Aller au contenu principal

Au Kenya, une pénurie de frites entraîne un appel au boycott de KFC

Au Kenya, une pénurie de frites chez KFC a révélé les approvisionnements étrangers de la chaîne de restauration américaine. Le pays africain est pourtant important producteur de pommes de terre. Sur Twitter, les appels au boycott de l’enseigne se multiplient.

Au Kenya, la pénurie de pomme de terre dans les restaurants KFC a révélé l’origine étrangère des approvisionnements de la chaîne américaine alors qu’une production locale importante existe.
© CIAT (International center for tropical agriculture) / flickr

La chaîne américaine de restauration rapide KFC a déclenché une vague de colère sur le web au Kenya après une pénurie de frites. « Vous aimez nos frites un peu trop, et nous en manquons. Désolé ! », a reconnu KFC sur Twitter cette semaine en proposant à ses clients diverses alternatives. Jacques Theunissen, patron local de KFC, a expliqué au Business Daily, un média local, que sa chaîne de restauration était victime des perturbations du transport maritime mondial causées par la pandémie de coronavirus. Il a précisé qu'un navire chargé de pommes de terre était attendu cette semaine. Mais l'aveu que la marchandise ne soit pas commandée à des agriculteurs locaux a déclenché une tempête sur Twitter où est apparu et a prospéré le mot d'ordre #BoycottKFC. Tous les fournisseurs de KFC doivent passer par un processus mondial garantissant la qualité de leurs produits, qu'il n'est pas possible de contourner, a justifié M. Theunissen.

 

Le Kenya produit 2 à 3 millions de tonnes de pommes de terre par an

Pourtant, le Kenya produit chaque année 2 à 3 millions de tonnes de pommes de terre. Ce chiffre est celui publié en mars 2018 par le ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance. La pomme de terre est la deuxième culture alimentaire du Kenya après le maïs. Elle est cultivée sur une surface de 120 000 ha par près de 800 000 producteurs, apprend-on dans l’article. La production est essentiellement assurée (83 %) par des petits producteurs. La pomme de terre joue donc un rôle important dans la sécurité alimentaire et nutritionnelle du pays.

 

Les plus lus

Ce qui va changer pour les agriculteurs à partir du 1er janvier 2022
Alors que la fin de l’année 2021 approche à grands pas, tour d’horizon des nouvelles dispositions sociales et nouveaux règlements…
Des néoruraux perdent face à un éleveur bio dans les Yvelines
L’éditrice Odile Jacob et d’autres habitant d’Adainville défendus par Corinne Lepage viennent de voir leur recours contre l’…
salon de l'agriculture
Le salon de l’agriculture 2022 se tiendra, les premières contraintes se dessinent
Gouvernement, organisateurs et agriculteurs ont affiché cette semaine leur forte volonté de voir se tenir le salon de l’…
feuille de cannabis
CBD : que dit l’arrêté du 30 décembre sur la récolte de fleur et de feuille de chanvre
Le gouvernement vient d’autoriser la culture des fleurs et des feuilles de chanvre en France mais avec de nombreuses conditions…
Salon de l'agriculture
« Il faut essayer de tenir le salon de l’agriculture 2022 coûte que coûte »
Réuni hier en conseil d’administration, le Ceneca reste sur sa position de maintenir le salon de l’agriculture 2022 aux dates…
Andréa Catherine : « Je veux montrer qu’une agricultrice sait faire autant qu’un homme »
A 23 ans, Andréa Catherine ne doute plus : elle sera agricultrice. Actuellement salariée dans une exploitation, elle a prévu de…
Publicité