Aller au contenu principal

27 %, le bond de la viticulture

© Patrick Cronenberger

La production viticole française bondirait de 27% entre 2017 et 2018.

Le ministère de l’Agriculture estime, le 13 juillet, que la production nationale viticole en 2018 afficherait entre 45,9 et 48,2 millions d'hectolitres. Des chiffres supérieurs de 27 % à ceux de 2017, et de 7 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années. Ce grand écart s’explique en partie par les difficultés qui ont secoué les vignobles en 2017, notamment le gel et la sécheresse. Cette année, les viticulteurs craignent l’impact du mildiou (champignon parasite), dont la présence a été favorisés par la succession d'orages et par des températures élevées jusqu’en juin. Le ministère est pourtant rassurant, indiquant que la situation dans la majeure partie des vignobles reste favorable à la production, avec des grappes nombreuses, et des réserves hydriques excédentaires dans les sols. Reste à savoir comment évolueront les conditions climatiques et les problèmes sanitaires d’ici les vendanges.

www.agrapresse.fr

AGRA l’agence d’information des politiques et de l’économie agricoles et agroalimentaires, basée à Paris et Bruxelles.

Les plus lus

« Au nom de la Terre » : pendant le tournage, le robot de traite a continué à tourner
Le temps du tournage du film « Au nom de la Terre », sorti il y a un an, la ferme de la Touche, à Saint-Pierre-sur Orthe en…
Les agriculteurs méthaniseurs en colère contre la baisse annoncée des tarifs
Le nouveau cadre tarifaire de l’énergie issue de la méthanisation « défavoriserait fortement les sites agricoles de petite et…
Bien-être animal : un groupe Facebook s'attaque au RIP pour les animaux d'Hugo Clément
Franck Reynier est l’initiateur du groupe Facebook « Unis pour la ruralité » qui dit « Non au Rip » sur les animaux. Il a accepté…
« Le RIP pour les animaux s’essouffle » observe Jean-Baptiste Moreau, éleveur et député
Jean-Baptiste Moreau est agriculteur dans la Creuse et député. Il se prononce contre le projet de référendum sur les animaux…
Vital Concept sur le Tour de France : certains coureurs « deviendront sans doute agriculteurs »
Patrice Etienne, à la tête de l’entreprise de fourniture agricole Vital-Concept, a décidé de s’engager il y a trois ans dans le…
RIP pour les animaux : la contre-offensive s’organise
Face au RIP pour les animaux, le monde rural a décidé de réagir. Un groupe a été créé sur Facebook et une pétition contre le…
Publicité