Aller au contenu principal

Tourisme rural - Dix façons originales d'accueillir les vacanciers cet été dans les fermes

Au sortir du confinement, les Français sont en mal de nature et d'authenticité. Le tourisme rural est en plein développement. Pour accueillir à la ferme, hors des sentiers battus, des hébergements insolites peuvent attirer les citadins à la recherche d’expériences originales à la campagne. Voici 10 idées pour un accueil différent.

© Terra

Le confinement et la crise sanitaire ont conduit les citadins à porter un autre regard sur le monde agricole et les territoires ruraux. La campagne est redevenue un lieu séduisant où il fait bon vivre. Ceux qui n’ont pas réussi à s’échapper des grandes métropoles durablement peuvent le faire le temps d’une pause estivale ou d’un week-end. « Les hôtes ruraux en France ont gagné 450 millions d’euros depuis le début de la pandémie, » annonce Airbnb. Les lieux d’accueil ne manquent pas et le tourisme rural est en plein développement. Alors qu’ils n’étaient que 1 % en 1995, 10 % des agriculteurs s’étaient lancés dans l’aventure du tourisme à la ferme en 2019. Et le secteur se porte bien. La chaîne d’hébergement ne compte pas passer à côté de ce nouveau courant et cette nouvelle demande sociétale. En avril 2021, elle a signé un partenariat avec l’Association des maires ruraux de France (AMFR). Le programme Campagnes d’Avenir prévoit de « développer 15 000 hébergements touristiques de qualité ».

Lire aussi « La plateforme Airbnb sous le charme des campagnes françaises ».

Les régions viticoles font partie des destinations très fréquentées par les touristes. Même le guide du Routard « se met à l’œnotourisme, » observe Réussir Vigne. Désormais, il décline une collection pour découvrir les vignobles de France et compte bien démocratiser le tourisme autour du vin.

Lire aussi « Le guide du Routard se met à l’œnotourisme ».

Alors bien sûr, pour loger les vacanciers ou les gîteurs d’un week-end, il y a les gîtes ruraux, le camping à la ferme où les aires d’accueil pour camping-cars. Le réseau Bienvenue à la Ferme est devenu une référence en la matière au fil des années et propose de nombreuses adresses partout en France. Le guide France Passion, réactualisé tous les ans, propose de son côté des points d’étapes à la ferme pour les campingcaristes.

Le tourisme rural est aussi un moyen de faire connaître ses produits et de développer la vente à la ferme.

Pour ceux qui rêvent d'un accueil plus original, certains agriculteurs et vignerons se sont lancés dans des hébergements plus insolites. En voici 10, parmi d'autres.

 

Lodge

. Le lodge

Du camping sans amener ni monter sa tente, un hébergement qui rappelle les parcs africains, le lodge commence à faire des adeptes en France. Dans le Pays Basque, la ferme Peotenia produit des brebis, du maïs bio et de la vigne en AOC Irouleguy. Les propriétaires du lieu proposent aussi plusieurs types de lodges pour offrir aux touristes une immersion dans le monde rural des montagnes des Pyrénées.

 

Yourte

. La yourte

Le confinement a donné des idées de nomadisme aux citadins. Petit logement, oui, mais loin du béton et du bruit. Roulottes et yourtes font voyager dans des grands espaces apaisants au cœur de la verdure. En Bretagne, dans le sud-Finistère,  Thierry et Anne Lymes n’ont pas attendu la crise sanitaire pour se lancer dans l’aventure. Cela fait 20 ans qu’ils accueillent des touristes dans ces habitations venues de Mongolie.

 

bateau

. Le bateau de pêche

Et pour ceux qui préfèrent rêver de voyages au fil de l’eau, le couple d'agriculteurs bretons propose aussi la formule bateau de pêche à terre.

Lire dans Terra « Un hébergement insolite à leur image »

 

Roulotte

. La roulotte

Chez les Lymes, à Clohars-Carnoët, ceux qui adorent le son des guitares et le jazz manouche peuvent aussi choisir la roulotte tzigane.

L'esprit bohême, c'est aussi ce que véhicule Cathy Delmas avec sa roulotte installée à Vic sur Cère dans le Cantal. Elle pratique cette activité depuis plus de 10 ans pour « donner du rêve et du plaisir, » confiait-elle à l'Union du Cantal en 2009.

 

Tiny

. La Tiny House

Plus grand qu’une roulotte, mais dotée comme elle de roues, la Tiny House séduit par son aspect « cocooning ». Certains agriculteurs l’ont adopté pour accueillir les visiteurs à la ferme. L’entreprise Agrivillage propose une installation clé en main sur la ferme et une plateforme de réservation.

