Aller au contenu principal

Un lot homogène réduit le risque de picage du canard

Viser un lot homogène par un bon démarrage et maintenir des conditions d’élevages uniformes contribuent à limiter le risque de picage du canard de Barbarie, comme l’explique la firme services MG2Mix.

Avec la luzerne, le temps d’exploration du canard est plus élevé qu’avec la paille ou la ficelle, mais il baisse au fil des semaines, le canard se lassant vite.
Avec la luzerne, le temps d’exploration du canard est plus élevé qu’avec la paille ou la ficelle, mais il baisse au fil des semaines, le canard se lassant vite.
© MG2Mix

On aurait pu penser l’inverse mais en matière de picage chez le canard de Barbarie, ce sont surtout les petits individus qui ont tendance à piquer leurs gros congénères. Le picage sévère intervient essentiellement sur deux périodes d’élevage, en lien avec la cinétique d’apparition des plumes. La première, vers 21 jours, cible surtout la zone du croupion. La seconde phase à risque, entre 5 et 7 semaines, se traduit par un picage au niveau des ailes. Plus fréquente et plus problématique, elle peut occasionner des taux de mortalité élevés et pénaliser la croissance et l’indice de consommation. Elle correspond à une période où le GMQ est très élevé (et donc les besoins nutritionnels).

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Après la face sud en 2010, la face nord de l'ancien poulailler a été équipée en 2022 d'une centrale photovoltaïque, avec des modules à hétérojonction.
« J’ai installé une centrale photovoltaïque au nord »
Laurent Moréac a reconverti un ancien poulailler dans la production d’électricité photovoltaïque, en équipant la face sud puis…
Dans quelques mois, toute la viande fraiche de poulet vendue en GMS aura été élevée selon le cahier des charges imposant le jardin d'hiver
La mutation du poulet aux Pays-Bas
La pression des associations de protection animale a modifié en profondeur la production de poulet destinée au marché du frais.…
Grippe aviaire : une pression virale inédite
  En France, comme en Europe, le nombre de foyers d’influenza H5N1 hautement pathogène va grandissant, en lien avec des contacts…
Les deux rotobuses montent et descendent alternativement de chaque côté le long de deux glissières pour asperger sous pression et de part et d’autre les caillebotis.
Une laveuse de caillebotis "faite-maison" par un producteur d’œufs
Le producteur ardéchois d’œufs Sylvain Bertrand a mis au point avec son beau-père une laveuse de caillebotis afin d’alléger les…
Grippe aviaire : La France passe en niveau de risque modéré
Vendredi 30 septembre à 17 heures, le cabinet du ministre de l’agriculture a annoncé que le niveau de vigilance vis-à-vis du…
Avec ses deux bâtiments neufs et les deux de 1 000 m2 rénovés ces deux dernières années, le site d'Augan a une capacité de 50 000 poules reproductrices.
Deux nouveaux bâtiments de reproducteurs, une vitrine pour l’accouveur BD France
Sur l’une de ses fermes de production d’œufs à couver, BD France a investi dans deux bâtiments de nouvelle génération, en termes…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)