Aller au contenu principal

Les usages d’antibiotiques en volailles baissent à nouveau en 2019

L’exposition des volailles aux antibiotiques s’est réduite de 12,8 % en un an. En parallèle, l’antibiorésistance suit la même tendance à la baisse.

Alors que l’objectif de réduction de 25 % des usages d’antibiotiques du premier plan Ecoantibio 2012-2016 a été largement atteint, tout laisse penser que le second plan 2017-2021, visant notamment la poursuite des efforts, sera tout autant un succès. Le rapport annuel de l’Anses sur le suivi des ventes d’antibiotiques réalisé par l’Agence nationale du médicament vétérinaire (ANMV) et publié le 18 novembre 2020 le montre clairement. Les volumes totaux d’antibiotiques se sont élevés à 422 tonnes en 2019, en baisse de 10,5 % par rapport à 2018 et de 53,3 % depuis l’année de référence de 2011.

Toutes espèces confondues, l’indicateur Alea, qui mesure le niveau d’exposition aux antibiotiques, a diminué de 10,9 % l’an dernier, en recul de 45,3 % depuis 2011. L’aléa a de nouveau baissé en volaille (-12,8 % depuis 2018), en porc (-16,4 %) et en bovins (-9,9 %) et il augmente légèrement pour d’autres espèces (arrivées à un plateau) : +1,5 % en lapin et +2,1 % en chien et chat. Entre 2011 et 2019, l’exposition des volailles a diminué de 60,5 %.

L’exposition aux molécules d’importance critique pour l’homme poursuit également sa décroissance, notamment celle aux fluoroquinolones qui a été réduite des deux tiers en volailles depuis 2013 (-1,7 % depuis 2018). L’objectif de réduction de 50 % en cinq ans de l’usage de colistine, décidé suite à la découverte de gènes de résistance transmissibles par plasmide, a déjà été atteint. Depuis l’année de référence 2014-2015, il a baissé de près de 58 % en volaille. Cette espèce représente la moitié du poids vif traité à la colistine, devant le porc (30 %) puis le bovin (16 %).

Des signaux positifs sur l’antibiorésistance

Le suivi de la résistance aux antibiotiques publié dans le dernier rapport Anses-Résapath montre la même tendance à la diminution sur toutes les espèces. Pour ce qui concerne la bactérie E. Coli qui représente la majeure partie des antibiogrammes en volailles (76 %), toutes pathologies confondues, le rapport indique une résistance aux céphalosporines C3G/G4C inférieure à 1 % chez les poule/poulet et dinde. Pour les fluoroquinolones, elle approche 3 % en dinde et moins de 5 % en poule/poulet (contre 12 à 14 % au pic de 2010). La résistance vis-à-vis de la colistine tend aussi à diminuer ainsi que pour les autres familles d’antibiotiques, en particulier pour la tétracycline.

Les plus lus

Julien Courbet Capital M6 poulet brésilien
L’importation de poulet brésilien épinglée par Capital sur M6
Peut-on encore manger en toute confiance ? Dans une émission diffusée le 22 janvier Capital pointe la différence de qualité entre…
De gauche à droite, Jacques et Pierre Lagrève, producteurs d’œufs à Louvigné du Désert, et Olivier Dauloudet, technico-commercial Ouest pour Patura
Volailles plein air : Sécuriser les parcours contre les intrus avec des clôtures électrifiées
Pour protéger les parcours des intrusions humaines et animales, les clôtures électrifiées assurent une protection efficace et…
Un exercice négatif de 756 000 euros pour Volinéo : « pas de produit mais des charges en hausse », résume sans appel Guy Marie Brochard, son président (à l'extrême droite).
Cavac : Des activités volailles dans la tempête
Sur fond d’exercice satisfaisant pour le groupe coopératif vendéen Cavac, toutes les activités avicoles du groupement spécialisé…
Fils de producteur d’œufs, Raphael Collet n’a aucune inquiétude vis-à-vis de ses choix techniques et de la commercialisation de ses œufs.
Œufs de consommation : Première installation d’une volière pondeuse Combo Plus
Dans les Côtes d’Armor en Bretagne, Raphaël Collet a repris l’élevage de pondeuses de son père pour voler de ses propres ailes.…
La ventilation dynamique est le premier poste de charges dans un poulailler de chair avec des économies importantes possibles dans les débits intermédiaires.
Dépenses électriques : Comment économiser avec une ventilation dynamique
La ventilation dynamique étant le principal poste de consommation électrique des bâtiments avicoles qui en sont équipés, modifier…
Grippe aviaire en Côtes d’Armor : Un quatrième foyer à Saint Fiacre
  Dans les Côtes d’Armor, un foyer d’influenza aviaire est survenu dimanche 5 février sur la commune de Saint Fiacre. C’est le…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)