Aller au contenu principal

[Vidéo] AgroParisTech : de jeunes diplômés appellent leurs camarades agronomes à déserter

La cérémonie des remises de diplômes d’ingénieurs agronomes 2022 de la grande école parisienne AgroParisTech a été marquée par le discours radical d’une poignée d’étudiants appelant leurs camarades à fuir l'agro-industrie.

Remise des diplômes 2022 d'AgroParisTech
Huit étudiants ont fait un discours très engagés le 30 avril à Paris lors de la remise des diplômes d'AgroParisTech
© capture d'écran Youtube

[Mis à jour le 12 mai à 15h44 avec la réaction d'AgroParisTech]

Huit jeunes diplômés ont fait le buzz le 30 avril lors de la remise des diplômés d’AgroParisTech en appelant leurs camarades de promotions à déserter les voies toutes tracées par l’école d’ingénieurs agronomes. Un discours engagé et politique qui circule depuis hier sur les réseaux sociaux.

« Nous sommes plusieurs à ne pas vouloir faire mine d’être fières et méritantes d’obtenir ce diplôme à l’issue d’une formation qui pousse globalement à participer aux ravages sociaux et écologiques en cours », débute ainsi cette prise de parole radicale. Les jeunes ingénieurs montés sur la scène de la salle Gaveau à Paris, s’inscrivant en faux d’emblée contre la nouvelle devise d’AgroParisTech : «  nous ne nous considérons pas comme les Talents d’une planète soutenable ».

 

Violente charge contre « l’agro-industrie »

Les jeunes diplômés dénoncent ensuite « l’agro-industrie qui mène une guerre au vivant et à la paysannerie partout sur terre » et réfutent l’idée que les sciences et techniques soient « neutres et apolitiques ». « Nous pensons que l’innovation technologique et les start-up ne sauveront rien d’autre que le capitalisme », clament l’une des jeunes diplômés.

Puis dans une diatribe assez violente de dénoncer les débouchés présentés tout au long de leur cursus : « trafiquer en labo des plantes pour des multinationales », « concevoir des plats préparés et des chimiotherapies pour soigner ensuite les maladies causées », « inventer des labels « bonne conscience » », « développer des énergies dites vertes », « pondre des rapports RSE (masquant des crimes scandaleux, ndlr)» … « Des jobs destructeurs », selon ces jeunes ingénieurs qui tentent de décourager leurs camarades à les pourvoir : « les choisir c’est nuire, en servant les intérêts de quelques-uns ».

 

De l’apiculture à la ZAD en passant par les Soulèvements de la terre

Refusant de « servir ce système », les huit étudiants enjoignent ensuite leur promotion à chercher d’autres voies et « construire leurs propres chemins ». Et de citer leurs propres engagements : l’un est en cours d’installation en apiculture dans le Dauphiné, une autre « habite depuis deux ans à la ZAD de Notre Dame des Landes » où elle « fait de l’agriculture collective et vivrière », une jeune étudiante raconte avoir rejoint « le mouvement des Soulèvements de la terre pour lutter contre l’accaparement et la bétonisation des terres agricoles à travers la France », deux jeunes diplômés s’installent « en collectif dans le Tarn, sur une ferme Terres de Liens, avec un paysan-boulanger, des brasseurs et arboriculteurs ». Un autre dit juste s’engager contre le nucléaire près de Bure et une autre « vivre à la montagne et se lancer dans le dessin. »

Des façons de vivre qui, ils en sont persuadés, « les rendront plus forts et plus heureux ».

A ceux qui hésitent à s’engager dans d’autres voies comme eux, les jeunes ingénieurs rebelles les questionnent : « mais de quelle vie voulons-nous ? Un patron cynique, un salaire qui permet de prendre l’avion, un emprunt sur 30 ans pour un pavillon, tout juste 5 semaines par an pour souffler dans un gîte insolite, un SUV électrique, un fairphone et une carte de fidélité à Biocoop ? Et puis… un burn-out à quarante ans ? ». Leur discours est fortement applaudi par l’assistance.

Les plus lus

Nicolas Meyrieux, youtubeur et comédien.
Ce célèbre youtubeur a radicalement changé sa vision de l’agriculture
« Je ne pense pas qu’on puisse vivre de la permaculture », c’est le constat de Nicolas Meyrieux, comédien, auteur de vidéos et de…
Vaches en France
La fin des aides Pac pour l’élevage demandée par une initiative citoyenne européenne
Bruxelles vient d’enregistrer une initiative citoyenne européenne qui demande l’arrêt des subventions pour l’élevage et réclame…
Les agriculteurs ukrainiens tentent de semer dans des champs minés
Héros de la deuxième ligne, les agriculteurs ukrainiens participent à l’effort de guerre en continuant coûte que coûte à…
Remise des diplômes 2022 d'AgroParisTech
[Vidéo] AgroParisTech : de jeunes diplômés appellent leurs camarades agronomes à déserter
La cérémonie des remises de diplômes d’ingénieurs agronomes 2022 de la grande école parisienne AgroParisTech a été marquée par le…
exploitation agricole du sud de la France
Perte de 6 millions d’exploitations agricoles d’ici à 2040 : quel pays résistera le mieux en Europe ?
Le nombre de fermes dans l’Union européenne devrait passer de 10 à 3,9 millions entre 2016 et 2040 selon une étude européenne. Un…
Discours de 8 jeunes diplômés lors de la remise des diplômes 2022 d'AgroParisTech
Découvrez la réaction d'AgroParisTech au discours choc de 8 étudiants
L’école d’ingénieur en agronomie répond dans un communiqué au buzz créé par la vidéo du discours radical de huit de ses jeunes…
Publicité