Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

L'interview de Chantal Brèthes et Bernard Tauzia, responsables d’organisation de producteurs
« S’adapter pour reconstruire l’équilibre dans nos filières landaises »

Habitués à surfer sur des chiffres à la hausse, les éleveurs landais mettent en place des mesures drastiques pour ne pas devenir les otages d’épizooties à répétition.

Chantal Brèthes et Bernard Tauzia président respectivement l’organisation de production des palmipèdes et des volailles de la coopérative landaise Maïsadour. La première compte 132 Éleveurs et gaveurs, et la seconde 346 producteurs de volailles. Avec ses filières, le groupe Maïsadour fédère 800 aviculteurs.
© X. CRESP
Les Landes ont été gravement touchées par l’influenza. Comment réagissez-vous ?
Chantal Brèthes - « La première crise nous avait fait prendre conscience du risque sanitaire et nous avons entamé un travail de fond. La seconde a été révélatrice de nos fragilités. Elle nous a obligés à comprendre qu’il faut vivre avec, et qu’elle ne s’arrête pas aux portes des élevages de canards prêts à gaver. Avec 50 % de baisse de production en deux ans, c’est un coup de massue dont il faut tirer les conséquences. »
Bernard Tauzia - « Les producteurs de volailles étaient plus avancés en termes de biosécurité, mais l’épizootie généralisée (arrêt de deux couvoirs, euthanasie, dépeuplement, claustration) a fait chuter la production de 20 % l’an dernier.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Le groupe volailler LDC candidat au rachat de Ronsard
Le groupe Eureden a entamé des négociations exclusives pour la vente de ses actifs industriels avicoles Ronsard au groupe LDC,…
Nouvelle éleveuse et ex-formatrice, Lucie Gantier fait profiter la filière œuf de sa maitrise de la communication positive sur les réseaux sociaux. © V. Bargain
« Le Covid-19 donne aux éleveurs une occasion de communication positive sur l’élevage avicole »
Pour Lucie Gantier, éleveuse de poules pondeuses plein air très engagée sur les réseaux sociaux, la crise sanitaire actuelle peut…
Poulette non épointée en volière : il est important que les poulettes puissent appréhender au mieux leur environnement dès le jeune âge. © P. Le Douarin
Les conseils de l’Itavi pour limiter les risques de picage entre poules pondeuses
Le projet de recherche appliquée Casdar Epointage a permis d’élaborer un guide technique qui propose des actions pour limiter l’…
Les poules colorées destinées aux petits producteurs sont élevées avec le même soin que celles destinées aux circuits longs. © Groupe Michel
Le groupe Michel cible les éleveurs de poules bio en vente directe
Avec LV’Direct, le groupe Michel lance une nouvelle offre de produits et de services spécifiquement destinée aux producteurs d’…
La voile repose sur un réseau de câbles tendus entre des poteaux latéraux à 4 mètres du sol © Deltex
Une volière pour protéger les canards mulards
Dans la Vienne, les frères Mitteault ont fait installer une volière pour leurs canards élevés en plein air, afin d’éviter de les…
Éleveur et visiteur doivent se laver les mains soigneusement avant de revêtir l'équipement (charlotte, cotte et bottes) pour entrer dans la zone de vie des volailles. © Claire Jacquinet et Amandine ...
Règles de biosécurité : comment visualiser l’efficacité du lavage des mains
Grâce à une méthode pédagogique visuelle et pragmatique, une vétérinaire et une technicienne donnent un coup de jeune aux…
Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8,50€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)