d’économie circulaire » vertueux enclenché en Bretagne et qui ne va pas s’arrêter de tourner. Car « la coopérative explore d’autres débouchés », assure Terra.

Les plus lus

Moisson record : avec 173,98 q/ha un néo-zélandais bat le record de rendement en blé
Eric Watson, agriculteur néo-zélandais d’Ashburton, bat pour la deuxième fois consécutive le record du rendement en blé avec une…
Qui est Julien Denormandie nouveau ministre de l'Agriculture ?
Le secrétaire général de l’Elysée, Alexis Kohler, a annoncé, le 6 juillet, la nomination de Julien Denormandie au poste de…
[Vidéo] Un record pour le prix de l'agneau
La première semaine de juin, le prix de l'agneau a atteint 6,56 €/kg, selon l'Institut de l'élevage. Soit une hausse de +9% par…
Météo - Emmanuel Buisson de Weather Measures : « vers un été un peu plus chaud que la normale avec une grande instabilité »
La pluie est revenue mais suffira-t-elle à éloigner le spectre d’une sécheresse ou d’une canicule pour 2020. Comment se présente…
Urine
Le pipi des Parisiens au service de l’agriculture
Comment réduire l’utilisation des engrais chimiques dont l’usage contribue au changement climatique et menace les milieux…
Protéger les jeunes bovins des fortes chaleurs 
Bovins Viande
Le bardage bois amovible ou le filet brise-vent représente un bon compromis entre investissement et efficacité pour ménager une…
Publicité