Aller au contenu principal

Covid-19 : Trois millions d’euros pour les éleveurs de canards, pintades, cailles et pigeons

Les éleveurs de pintades, canards, cailles et pigeons vont bénéficier d'une aide spécifique de l’État, à hauteur de 3 millions d'euros.

pigeonneaux au nid
Presque tous les pigeonneaux sont vendus dans les circuits de la restauration commerciale
© P. Le Douarin

En fin de semaine dernière, les responsables professionnels des filières de volailles "secondaires" (canard, pintade, pigeonneau, caille) ont reçu l’engagement d’une aide de trois millions d’euros de la part du ministère de l'Agriculture, rapporte à Agra-Presse l'interprofession de la volaille de chair (Anvol).

En revanche, les modalités d'attribution de l'aide restent à construire avec FranceAgriMer. « Elles visent à aider les éleveurs qui ont perdu le plus du fait des deux périodes de confinement », a expliqué le 4 novembre Anne Richard, directrice d'Anvol, .

Tout comme les petits abattoirs, ces activités ont par ailleurs été ajoutées à la liste dite S1Bis des petites et moyennes entreprises (jusqu'à 50 salariés) dépendant des secteurs touchés par les mesures de confinement. A ce titre, elles bénéficient de mesures d'exonérations sociales et fiscales renforcées.

Les « petites » filières ont été particulièrement touchés par les mesures de confinement et la fermeture des restaurants. « Il y a une prise de conscience que la fermeture de la restauration a durement handicapé notre secteur », se félicite la directrice Anne Richard. « C'est un geste significatif mais qui risque d'être insuffisant », a de son côté commenté le président de la Coopération agricole - Nutrition animale.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Eureden développe le concept de l'élevage au sol "Mieux-être animal" pour remplacer les cages qui disparaîtront en 2025.
Les défis de la nouvelle branche œuf d’Eureden
Effective depuis le 1er janvier, l’union des coopératives bretonnes Triskalia et D’Aucy a donné naissance à la filière…
Influenza aviaire : les nouvelles règles à respecter pour les éleveurs de volailles
La nouvelle réglementation sur la prévention sanitaire et la lutte contre l’influenza aviaire a été officialisée ce jeudi matin…
La balle de luzerne est posée à même le sol ou suspendue.
La luzerne déstructurée occupe plus longtemps les poules pondeuses
La balle de luzerne déstructurée de Désialis montre une efficacité supérieure sur l’activité des poules et une durée de…
Elevé au minimum jusqu'à 56 jours, le poulet Plein Champ a accès au même parcours que le poulet label rouge de Loué..
Loué prépare l’avenir avec son poulet certifié Plein Champ
Lancé en mars 2020, le poulet certifié qui sort à l’extérieur et qui est produit par les Fermiers de Loué, est destiné à s’…
La couleur de la Brown Rustic est plus homogène que celles des deux autres souches brunes Lohmann.
Génétique : Lohmann lance la poule Brown Rustic
Lohmann France a annoncé au Space la commercialisation des premières poulettes de sa nouvelle souche Rustic dès le mois de…
BD France teste depuis deux ans un procédé d'éclosion à la ferme mis au point par les couvoirs Belgabroed, Vervaeke-Belavi et Van Hulst en Belgique et aux Pays-Bas.
Éclosion à la ferme : BD France est dans les starting-blocks
Après deux ans de tests avec le groupe LDC, le groupe d’accouvage BD France est prêt à mettre à disposition de tous sa technique…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)