Aller au contenu principal

Le foie gras rayé de la carte des restaurants en Californie

La bataille judiciaire sur l’interdiction de produire ou vendre du foie gras en Californie se conclut en faveur des abolitionnistes.

Les producteurs américains envisagent de poursuivre la procédure de contestation de l'interdiction du gavage et de la vente de foie gras en Californie
© Cifog

La Cour suprême des États-Unis a refusé lundi 7 janvier 2019 de faire appel de l'interdiction du foie gras en Californie, confirmant ainsi une loi controversée datant de 2004. En vigueur depuis le 1er juillet 2012, elle interdit la production ou la vente de tout produit, tel que le foie gras de canard, produit par le gavage forcé d'oiseaux. Cette loi prévoit une amende de 1 000 dollars (875 euros) en cas d'infraction par un restaurateur.

La plus haute juridiction américaine a rejeté le recours introduit par des producteurs de foie gras américains et canadiens. L'avocat représentant les groupes contestataires a déclaré que la lutte n'était pas terminée. La contestation constitutionnelle de l'interdiction pourrait être renvoyée devant un tribunal de district fédéral de Los Angeles, qui avait initialement annulé l'interdiction en 2015, elle-même invalidée en 2017 par une Cour d’appel. L’avocat envisage aussi de demander au tribunal de continuer à autoriser la vente de foie gras en l'état, tant que l'affaire ne sera pas jugée.

Laisser le choix au consommateur

Les chefs californiens estiment que la décision de consommer du foie gras revient au consommateur et non au législateur. C’est aussi l’avis de l’interprofession française du foie gras (Cifog) appelant au libre commerce d’un produit sain, loyal et marchand dans un pays où la liberté a tant de prix. Pour son président Michel Fruchet, « il est inacceptable qu’une telle décision, prise sous l’influence d’activistes orchestrant une désinformation de notre production pour prôner le végétarisme puisse mettre en danger l’image d’un mets emblématique. »

Cette décision est plus symbolique qu’économique. Selon le rapport économique annuel du Cifog, les Etats Unis produisent 250 tonnes de foie gras par an et achètent moins d’une tonne de foie cru et de préparations à base de foie. Les restaurants américains peuvent se fournir au Canada qui produit lui-même et qui importe de France (moins de 30 t de foie et préparations).

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Thierry Poincloux sur le merlon en terre masquant son élevage. Sur cette parcelle idéalement placée, rien ne laissait présager une opposition malgré tout restée limitée.
« Ne jamais préjuger de la facilité à monter un projet de poulailler»
Tristan Poincloux a défendu bec et ongles son autorisation d’exploiter face à un adversaire déterminé. Il est aujourd’hui…
Le premier site a été installé avant l'été en Loire Atlantique sur un parcours de canards .
Un nouvel agrivoltaïsme sur les parcours de volailles
Associant agroforesterie et photovoltaïque, la jeune société NovaFrance Energy fait le pari de séduire les éleveurs de plein air…
Eclosion à la ferme (concept X-Treck)
Les Pays-Bas passent à l’alimentation précoce des poussins de chair
D’ici septembre 2024, tous les poussins de chair nés aux Pays-Bas devront avoir accès à l’alimentation dans les 36 heures qui…
Défense de l'élevage : l’Anvol appelle les Français à se mobiliser pour les volailles françaises
L’interprofession de la volaille française (Anvol) appelle tous les acteurs de la société française à soutenir le secteur…
Les appréhensions légitimes du voisinage peuvent être aplanies par de patients efforts de communication en amont du projet de création ou d'extension.
Communiquer sur son projet d’élevage
De nombreux projets de créations ou d’extensions d’élevages génèrent des inquiétudes dans leur voisinage, lesquelles peuvent…
La gestion en flux tendu des plannings de ramassage est ressortie comme un point bloquant majeur à l'observance de la biosécurité.
Aider les équipes de ramassage de volailles à intégrer la biosécurité
De bonnes conditions d’accueil, un planning de ramassage bien anticipé et une meilleure communication entre acteurs sont autant…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)