Aller au contenu principal

Réglementation salmonelles : l’interprofession de l’œuf réclame le dialogue

L’interprofession de l’œuf a le souci de veiller à un dispositif efficace de surveillance des salmonelles, mais souligne les faiblesses de l’arrêté ministériel de 2018.

La charte sanitaire permet aux éleveurs signataires de percevoir des indemnités de l’État pour la perte de production et la décontamination du bâtiment en cas d’abattage. © P. Le Douarin
La charte sanitaire permet aux éleveurs signataires de percevoir des indemnités de l’État pour la perte de production et la décontamination du bâtiment en cas d’abattage.
© P. Le Douarin

Le président du comité national pour la promotion de l’œuf (CNPO), Philippe Juven, n’est pas surpris par l’action de la Confédération Paysanne dans le Rhône. « Nous savons tous que l’arrêté de 2018 s’est construit sans concertation avec la profession et ce défaut concerne tous les types d’élevage. »

Il rappelle que « l’abandon des prélèvements de confirmation après la détection d’une suspicion de présence d’une souche de salmonelle tel que défini par l’arrêté, fait peser sur les seuls éleveurs les conséquences possibles d’erreurs de prélèvement ou d’analyses en laboratoire. »

Par ailleurs, il ajoute que « dans une lettre à la DGAL, l’interprofession avait signalé que cet arrêté devait être assorti d’une note d’instruction définissant le cas échéant la demande d’un contrôle de confirmation ». La note n’est jamais sortie.

Renouer la concertation pour progresser

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Hendrix Genetics lance cinq nouvelles souches de pondeuses colorées
Sasso, la branche "volaille traditionnelle" du sélectionneur Hendrix Genetics, a annoncé ce mardi 23 mars la commercialisation…
Les deux bâtiments « froids » (sans chauffage) de 800 m2 ont été construits après la tempête Klaus de 2009 et abritaient 6000 canards en décembre dernier © Gaec de Guirouze
« La claustration des canards est techniquement possible en Chalosse »
Éleveurs et gaveurs en filière longue, les trois associés du Gaec de Guirouze s’attendaient à la claustration de leurs canards et…
Les éleveurs de la confédération paysanne dénoncent un excès de zèle sanitaire envers les éleveurs élevant leurs poules hors cage et en plein air. © A. Blanchin
Salmonelles : Des éleveurs de pondeuses protestent contre les abattages
Fin janvier à Lyon, des éleveurs de la confédération paysanne manifestaient pour faire évoluer la réglementation salmonelle sans…
Guillaume Garnier : « L’utilisation de tourbe pour le primo-paillage permet un juste équilibre entre maîtrise des pododermatites et frais de litière. » © A. Puybasset
« La litière de tourbe est le meilleur compromis pour mon élevage de poulets lourds »
Pour limiter les pododermatites tout en maîtrisant les frais de litière, Guillaume Garnier épand de la tourbe dans ses deux…
Le rachat de Ronsard par LDC autorisé sous conditions
L’Autorité de la Concurrence a donné son feu vert au rachat du groupe Ronsard par LDC au groupe coopératif Eureden, dont les…
Le groupe Avril va vendre sa branche œuf
Le groupe agroalimentaire Avril, veut vendre sa branche œufs coquille et ovoproduits, ainsi que l’activité porcine pour se…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)