Aller au contenu principal

Agnès Kindt - « Nourrir les autres, ça a du sens »

© A. Kindt

 Pour Agnès Kindt , 28 ans, le semis, c’est l’affaire des femmes. De la graine... aux boulons du semoir.

Le retour aux sources n'était pas  prévu pour la chercheuse en écologie.  « C’est une rencontre avec les ‘Amapiens’ qui a changé ma vie », explique Agnès Kindt. Fille d’horticulteurs du côté d’Armentières, Agnès laisse tomber le labo et la théorie pour planter des légumes sur les terres de ses parents. « Nourrir les autres, ça a du sens », dit-elle, fière de ses 10 000 m2 de légumes de terroir, et de son atelier de 100 poules pondeuses. Atelier construit de ses mains, comme quelques outils : « c’est physique le travail au sol, le semis, la plantation, le désherbage, on est pliée en quatre ». Agnès veut du léger et du maniable. Les fournisseurs ne la prennent pas au sérieux, depuis quand une femme s'y connaît-elle en matière de boulons ? Alors elle riposte, avec son arme de choc : l’esprit d’innovation. Et elle se forme via des tutos et des ateliers « pour me  réapproprier les savoirs paysans et devenir autonome ». Curieuse avant tout, elle apprend à souder, découper, percer le métal.

 

Les plus lus

[Mise à jour] Annulation du salon de l'agriculture 2021 : une décision sera prise avant mi-octobre
Le Salon de l'agriculture de Paris est censé se tenir du 27 février au 07 mars 2021. Interrogé par Agra Presse, son président…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
Julien Denormandie masque gouvernement agriculture
[INTERVIEW] RIP, viande végétale, PAC, retenues d'eau : le ministre de l'Agriculture prend position
Pour le ministre de l'Agriculture, les zones intermédiaires sont « un sujet de préoccupation majeur ». Recevant Agra Presse et la…
gendarmerie
Un éleveur verbalisé 135 € par la gendarmerie pour le transport de cinq veaux dans un utilitaire
Le fait-divers remonte au vendredi 9 octobre. Un éleveur rentre d’une foire aux bestiaux en Meurthe-et-Moselle. A bord de son…
Un blé à plus de 200 €/t : des signaux positifs sur le marché des céréales
Le blé a franchi le cap des 200 €t rendue Rouen. Autre signal positif : le blé français gagne en compétitivité face à l’origine…
Le salon de l'agriculture 2021 est annulé
La décision était attendue avec la crise du coronavirus. L’édition 2021 du Salon international de l’agriculture de Paris est…
Publicité