Aller au contenu principal

Cinéma
« Au nom de la Terre », au nom du père, au nom du monde paysan

Il sort ce 25 septembre. « Au nom de la Terre » est annoncé comme un film poignant et déchirant. L’histoire de cette famille du monde agricole en pleine détresse est celle vécue dans son enfance par le réalisateur. Lui a choisi un autre chemin que celui de l'agriculture mais reste engagé aux côtés du monde paysan.

« Au nom de la Terre ». Le film inspiré de la propre histoire de son réalisateur sort ce 25 septembre sur les écrans. « Edouard Bergeon signe un film poignant », commente Terres et Territoires, qui livre aussi le synopsis du film. « Pierre a 25 ans quand il rentre du Wyoming pour retrouver Claire sa fiancée et reprendre la ferme familiale. Vingt ans plus tard, l’exploitation s’est agrandie, la famille aussi. C’est le temps des jours heureux, du moins au début… Les dettes s’accumulent et Pierre s’épuise au travail. Malgré l’amour de sa femme et ses enfants, il sombre peu à peu… »

« Au nom de la Terre révèle la crise de notre société », analyse Agri 53, c’est un témoignage sur l’évolution du monde agricole entre 1979 et 1996. Un film « coup de poing », selon les dires du réalisateur lui-même à l'avant première le 28 août à Albi et rapportés par Le Paysan tarnais. Un « film choc » titre La Vienne rurale qui signale que « le film a reçu un premier prix au Festival du film francophone d’Angoulême : le Valois de l’acteur pour Anthony Bajon (dans le rôle d’Edouard Bergeon) ».

« Premier film déchirant », film « coup de poing », la critique de ceux qui ont assisté à l’avant-première annonce un film marquant avec un acteur principal très émouvant. « Canet, grand petit paysan », commente la revue de cinéma Première en faisant allusion au film Petit paysan qui portait également à l’écran la détresse du monde paysan.

Engagement dans le monde paysan

Avec cette saga familiale, Christian Bergeon et Guillaume Canet témoignent aussi de leur engagement pour le monde paysan, au travers notamment de l’association Solidarité Paysan relatait Terra en juillet. Le 29 septembre, dans toutes les salles de cinéma, 1 euro sur chaque place achetée sera reversé à l'association.

Le suicide des agriculteurs est hélas encore un sujet bien réel dans le monde agricole. La présentation du film est l’occasion pour Agri 53 de rappeler qu’il existe des réseaux d’aide, tels qu’Agri’Ecoute.

A son niveau, le citoyen peut aussi agir estime Edouard Bergeon. Dans une vidéo de L'Obs , le fils d’agriculteur et homme de cinéma propose « 5 pistes pour améliorer le sort des agriculteurs ». Un message auquel il croit, à destination des consommateurs : « je reste optimiste, on va y arriver ».

Edouard Bergeron a participé à l'avant première du film à Albi. Dans le journal, le Paysan Tarnais, un spectateur témoigne : «L’ancien est vraiment proche de la réalité. Il est impitoyable, cassant et n’aide pas son fils. On constate souvent ces comportements dans les conflits de générations. Si ce film est un succès en salles, ce sera un signal de soutien aux agriculteurs. Surtout dans le contexte actuel où les changements de société oublient l’humain et accroissent la détresse.»

 

Lire aussi Le suicide des agriculteurs, réalité dans la vie et sur les écrans

Lire aussi « Au nom de la Terre » : pendant le tournage, le robot de traite a continué à tourner

Les plus lus

Les Touristes
Les touristes, mission agriculteurs : pourquoi le directeur du lycée agricole a validé l'émission d'Arthur sur TF1
Le lycée agricole de Contamine-sur-Arve en Haute-Savoie a accueilli en immersion cinq humoristes et une ancienne miss France pour…
Ecole Hectar
Hectar : l’enseignement agricole public manifeste contre l’école de Xavier Niel
Treize organisations syndicales et associations de l’enseignement agricole public appellent à manifester ce mardi 29 juin dans…
Farming simulator
On en sait plus sur la sortie de Farming Simulator 22
Le jeu de simulation agricole, déjà en précommande, sortira le 22 novembre 2021. Son éditeur Giants Software annonce la…
Première mondiale - Une usine pour le recyclage des ficelles et filets agricoles annoncée pour 2022
L’entreprise normande RecyOuest a annoncé le 9 juillet son projet de construction d’une usine de recyclage des ficelles et filets…
Moissons 2021 : premières impressions mitigées et craintes pour la suite
Certains n’ont pas commencé, d’autres sont en pleine récolte. Les moissons 2021 ont pris du retard en raison des pluies de début…
Hélène Thouy
Parti animaliste : cinq choses à savoir sur Hélène Thouy candidate à la Présidentielle
Hélène Thouy, coprésidente du Parti animaliste, s’est déclarée le jeudi 1er juillet dernier candidate à l’élection…
Publicité