Aller au contenu principal

Arthur, apprenti en BTS dans une entreprise de pâtisserie

© Alim'Agri

Arthur a fait le choix de l'apprentissage. Son Parcours sup l'a mené dans une entreprise agroalimentaire de Bretagne. Mettre la main à la pâte lui donne le sourire.

Le bac S en poche, Arthur n’a pas raccroché la blouse. Cette année, il est à la fois élève en centre de formation et au travail dans une entreprise. Il mène les deux de front pour préparer un BTSA Sciences et technologie des aliments. Gros plan sur son apprentissage dans une vidéo en ligne sur le site Alim'Agri.

Et il a le sourire Arthur. Lui, il cherche à avoir de l’expérience quand il arrivera sur le marché du travail. Son entreprise agroalimentaire cherche à créer un vivier pour avoir ses candidats dans un secteur qui peine à recruter. Arthur est responsable d’une conduite de ligne. Marion est responsable de la ligne de conduite en entreprise de l’élève. Pendant 2 ans, l’apprenant va devenir autonome. L’entreprise, en retour, attend de lui qu’il s’investisse et qu’il apporte « un autre regard » et puisse devenir « une valeur ajoutée ».

Pour le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, l’apprentissage en industrie est désormais une vraie voie de réussite. Mais attention, la charlotte d’Arthur est tout sauf un bonnet d’âne. « On n’est pas sur des mauvais élèves », observe Fabrice, enseignant.

Les plus lus

[Mise à jour] Annulation du salon de l'agriculture 2021 : une décision sera prise avant mi-octobre
Le Salon de l'agriculture de Paris est censé se tenir du 27 février au 07 mars 2021. Interrogé par Agra Presse, son président…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
Julien Denormandie masque gouvernement agriculture
[INTERVIEW] RIP, viande végétale, PAC, retenues d'eau : le ministre de l'Agriculture prend position
Pour le ministre de l'Agriculture, les zones intermédiaires sont « un sujet de préoccupation majeur ». Recevant Agra Presse et la…
gendarmerie
Un éleveur verbalisé 135 € par la gendarmerie pour le transport de cinq veaux dans un utilitaire
Le fait-divers remonte au vendredi 9 octobre. Un éleveur rentre d’une foire aux bestiaux en Meurthe-et-Moselle. A bord de son…
Un blé à plus de 200 €/t : des signaux positifs sur le marché des céréales
Le blé a franchi le cap des 200 €t rendue Rouen. Autre signal positif : le blé français gagne en compétitivité face à l’origine…
Le salon de l'agriculture 2021 est annulé
La décision était attendue avec la crise du coronavirus. L’édition 2021 du Salon international de l’agriculture de Paris est…
Publicité