Aller au contenu principal

Epizootie d'influenza H5N8 : « Des canards hypersensibles et un virus extrêmement contagieux »

Pour Jean-Luc Guérin, professeur à l’Ecole nationale vétérinaire de Toulouse, tout le monde a été surpris par la fulgurance de la propagation du virus H5N8 en Chalosse, facilitée par les conditions locales.

Jean-Luc Guérin est professeur à l'Ecole Nationale vétérinaire de Toulouse et spécialiste en pathologie aviaire.
© P. Le Douarin

Qu’est ce qui a changé par rapport à l’épizootie de 2016-2017 ?

Jean-Luc Guérin - La pression virale liée à l’avifaune est bien plus forte qu’il y a quatre ans. Cette année, son niveau d’exposition est exceptionnel, comme l’indiquaient les nombreux cas détectés depuis cet automne au fur et à mesure de la migration venant de l’Europe de l’Est. Cela faisait craindre de nombreux départs « d’incendies », à la suite d’introductions de virus dans les élevages commerciaux.

Le second point qui a changé, et qui est peut être lié au précédent, c’est que le virus est extrêmement contagieux. Il a pénétré dans des élevages très claustrés chez des éleveurs en autarcie qui se muraient chez eux. Mais, quand le milieu environnant fourmille de virus, celui-ci finit par passer au bout de quelques jours et il se propage de proche en proche.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Théo Ripoche, 23 ans, s'est installé avec un nouvel atelier avicole pour diversifier l'exploitation bovine.
Un poulailler autoconstruit pour diversifier l’élevage bovin
Le Gaec de La Rouillère a largement participé à la construction de son poulailler polyvalent de 1 800 m2. L’économie…
Violaine Quéré, productrices d'œufs bio : « Le principal objectif de l’agroforesterie est d’inciter les poules à sortir davantage et à aller jusqu’au bout du parcours enherbé. »
Un parcours arboré et source de protéines pour les poules pondeuses
Pour inciter ses poules pondeuses bio à occuper les parcours, Violaine Quéré a planté des haies et des arbres de bois-d’œuvre et…
Trois astuces d’éleveurs de volailles primées par les Chambres d'Agriculture de Bretagne
Les Chambres d’Agriculture de Bretagne ont dévoilé le 16 décembre les gagnants de leur concours Trucs et Astuces de 2021. Trois…
Le ballot de paille est un enrichissement particulièrement apprécié par les poulets car il leur permet de se percher, d’explorer grâce aux brins de paille qui dépassent, mais aussi de se reposer en s’adossant contre les bords.
Bien être animal : choisir les enrichissements de ses poulets
Des enquêtes approfondies en élevage réalisées par l'Itavi ont permis d’évaluer l’impact de différents enrichissements favorisant…
Dernière ligne droite pour le sauvetage de Poulehouse
Inventeur de « l’œuf qui ne tue pas la poule » en 2017, la société Poulehouse coule sans avoir démontré ni l’…
Génétique poule : Le groupe allemand EW acquiert Novogen et Verbeek
Le Groupe Grimaud a décidé, « suite à une réorientation stratégique », de céder sa division de sélection et accouvage de…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)