Aller au contenu principal

Economie circulaire
Emeraude bio énergie - La Cooperl méthanise avec zéro plan d’épandage

Emeraude bio-énergie est un modèle innovant de recyclage des déchets. Il s’agit d’un méthaniseur alimenté par des déjections d'élevages et des déchets d'abattoir pour produire du biogaz. Une valorisation sans production de co-produits à épandre qui en fait un système autonome et unique.

C’est une installation très novatrice qui vient d’être inaugurée à la Cooperl en Bretagne. Emeraude bio-énergie est « le plus grand méthaniseur sans épandage en Europe ».  Le 13 juin, la coopérative des Côtes-d’Armor a dévoilé cet équipement que le président du groupe n’hésite pas à qualifier de « chaîne de valeur unique au monde ». Ces propos de Patrice Drillet sont rapportés dans Terra. Dans le journal, le directeur de la filiale Cooperl Environnement, à l’origine du projet, semble également très fier de cette réalisation. « La Cooperl a imaginé un système autonome où aucun co-produit n’est produit. Un outil unique avec zéro plan d’épandage », précise Franck Porcher.

Investissement contraint dans les années 90 par la réglementation européenne, le journal explique que l’initiative s’est inscrite sur le long terme. Les « quelque 200 millions d’euros en vingt ans injectés dans la politique environnementale » s’inscrivent désormais dans une véritable stratégie. « Si la bartre avait été moins haute, les solutions auraient été plus simples, moins coûteuses mais moins durables », affirme Emmanuel Commault, directeur de la Cooperl, dans Terra.

« Le méthaniseur alimenté des déjections d'élevages et des déchets d'abattoir produit un biogaz qui sera injecté dans le réseau GRDF et alimentera 75 % des besoins en gaz domestique de la commune de Lamballe, l'équivalent de 3 100 logements de 100 m² », précise encore le journal. « Aucune culture alimentaire ne rentre dans la recette ». L’article d’Emmanuelle Le Corre détaille le fonctionnement de ce « système conçu sans épandage ». Et Franck Porcher de préciser : « L’outil est unique avec zéro plan d’épandage. Avec ce système, il y a la gestion de nos déchets et la libération de terres agricoles ». Un « schéma d’économie circulaire » vertueux enclenché en Bretagne et qui ne va pas s’arrêter de tourner. Car « la coopérative explore d’autres débouchés », assure Terra.

Les plus lus

Les Touristes
Les touristes, mission agriculteurs : pourquoi le directeur du lycée agricole a validé l'émission d'Arthur sur TF1
Le lycée agricole de Contamine-sur-Arve en Haute-Savoie a accueilli en immersion cinq humoristes et une ancienne miss France pour…
Première mondiale - Une usine pour le recyclage des ficelles et filets agricoles annoncée pour 2022
L’entreprise normande RecyOuest a annoncé le 9 juillet son projet de construction d’une usine de recyclage des ficelles et filets…
Moissons 2021 : premières impressions mitigées et craintes pour la suite
Certains n’ont pas commencé, d’autres sont en pleine récolte. Les moissons 2021 ont pris du retard en raison des pluies de début…
Hélène Thouy
Parti animaliste : cinq choses à savoir sur Hélène Thouy candidate à la Présidentielle
Hélène Thouy, coprésidente du Parti animaliste, s’est déclarée le jeudi 1er juillet dernier candidate à l’élection…
Demandes de remboursement partiel de la TIC 2020 - Chorus Pro est ouvert aux agriculteurs
Pour le remboursement partiel de la TIC, la taxe intérieure de consommation, les demandes sont à adresser en ligne sur Chorus pro…
Moissonneuse
Moisson 2021 : la Covid-19 empêche le grand public de retourner dans les moissonneuses
Comme en 2020, David Forge agriculteur et youtubeur a mis en sommeil son site moissonneuse.fr, à cause de la Covid-19. Il n’…
Publicité