Aller au contenu principal

Le salon EuroTier a primé deux innovations avicoles

Le jury des experts allemands du salon EuroTier a distingué deux innovations avicoles parmi les huit attribuées.

Le jury EuroTier a décerné une médaille d'or et sept d'argent parmi 81 innovations préselectionnées. © DLG-EuroTier
Le jury EuroTier a décerné une médaille d'or et sept d'argent parmi 81 innovations préselectionnées.
© DLG-EuroTier

Le salon international de l’élevage EuroTier, qui devait se dérouler en novembre 2020, se tient du 9 au 12 février sous une forme digitale, comme le Space en 2020. Parmi ses temps forts, figurent les prix de l’innovation. La commission d’experts indépendants désignés par la Société allemande d’agriculture (DLG) a retenu huit innovations techniques parmi les 81 nouveautés présélectionnées, dont deux concernent le métier de l’accouvage.

Automatisation de l’ovosexage par Respeggt

Alternative à l’élimination des poussins mâles de souche ponte juste après éclosion et sexage, le sexage dans l’œuf est devenu une réalité commerciale avec le système Seleggt Acus développé par Respeggt GmbH. Après percement de la coquille pour extraire l’échantillon liquide, une analyse hormonale est réalisée sur chaque œuf au huitième ou neuvième jour d’incubation.

 

 
L'automate Circulus d'ovosexage de Respeggt fait passer la cadence de sexage à 360 000 oeufs en incubation par semaine © Respeggt

 

Le nouveau système Seleggt Circulus primé par le jury EuroTier fonctionne de manière entièrement automatique et le prélèvement du liquide allantoïdien se fait sans contact. Le nettoyage de l’aiguille de prélèvement n’est plus nécessaire et le temps d’extraction est réduit à 1 seconde par œuf.

Une unité Circulus installée dans un couvoir permet d’ovosexer 360 000 œufs par semaine, en fonctionnant 20 heures par jour.

Le premier système dénommé Acus n’était que partiellement automatisé. Son rendement était d’environ 600 œufs par heure. Cela réduisait considérablement le déploiement de cette technologie par rapport à la méthode Cheggy de l’allemand ATT, qui est réalisée vers 12-13 jours, sans percer la coquille. Il y avait aussi un risque d’endommager la membrane allantoïque en perçant, ce qui pouvait réduire le taux d’éclosion.

 

Remplissage ordonné de plateaux d’incubation par Nectra

 

 
schéma de l'ensemble du système Smart de Nectra. Ligne du bas : acheminement des plateaux de ferme à réordanncer. En haut, la ligne Smart qui transfère les oeufs dans des coupelles avant de retransférer les oeufs en plateaux d'incubation complets © Nectra

 

Nectra, équipementier français des couvoirs, a conçu l’automate Smart qui transfère les œufs à couver d’un plateau de ferme vers tout type de plateau d’incubation, sans les faire rouler et sans les choquer. Et cela quel que soit l’état du plateau de départ (emplacements vides, œufs mis à l’envers).

Jusqu’à présent, cette tâche prenait beaucoup de temps, car il fallait remplir les emplacements vacants, retourner les œufs pointe en haut, en faisant rouler les œufs sur des convoyeurs générant des chocs et des contaminations croisées.

 © Nectra

Avec le Smart, les œufs sont transférés dans des coupelles individuelles qui se déplacent librement sur un tapis roulant. Ils peuvent y être triés automatiquement (selon leur qualité et leur poids) et sont retournés s’ils sont mal positionnés. Les coupelles remplies se rangent les unes derrière les autres sans risque de choc pour les œufs, tandis que celles inoccupées sont rejetées. Les œufs des coupelles sont ensuite retransférés sur un plateau.

Tout se fait en un seul mouvement grâce à un préhenseur polyvalent capable de prendre indifféremment les coupelles vides et/ou les œufs pour les repositionner sur le bon convoyeur ou dans la bonne alvéole.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Hendrix Genetics lance cinq nouvelles souches de pondeuses colorées
Sasso, la branche "volaille traditionnelle" du sélectionneur Hendrix Genetics, a annoncé ce mardi 23 mars la commercialisation…
Les éleveurs de la confédération paysanne dénoncent un excès de zèle sanitaire envers les éleveurs élevant leurs poules hors cage et en plein air. © A. Blanchin
Salmonelles : Des éleveurs de pondeuses protestent contre les abattages
Fin janvier à Lyon, des éleveurs de la confédération paysanne manifestaient pour faire évoluer la réglementation salmonelle sans…
Le rachat de Ronsard par LDC autorisé sous conditions
L’Autorité de la Concurrence a donné son feu vert au rachat du groupe Ronsard par LDC au groupe coopératif Eureden, dont les…
Guillaume Garnier : « L’utilisation de tourbe pour le primo-paillage permet un juste équilibre entre maîtrise des pododermatites et frais de litière. » © A. Puybasset
« La litière de tourbe est le meilleur compromis pour mon élevage de poulets lourds »
Pour limiter les pododermatites tout en maîtrisant les frais de litière, Guillaume Garnier épand de la tourbe dans ses deux…
Le groupe Avril va vendre sa branche œuf
Le groupe agroalimentaire Avril, veut vendre sa branche œufs coquille et ovoproduits, ainsi que l’activité porcine pour se…
Tous les matériaux de construction voient leur prix flamber avec la Covid-19 : le bois, l'acier, l'isolant, le plastique... © P. Le Douarin
La hausse de l’acier et des plastiques impacte le prix des équipements avicoles
L’explosion des prix ne concerne pas seulement les matières premières agricoles. L’acier et les polymères plastiques connaissent…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)