Aller au contenu principal
Font Size

La ville de New-York veut bannir le foie gras de ses restaurants

© Cifog - Ph. Asset

Mercredi 30 octobre 2109, le conseil municipal de New York a adopté par 42 voix contre 6 l’interdiction de vendre, détenir ou servir du foie gras. Et ceci à compter de 2022, sous peine d’une amende de 500 à 2000 dollars par violation. Une décision qui doit être confirmée par le maire. Cette interdiction est prise en raison d’une pratique jugée « cruelle et inhumaine » par le rapporteur municipal de l’initiative.

 

Ce vote peut avoir une résonance plus symbolique qu’économique.

 

A peine 1% des restaurants new-yorkais serviraient du foie gras dans cette ville pourtant considérée comme la capitale gastronomique des Etats-Unis.

 

Les USA n’importent aucun foie gras français. En effet , menées depuis plusieurs années les tentatives d’obtention de l’agrément USAD d’établissements français n’avancent pas.

 

Aux USA, trois sociétés productrices de foie gras sont concernées ("La Belle Farms" et ""Hudson Valley foie gras" dans l’Etat de New-York, "Au Bon canard" dans le Minnesota). La plus importante, Hudson Valley foie gras, emploie 400 personnes et assure un tiers de ses ventes à New York. Son dirigeant Marcus Henley a déclaré à l’Agence Reuters qu’il se conformait aux règles de l’Etat et respectait en tout point le bien-être animal.

 

Le délai de trois ans est censé permettre à ces sociétés de se reconvertir dans d’autres activités. Hudson Valley foie gras ne compte pas capituler et envisage de d’attaquer cette décision en justice. Les professionnels français la condamnent également en s’élevant contre cette "atteinte au libre commerce et à la libre consommation du foie gras", en soulignant que ceci est le résultat du lobbying d’activistes véganes intolérants.

 

Deux autres interdictions américaines ont déjà concerné le foie gras, et elles ont été l'objet de controverses et de batailles juridiques. La Californie l’a interdit en 2012, puis la justice a suspendu la décision en 2015 pour finalement l’interdire à nouveau en janvier 2019.  En 2006, la ville de Chicago avait interdit le foie gras puis a annulé l’interdiction deux ans plus tard.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Forte croissance de l'élevage de poules pondeuses bio en France
L'Agence Bio rapporte une vague d'engagement vers l'agriculture biologique en monogastriques.
Face à une crise structurelle européenne du canard de chair accentuée par la Covid-19, la CFA mobilise ses adhérents pour faire émerger des solutions pour les éleveurs dans les régions Auvergne-Rhone Alpes, Bretagne, Bourgogne et Pays de la Loire qui concentrent cette production. © P. Le Douarin
Le syndicalisme avicole CFA appelle à « agir d’urgence pour sauver les éleveurs de canards de chair »
Au nom de la Confédération française de l’aviculture (CFA), Gilles Lassus éleveur de canards de Barbarie dans l’Ain, appelle l’…
Litière de bouchons de paille © A. Puybasset
La gestion des litières des poulaillers de chair enquêtée
Les chambres d’agriculture de Bretagne ont analysé les pratiques de gestion de litière d’éleveurs de volailles de chair bretons.
Les mises en place nationales de canetons chair ont diminué de 28% en avril par rapport au même mois de 2019 (497 100 têtes par semaine) selon l'interprofession du canard. © P. Le Douarin
Les Pays de la Loire aident les éleveurs de canards Barbarie

Les collectivités territoriales ligériennes viennent au secours des 400 éleveurs de canards de chair.…

Installée dans le Gers, Béatrice Laffitte produit en label rouge mention sud ouest © C. Chabasse
La coopérative Euralis cherche des éleveurs de poulets label rouge sous IGP Landes
Le groupe Euralis s’inscrit dans une dynamique de croissance de sa production de volailles sous label rouge. La coopérative…
 © A. Puybasset
France Poultry fait du bénéfice

L’abattoir France Poultry, ex-Doux export à Châteaulin (29), a vendu 152 000 t de poulets et produits…

Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8,50€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)