Aller au contenu principal

« La luzerne compressée contribue au bien-être de mes poules pondeuses bio »

L’EARL Botjelan met à disposition de ses poules pondeuses bio des balles de luzerne compressées. Cet enrichissement contribue à maintenir des animaux calmes et aide à mieux anticiper un épisode de stress.

Jean-Charles Le Strat, éleveur de poules pondeuses bio à Pluméliau : « Durant les phases de plus forte nervosité, la consommation des bottes augmente. C’est un bon indicateur d’un épisode de stress. » © A. Puybasset
Jean-Charles Le Strat, éleveur de poules pondeuses bio à Pluméliau : « Durant les phases de plus forte nervosité, la consommation des bottes augmente. C’est un bon indicateur d’un épisode de stress. »
© A. Puybasset

À Pluméliau dans le Morbihan, Jean-Charles Le Strat a démarré son troisième lot de poules pondeuses bio dans son nouvel élevage de deux poulaillers de 9 000 places. Dès la seconde semaine qui suit la mise en place, l’éleveur suspend deux balles de luzerne compressées de 20 kg dans chaque gisoir, soit 4 bottes par compartiment de 3 000 poules.

Lire aussi : Gérer le risque de picage dès la poussinière

Ce dispositif d’enrichissement est complété deux à trois semaines après par des blocs à piquer, installés cette fois-ci sur la zone de caillebotis avec pondoir central pour une meilleure répartition des poules (4 pour 3 000 poules). Jean-Charles Le Strat a commencé à utiliser des balles de luzerne au cours de la bande précédente.

 

 

La balle de luzerne doit être suspendue pour éviter le risque de ponte au sol et augmenter sa durée d’utilisation. © A. Puybasset
« Le lot était assez nerveux, l’objectif était de limiter le risque de picage. La luzerne apaise les poules, les occupe et détourne leur attention. Les volailles qui avaient perdu un peu de plumage se sont remplumées, a-t-il observé. Durant les phases de plus forte nervosité, la consommation des bottes augmentait fortement. C’est un bon indicateur d’un épisode de stress. » « Cet enrichissement a surtout un intérêt préventif, confirme Florian Le Douarin, technicien de Sanders. « Il est conseillé de l’installer au plus tôt. C’est un apport de fibres, qui contribue à avoir un effet de satiété. On la retrouve dans le gésier. »

 

Des blocs suspendus à 20 cm du sol

Les bottes de luzerne sont fournies par l’entreprise Tecnofirm, marque de Mixscience. « Leur particularité est d’être ultracompressées et dépoussiérées, ce qui allonge leur durée d’utilisation », explique Olivier Hue, responsable commercial volaille de Tecnofirm. Un bloc compact de 20 kg dure environ un mois, voire 5 à 6 semaines comme dans l’élevage de Jean-Charles Le Strat.

 

 

Olivier Hue, de Tecnofirm et Florian Le Douarin, de Sanders : « La balle de luzerne doit être suspendue pour éviter le risque de ponte au sol et augmenter sa durée d’utilisation. » © A. Puybasset
« C’est la plus dure du marché. Elle dure en moyenne deux à trois fois plus que les autres modèles de balles que nous avons testés. Développé aux Pays Bas, ce produit est utilisé depuis longtemps par les producteurs d’œufs néerlandais. Il sert de signal d’alerte d’un changement de comportement. »

 

Pas de danger de ponte au sol

Chez l’éleveur, les bottes sont suspendues à environ 20 cm du sol par deux chaînettes, fixées au plafond par un piton. Tecnofirm propose également un filet de suspension en nylon, réutilisable. Il est essentiel de ne pas poser le bloc à même le sol. C’est un point clé. « On augmente ainsi par deux leur durée de vie. » La poule ne s’y perche pas et ne gratte pas la botte. Les brins de luzerne de 3 à 4 cm sont plus difficilement accessibles d’autant plus que la botte n’est pas sur un support fixe : elle occupe davantage la poule et a un effet distrayant. « Le fait de suspendre la botte limite par ailleurs le risque de ponte au sol. Peu de brins tombent au sol pour y faire un nid. »

Lire aussi : Les conseils de l'Itavi pour limiter le picage

La consommation de luzerne est d’environ 60 balles par lot pour 18 000 poules, en comptant un renouvellement toutes les 5 à 6 semaines. Cela représente un coût d’environ 10 centimes par poule, pour une utilisation sur 10 mois. « C’est une charge relativement faible au regard de la perte économique que peut engendrer un épisode sévère de picage », estime l’éleveur.

Une offre globale pour le bien-être

 

 
Le filet de suspension facilite l’installation de la botte de luzerne et contribue à augmenter sa durée d’utilisation. © A. Puybasset
Décliné en deux formats de 10 kg et 20 kg (1), le bloc de luzerne Hartog commercialisé par Tecnofirm by Mixscience est utilisable pour toutes les espèces avicoles : poule pondeuse, poulette, dinde, poulet… y compris en canard de chair. « Posé sur un plateau sur le caillebotis, le bloc de luzerne a montré un effet flagrant sur la réduction du picage », indique Olivier Hue. « Source de fibres, la luzerne contribue au bien-être animal en stimulant le comportement de picage naturel. » Les balles sont préalablement déshydratées à haute température, ce qui élimine le risque de contamination notamment par des salmonelles. Elles sont emballées sous film plastique.

 

Avec le bloc de luzerne, Tecnofirm propose une offre globale d’amélioration du bien-être. Il comprend une solution nutritionnelle à distribuer dans l’eau de boisson pour calmer les volailles lors d’un épisode de picage ainsi que des blocs à piquer à utiliser en préventif.

(1) Disponible aussi en agriculture biologique.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

volaille de chair aide coût aliment guerre Ukraine
Plan de résilience : un futur dispositif d’aide mieux calibré pour les éleveurs de volailles de chair
Pour les éleveurs de volailles de chair le dispositif, dit « intégrateur », d’aide alimentation animale du plan de résilience…
Ouverture des demandes pour le dispositif d'aide alimentation animale pour les intégrateurs en volaille
Le guichet FranceAgriMer pour l’indemnisation exceptionnelle des surcoûts alimentaires à verser aux éleveurs via leurs opérateurs…
Grippe aviaire : mortalités préoccupantes dans l’avifaune marine
Des milliers d’oiseaux marins sont retrouvés morts et porteurs de virus influenza aviaire sur les côtes de la Manche, ainsi que…
Loire-Atlantique : les éleveurs indépendants de volailles fermières se structurent
Le 2 juin 2022 a été créée l’association Sauve qui poule 44 qui réunit des éleveurs de volailles plein air de Loire-Atlantique…
L'interdiction de traiter en permanence contre les rongeurs dans les exploitations agricoles se heurte aux exigences contradictoires de la sécurité sanitaire et des coûts.
Lutte contre les rongeurs : l’appâtage permanent sur la sellette
La réglementation sur l’usage professionnel des rodenticides s’est fortement durcie depuis plusieurs années, notamment avec l’…
Julien Leballeur : «Ce perchoir fait maison est très facile à nettoyer et à déplacer, peu coûteux et fonctionne bien pour les lots de poulet à croissance intermédiaire. »
À la recherche du perchoir optimal en volailles de chair
Julien Leballeur a testé plusieurs types de perchoirs avant de concevoir un modèle, adapté aux poulets à croissance intermédiaire…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)