 

tipi

. Le tipi

Pour les petits qui aiment jouer aux cow-boys et aux Indiens et pour les grands qui n’ont pas perdu leur âme d’enfant, l’option tipi paraît toute indiquée. La formule est celle choisie notamment par la ferme de Mandeville dans l’Eure. Ambiance western au milieu des poules, moutons et chevaux.

 

cabane

. La cabane dans les arbres

Prendre de la hauteur pour passer la nuit perché comme les oiseaux et se réveiller dans les arbres, c’est ce que proposent aussi certains agriculteurs. Dans la Manche, en Normandie, Aurélie et Rodolphe Cauchard, adhérents au réseau Bienvenue à la ferme,  ont investi dans deux cabanes dotées de l’électricité et de l’eau.

 

VieEstive

. La cabane du berger

Une nuit dans une cabane de berger pour s’immerger en famille dans l’ambiance d’une ferme des Pyrénées. Participer aux travaux, découvrir le métier d’éleveur de brebis, monter en estive au coucher du soleil, voilà le programme. La formule plaît et se développe. A Bagnères-de-Bigorre, c’est ce que proposent deux bergers qui ont créé Vie d’Estive, une ferme ouverte aux visiteurs, pour faire partager leur quotidien.

 

Tonneau

. Le tonneau

Pour ceux qui ont le vertige et qui préfèrent rester sur terre sans se priver d’insolite, pourquoi pas tenter la nuit dans un tonneau… aménagé. Le tonneau tout confort, fenêtre sur le vignoble, offre une expérience nocturne tout en rondeur. Près de Nantes, le vignoble Marchais a aménagé plusieurs tonneaux et propose des séjours qui peuvent s’accompagner de la visite du vignoble, de dégustations et découvertes gourmandes.

 

Bulle d'O

. Une bulle dans les étoiles

Et pour finir ce petit tour d’horizon, pourquoi ne pas penser dormir tout simplement à la belle étoile ? Dans une bulle. Une nouvelle tendance qui se développe également pour répondre aux besoins de nature authentique de ceux qui ne peuvent en profiter toute l’année. Dans le bocage bressuirais des Deux-Sèvres, par exemple, ces étranges installations ont vu le jour et sont proposées par l'Office du Tourisme du Bocage Bressuirais.

 

Lire aussi « Des outils pédagogiques pour accompagner les porteurs d’un projet d’accueil à la ferme ».

 

Lire aussi « [Interview] Dans " Plouc Pride ", Valérie Jousseaume porte un nouveau regard sur les campagnes ».

 

Lire aussi « Un service de conciergerie pour dynamiser l’œnotourisme ».

 

 

Les plus lus

Quel que soit le scénario envisagé, tous les secteurs connaîtront une diminution de leur production oscillant entre 5 et 15%, l’élevage étant le secteur le plus durement touché, selon l'étude.
Agriculture en Europe : les prédictions funestes d’une étude cachée
L’étude du centre commun de recherche européen, sortie sans aucune promotion en plein été, fait couler de l’encre en cette…
Océane Future agricultrice : « Il y a beaucoup trop de préjugés sur les femmes en agriculture »
A 19 ans, Océane est agricultrice et active depuis déjà 5 ans sur les réseaux sociaux. Elle se destinait à ce métier depuis…
Eric Piolle, actuel maire de Grenoble, et candidat aux primaires écologistes souhaite que la filière de l’élevage se transforme pour aller davantage vers des fermes de petites tailles.
Eric Piolle : « Je propose de créer 25 000 fermes communales et agroécologiques »
Eric Piolle, actuel maire de la ville de Grenoble, se présente aux primaires écologistes (premier tour du 16 au 19 septembre…
Stéphane Le Foll
Stéphane Le Foll : « le seul problème du monde agricole c'est de penser qu’il faut produire plus »
Ex-ministre de l’Agriculture et actuel maire du Mans, Stéphane Le Foll a annoncé se présenter à une primaire socialiste qu’il…
Constance, jouée par Diane Rouxel, veut reprendre la ferme de son père, incarné par Olivier Gourmet, et la sauver de la faillite.
[Film] « La Terre des hommes » : élevage, pouvoir et domination
Constance, fille d’éleveur charolais, veut reprendre, avec son fiancé, l’exploitation agricole de son père et la sauver de la…
Le prix de la coque d'un bâtiment d'élevage aurait augmenté de 31% depuis 2018.
La flambée des prix des matériaux de construction leste les coûts de l’élevage
Bois, acier, isolants, tôles… Les matériaux de construction voient leurs prix s’envoler depuis l’automne dernier et cela pèse sur…
Publicité