Aller au contenu principal

Agribashing
Antoine Thibault réagit à la vidéo de L214 sur la filière des veaux laitiers

Une nouvelle vidéo de L214 tourne sur les réseaux sociaux. Cette fois l’association de défense animale s’attaque à l'élevage de veaux laitiers pour la production de viande. Réponse de l’éleveur Antoine Thibault qui réagit lui aussi avec une vidéo sur YouTube.

Nouvelle vidéo. Nouvelle pétition. Cette fois, c’est à l’élevage de veaux que s’attaque L214. Les images diffusées sur les réseaux sociaux montrent des bâtiments où les veaux de 2 semaines sont regroupés pour former des lots. « Ici, la douceur et le bien-être animal sont restés à la porte » dit à visage couvert l’ancien acheteur de veaux qui travaillait en Bretagne. Les veaux « malades ou trop maigres pour être engraissés » sont « mis à part pour être tués ensuite ». D’autres images montrent des veaux à l’engraissement et la vidéo dénonce « l’état sanitaire de certains élevages ».

Antoine Thibault, agriculteur YouTubeur a visionné les 2 minutes 19 de film et se dit lui aussi « choqué par ces images ». C’est une évidence pour lui « violenter un animal est condamnable ». Mais il veut expliquer aussi qu’il y a d’autres façons d’élever. Et expliquer aussi que certaines pratiques présentées comme néfastes au jeune animal et à sa mère ne le sont pas forcément. « Gardons-nous de l’anthropomorphisme », met-il en garde.

Quand dans la vidéo diffusée par l’association militante, l’ex-professionnel du milieu de la viande observe notamment : « A la naissance, on sépare les petits des mères ». Vrai dit Antoine Thibault, alias AgriSkippy. Mais en réponse aux « explications farfelues » de la vidéo, il diffuse un petit film tourné sur son exploitation. Lui sépare effectivement les veaux des mères mais « la plupart du temps, la séparation se passe sans souci ».  Il affirme que cette solution est au contraire une garantie de bon démarrage dans la mesure où elle permet de garantir la bonne prise des 4 l de colostrum indispensable dans les 12 premières heures de vie. 6 minutes 13 pour réagir et montrer des animaux qui n’ont pas l’air de « vivre un enfer ». Ca existe aussi dans les élevages !

 

Théo futur éleveur réagit lui aussi sur Twitter...

 

... et propose lui aussi une image moins « trash ».

 

 

 

Les plus lus

Le meilleur de l'humour des agriculteurs sur les réseaux sociaux
L'humour agricole est une vieille tradition qui a trouvé sa place sur les réseaux sociaux. Autodérision, humour vache, absurde,…
Preview image for the video "😱 18 BATTEUSES DANS 1 PARCELLE - Dernières moissons à l'ETA GABARD".
18 batteuses dans une parcelle, qui est derrière la vidéo qui fait le buzz ?
Mise en ligne vendredi 29 juillet sur Youtube, la vidéo cumule les vues. Elle est signée Honoré Sarrazin, jeune vidéaste et futur…
L’agriculture bio tire le marché des produits phytos vers le haut
Les ventes de produits phytopharmaceutiques aux distributeurs pour l’année 2021 ont augmenté. C'est l'agriculture bio qui a…
Production de fourrages : quel sera l’impact du changement climatique en 2070 ?
Le changement climatique s’accélère et l’agriculture est directement impactée. Quid des années futures avec le réchauffement…
Dans l'Eure, la préfecture interdit la moisson l'après-midi à cause de la sécheresse
La préfecture de l'Eure a interdit la moisson entre 14h et 18h ce lundi. Une mesure exceptionnelle qui avait été prise en 2019…
Race à l'honneur au Space : la Blonde d’Aquitaine, une race à valeur ajoutée
À La Mézière, en Ille-et-Vilaine, Jimmy Guérin s’est converti à la Blonde d’Aquitaine dès son installation et l’a associée au…
Publicité