Aller au contenu principal

Tempête Alex dans les Alpes-Maritimes - Un berger parmi les victimes et 110 exploitations touchées

Un éleveur fait partie des 4 victimes retrouvées à ce jour après les inondations provoquées par la tempête Alex dans les Alpes-Maritimes. Au-delà du bilan humain, les dégâts matériels sont considérables. Plus de 110 exploitations agricoles sont dans le besoin et l’urgence est de rapatrier les animaux d’élevage.

Quatre morts et une vingtaine de personnes recherchées, tel était le bilan humain des inondations provoquées par la tempête Alex dans l’arrière-pays niçois le lundi 5 octobre. Une des victimes est un berger français, dont le corps a été retrouvé dans la région du col de Tende, à la frontière franco-italienne. Il aurait péri en tentant de traverser un pont. Les images diffusées dans les médias et les réseaux sociaux sont effroyables. Des rivières transformées en torrents au courant dévastateur, emportant routes, ponts et maisons… Les dégâts sont considérables et ce 2 octobre 2020 va imprimer dans cette région une empreinte durable.

Dans les zones touchées, les vallées de la Vésubie et de la Roya et les zones de montagne situées au-dessus, l’agriculture n’a évidemment pas été épargnée. « Au moins 110 exploitations agricoles » seraient « dans le besoin après la tempête », indique Agra. Le décompte a été établi lors d’une réunion de crise organisée à la préfecture de Nice le 6 octobre, à partir des demandes d’aides adressées à la chambre d’agriculture des Alpes-Maritimes. « Une vingtaine seraient dans une situation d’urgence, nécessitant l’héliportage d’alimentation pour les éleveurs ou de fourrages pour les bêtes », ajoute l’Agence de presse.

30 000 euros pour faciliter l’héliportage en montagne

« Les chiffres évoluent toutes les heures. Les réseaux sont coupés, et nous sommes parfois contactés par les maires ou les voisins », relate Michel Dessus, président de la chambre d’agriculture. Groupama, le Crédit Agricole et la fédération de chasse ont promis 30 000 euros de dons lors de la même réunion pour faciliter l’héliportage en montagne. « L’urgence, c’est de rapatrier au maximum les bêtes », insiste Michel Dessus. Près de 20 000 bêtes s’apprêteraient notamment à descendre en semi-remorque dans la vallée de la Vésubie, grâce aux dérogations accordées par la préfecture pour les faire passer sur des routes étroites. « Avec l’arrivée de l’hiver, nous devons faire vite, et trouver des fourrages et des abris pour tous les troupeaux », s’inquiète le président de l’organisation professionnelle.

 

 

Il m'a paru utile de porter à votre connaissance l'information ci-dessous très préoccupante que je reçois de la...

Publiée par Denise Leiboff sur Samedi 3 octobre 2020

Des loups échappés d'un parc en liberté dans la montagne

Et comme s’il était besoin d’en rajouter, dans la vallée de la Vésubie, la tempête a détruit le parc animalier Alpha qui abritait une meute de loups. Un de ces animaux a été retrouvé mort mais d'autres sont en liberté.Trois d'entre eux ont été repérés par les hélicoptères. Une menace supplémentaire pour les élevages ovins déjà touchés par la tempête. Denise Leiboff, maire de la commune rurale de Lieuche, proche de Saint-Martin-Vésubie, et présidente de l’Association des communes pastorales (ACP) en Paca a diffusé un message sur Facebook pour demander aux éleveurs d’être vigilants.

 

 

Les plus lus

[Mise à jour] Annulation du salon de l'agriculture 2021 : une décision sera prise avant mi-octobre
Le Salon de l'agriculture de Paris est censé se tenir du 27 février au 07 mars 2021. Interrogé par Agra Presse, son président…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
Julien Denormandie masque gouvernement agriculture
[INTERVIEW] RIP, viande végétale, PAC, retenues d'eau : le ministre de l'Agriculture prend position
Pour le ministre de l'Agriculture, les zones intermédiaires sont « un sujet de préoccupation majeur ». Recevant Agra Presse et la…
gendarmerie
Un éleveur verbalisé 135 € par la gendarmerie pour le transport de cinq veaux dans un utilitaire
Le fait-divers remonte au vendredi 9 octobre. Un éleveur rentre d’une foire aux bestiaux en Meurthe-et-Moselle. A bord de son…
Un blé à plus de 200 €/t : des signaux positifs sur le marché des céréales
Le blé a franchi le cap des 200 €t rendue Rouen. Autre signal positif : le blé français gagne en compétitivité face à l’origine…
Le salon de l'agriculture 2021 est annulé
La décision était attendue avec la crise du coronavirus. L’édition 2021 du Salon international de l’agriculture de Paris est…
Publicité