Aller au contenu principal

Agribashing
Antoine Thibault réagit à la vidéo de L214 sur la filière des veaux laitiers

Une nouvelle vidéo de L214 tourne sur les réseaux sociaux. Cette fois l’association de défense animale s’attaque à l'élevage de veaux laitiers pour la production de viande. Réponse de l’éleveur Antoine Thibault qui réagit lui aussi avec une vidéo sur YouTube.

Nouvelle vidéo. Nouvelle pétition. Cette fois, c’est à l’élevage de veaux que s’attaque L214. Les images diffusées sur les réseaux sociaux montrent des bâtiments où les veaux de 2 semaines sont regroupés pour former des lots. « Ici, la douceur et le bien-être animal sont restés à la porte » dit à visage couvert l’ancien acheteur de veaux qui travaillait en Bretagne. Les veaux « malades ou trop maigres pour être engraissés » sont « mis à part pour être tués ensuite ». D’autres images montrent des veaux à l’engraissement et la vidéo dénonce « l’état sanitaire de certains élevages ».

Antoine Thibault, agriculteur YouTubeur a visionné les 2 minutes 19 de film et se dit lui aussi « choqué par ces images ». C’est une évidence pour lui « violenter un animal est condamnable ». Mais il veut expliquer aussi qu’il y a d’autres façons d’élever. Et expliquer aussi que certaines pratiques présentées comme néfastes au jeune animal et à sa mère ne le sont pas forcément. « Gardons-nous de l’anthropomorphisme », met-il en garde.

Quand dans la vidéo diffusée par l’association militante, l’ex-professionnel du milieu de la viande observe notamment : « A la naissance, on sépare les petits des mères ». Vrai dit Antoine Thibault, alias AgriSkippy. Mais en réponse aux « explications farfelues » de la vidéo, il diffuse un petit film tourné sur son exploitation. Lui sépare effectivement les veaux des mères mais « la plupart du temps, la séparation se passe sans souci ».  Il affirme que cette solution est au contraire une garantie de bon démarrage dans la mesure où elle permet de garantir la bonne prise des 4 l de colostrum indispensable dans les 12 premières heures de vie. 6 minutes 13 pour réagir et montrer des animaux qui n’ont pas l’air de « vivre un enfer ». Ca existe aussi dans les élevages !

 

Théo futur éleveur réagit lui aussi sur Twitter...

 

... et propose lui aussi une image moins « trash ».

 

 

 

Les plus lus

Les Touristes
Les touristes, mission agriculteurs : pourquoi le directeur du lycée agricole a validé l'émission d'Arthur sur TF1
Le lycée agricole de Contamine-sur-Arve en Haute-Savoie a accueilli en immersion cinq humoristes et une ancienne miss France pour…
Première mondiale - Une usine pour le recyclage des ficelles et filets agricoles annoncée pour 2022
L’entreprise normande RecyOuest a annoncé le 9 juillet son projet de construction d’une usine de recyclage des ficelles et filets…
Moissons 2021 : premières impressions mitigées et craintes pour la suite
Certains n’ont pas commencé, d’autres sont en pleine récolte. Les moissons 2021 ont pris du retard en raison des pluies de début…
Hélène Thouy
Parti animaliste : cinq choses à savoir sur Hélène Thouy candidate à la Présidentielle
Hélène Thouy, coprésidente du Parti animaliste, s’est déclarée le jeudi 1er juillet dernier candidate à l’élection…
Demandes de remboursement partiel de la TIC 2020 - Chorus Pro est ouvert aux agriculteurs
Pour le remboursement partiel de la TIC, la taxe intérieure de consommation, les demandes sont à adresser en ligne sur Chorus pro…
Moissonneuse
Moisson 2021 : la Covid-19 empêche le grand public de retourner dans les moissonneuses
Comme en 2020, David Forge agriculteur et youtubeur a mis en sommeil son site moissonneuse.fr, à cause de la Covid-19. Il n’…
Publicité