Aller au contenu principal

Résultat 2021-2022 : LDC dépasse les 5 milliards de chiffre d’affaires

Le leader national de la volaille sort renforcé d’un exercice 2021-2022 de sortie de covid qui l’aidera à affronter une année 2022-2023 marquée par la grippe aviaire.  

L'année 2021 a été marquée par une reprise de la restauration hors domicile, plus marquée sur la restauration rapide que traditionnelle
© P. Le Douarin

Le groupe volailler aux trois pôles (Volaille France, Volaille International, Traiteur) a passé le seuil symbolique des 5 milliards sur l’exercice 2021-2022 (mars à février), a-t-il annoncé le 7 avril. En hausse de 14,5% en valeur et de 7,3 % en volume.

 

Pour la volaille française, l’activité s’établit à 3,4 milliards d’€ hors amont (négoce de matières premières, œuf…) en hausse de 13,4% en valeur et de 7,3% en volume. Sans la société Ronsard intégrée depuis mai 2021, la progression serait de 10,3% et 3,5% respectivement.

 

Outre Ronsard, ces bonnes performances sont expliquées par la reprise de la restauration hors domicile et de l’export, ainsi que par les revalorisations tarifaires.

Quant au pôle Volaille international, il performe bien (571 M€ à +28% ; +6,3% en volume), grâce aux acquisitions (Marnevall en Hongrie, usine d’aliment en Pologne, opérateur Capestone au Royaume Uni), à l’amélioration du marché européen des palmipèdes et enfin aux revalorisations tarifaires.

Les résultats détaillés seront annoncés le 24 mai prochain, mais LDC annonce d’ores et déjà dépasser l’objectif des 200 millions d’euros de résultat opérationnel courant.

Sur le court terme, LDC anticipe une baisse importante de ses volumes disponibles en volailles sur la période mars- aout en lien direct avec l’épizootie de grippe aviaire en région Pays de la Loire.

Il table sur un recul de 20% alors que le marché national devrait chuter de 30%. Ce moindre recul s’explique par un ancrage plus marqué que ses concurrents dans des régions pour l’instant peu ou pas touchées (Bretagne, Sarthe, Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne, Hauts de France, Normandie).

Malgré les quelque 12 % de hausses tarifaires obtenues sur l'exercice passé pour absorber celles des intrants (côut du vif, emballages...), LDC a prévenu ses clients que 20 % supplémentaires seront nécessaires avant l'été. En "off", un proche du groupe parlait plutôt de 23-24 %.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Jean-Baptiste Michelet termine de racler les restes de fientes après le départ des poules. La compacité et la maniabilité sont aussi appréciées par son épouse Véronique.
Manutention : un mini-tracteur bien utile pour travailler dans une volière
Véronique Michelet a investi dans un mini-tracteur pour décaper le sol avant l’enlèvement de sa bande de poules logées en volière.
Connaitre l'excrétion et les pertes des élevages est un passage obligé pour dimensionner correctement les plans d'épandage
Environnement : vers une baisse des valeurs d’excrétion des volailles
La mise à jour des valeurs d’excrétion azotée et phosphorée des volailles réalisée dans le cadre du 7e plan action…
Grippe aviaire : toute la Bretagne est placée en zone réglementée
  La circulation active de virus influenza aviaire au sein de l’ensemble de l’avifaune sauvage résidant en Bretagne a conduit les…
L'équarrissage est-il en surchauffe?
Le service de collecte et de traitements des animaux morts en élevage est-il sous dimensionné et/ou inadapté ? C’est ce que…
Philipp Beckhove dans son poulailler, "ITW a été bénéfique pour l'élevage allemand dans son ensemble".
« Nos poulets sont moins substituables, et c’est tant mieux ! »
En devenant éleveur labelisé Initiative Tierwohl (ITW), Philipp Beckhove éleveur en Rhénanie du nord Westphalie n’a pas accru son…
Grippe aviaire : deuxième vague d’acomptes pour les éleveurs des communes réglementées
Le guichet FranceAgriMer des demandes d’acomptes de compensation des pertes économiques de la deuxième vague de l’épizootie est…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)