Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Campylobacter : une bactérie déroutante pour les chercheurs

Le programme européen Campybro n’a pas abouti aux avancées escomptées concernant la stratégie alimentaire. Il reste encore beaucoup à découvrir sur les moyens de lutte.

Arrivé à son échéance, le programme de recherche de trois ans Campybro a livré ses principaux résultats début juillet. Financé par la Commission européenne, il a réuni un consortium de scientifiques et de professionnels de cinq États membres dont la France (Anses, Cidef, FIA). « Le rôle majeur de la biosécurité a été démontré pour réduire la colonisation intestinale des poulets par Campylobacter mais elle nécessite des moyens trop coûteux qui ne peuvent être généralisés à l’ensemble des élevages (air filtré, barrières strictes…) », a introduit Pedro Medel, de l’Institut de recherche espagnol Imasde et coordinateur du projet. « L’objet de Campybro était d’explorer deux stratégies complémentaires : la solution à court terme des additifs alimentaires et celle à plus long terme de la vaccination (voir ci-contre).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Vous aimerez aussi

Vignette
Lutte contre l'antibiorésistance : Une gamme de produits alternatifs qui se construit
Dans le cadre de la lutte contre l’antibiorésistance, le recours aux spécialités alternatives nécessite une approche plus ciblée…
Vignette
Le réseau Cristal aide les abattoirs à se biosécuriser
Les vétérinaires du réseau Cristal accompagnent les abattoirs de volailles à prévenir le risque influenza dans et autour de leurs…
Vignette
Une appli pour suivre la qualité de vaccination

Sérovac est une application sur tablette qui aide le vétérinaire à interpréter les résultats de…

Vignette
Le site de l’Anses de Ploufragan a fêté ses 60 ans
Créée en 1958 en périphérie de Saint-Brieuc, la petite station expérimentale avicole est devenue au fil des ans un centre d’…
Vignette
« Avec la vaccination in ovo, j’achète ma tranquillité »

Chez Colette Faucheux, le vaccin Gumboro est administré au couvoir. Un choix pour sécuriser sa production et son confort de…

Vignette
Bien préparer son traitement antibiotique
Lors des Rippa, la vétérinaire Roselyne Fleury a rappelé les bonnes pratiques à respecter lors de la préparation et la…
Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Aviculture
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Aviculture
Newsletter COT'Hedbo Aviculture (tendances et cotations de la semaine)