Aller au contenu principal

Défense de l’élevage avicole plein air en Loire-Atlantique

Des éleveurs de volailles plein air de Loire-Atlantique créent un collectif contre les nouvelles règles sanitaires liées à l'influenza aviaire.

Les éleveurs plein air, qui appliquent les règles de biosécurité, souhaiteraient que les règles soient adaptées au contexte des petits élevages plein air.
© V. Bargain

Suite à la publication au Journal Officiel des deux arrêtés officialisant les nouvelles règles de prévention et lutte contre l’influenza aviaire, des éleveurs plein air de Loire-Atlantique ont créé le collectif «Sauve qui poule».

Objectif : agir ensemble pour la défense de l’élevage plein air, face à la nouvelle réglementation qui, notamment, supprime la possibilité de dérogation pour les petits élevages et la remplace par une «mise à l’abri» généralisée.

«Les règles doivent être adaptées à la situation des petits élevages plein air, très peu impliqués dans la propagation de l’influenza aviaire et qui ne peuvent techniquement et économiquement respecter les mesures de claustration, estiment les éleveurs. Cela constituerait de plus une tromperie pour les consommateurs de vendre des volailles «plein air» dans ces conditions.»

Agir d’abord sur les modes de propagation des virus influenza

Plusieurs annoncent qu’ils n’enfermeront pas leurs volailles, sachant que l’essentiel du département est situé en zone à risque particulier. La claustration a été rendue obligatoire depuis le 10 septembre à la suite du passage de la France en risque modéré vis-à-vis de l’influenza aviaire.

Plus largement, les éleveurs souhaiteraient que l’on agisse sur ce qu’ils estiment être les causes structurelles de la propagation de l’influenza aviaire : les filières industrielles avec les transports répétés d’animaux vivants, l’intervention de nombreux professionnels différents, la densité géographique des élevages et à l’intérieur des élevages. Ils souhaiteraient que les modes de propagation de l’influenza aviaire soient mieux étudiés et que toutes les pistes autres que la claustration (vaccination…) soient examinées. Début 2022, le collectif devrait se constituer en association ouverte à tous les éleveurs plein air de Loire-Atlantique et aux consommateurs, pour défendre ensemble l’élevage plein air (en savoir plus : sauvequipoule44@mailo.com).

Lire aussi : La Conf' et le Modef contestent les arrêtés influenza

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Connaitre l'excrétion et les pertes des élevages est un passage obligé pour dimensionner correctement les plans d'épandage
Environnement : vers une baisse des valeurs d’excrétion des volailles
La mise à jour des valeurs d’excrétion azotée et phosphorée des volailles réalisée dans le cadre du 7e plan action…
Jean-Baptiste Michelet termine de racler les restes de fientes après le départ des poules. La compacité et la maniabilité sont aussi appréciées par son épouse Véronique.
Manutention : un mini-tracteur bien utile pour travailler dans une volière
Véronique Michelet a investi dans un mini-tracteur pour décaper le sol avant l’enlèvement de sa bande de poules logées en volière.
Grippe aviaire : toute la Bretagne est placée en zone réglementée
  La circulation active de virus influenza aviaire au sein de l’ensemble de l’avifaune sauvage résidant en Bretagne a conduit les…
L'équarrissage est-il en surchauffe?
Le service de collecte et de traitements des animaux morts en élevage est-il sous dimensionné et/ou inadapté ? C’est ce que…
Philipp Beckhove dans son poulailler, "ITW a été bénéfique pour l'élevage allemand dans son ensemble".
« Nos poulets sont moins substituables, et c’est tant mieux ! »
En devenant éleveur labelisé Initiative Tierwohl (ITW), Philipp Beckhove éleveur en Rhénanie du nord Westphalie n’a pas accru son…
Filière œuf : « Il faut préserver notre souveraineté alimentaire à tout prix »
Filière œuf : « Il faut préserver notre souveraineté alimentaire à tout prix »
Le 16 juin, Philippe Juven a quitté la présidence de l’interprofession de l’œuf (CNPO) après une décennie bien remplie. Commencée…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)