Aller au contenu principal

[Covid-19] La communication sur la volaille française change de cible

Alors qu’au salon de l’agriculture l’association de promotion de la volaille française (APVF) a communiquée vers la restauration hors domicile, le Covid 19 l’oblige à sensibiliser les consommateurs.

Avec le confinement, les consommateurs privilégient le poulet et la dinde, en délaissant des morceaux (pilons, cuisses, rouge) ainsi que les espèces secondaires (canard, pintade, caille, pigeon). C’est pourquoi, l’association de promotion de la volaille française (APVF) a changé sa campagne de communication, auparavant axée sur les métiers de la restauration hors domicile. « En consommant du canard français a minima deux fois par mois, nous pourrions garantir à cette filière le maintien de ses emplois », assure l’association. De même, « en achetant au moins une fois par an de la caille ou du pigeonneau français, nous pourrions permettre à ces filières d’envisager l’avenir avec plus de sérénité. Nous voulons inciter les consommateurs confinés à diversifier leurs achats et à cuisiner ces produits à la maison. » L’APVF sponsorise des sessions de cuisine sur Instagram, qui sont animées par le chef cuisinier Florian Barbarot (Top Chef 2019) (1). « Nous reviendrons vers la RHD en sortie de crise, explique son président Christian Ragaigne. Pour leur dire que se fournir en France a du sens, surtout en période de crise lorsqu’il y a d’énormes problèmes logistiques. De plus, le consommateur y sera sans doute beaucoup plus sensible. La proximité avec la production devient quasiment obligatoire. » L’APVF espère que le décret sur l’étiquetage de l’origine du pays étendu aux produits transformés de volaille sera publié le plus vite possible. Il devait l’être le 1er avril.

(1) Sur Instagram (@FlorianBarbarot) et Facebook (@lavolaillefrancaise)
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Eureden développe le concept de l'élevage au sol "Mieux-être animal" pour remplacer les cages qui disparaîtront en 2025.
Les défis de la nouvelle branche œuf d’Eureden
Effective depuis le 1er janvier, l’union des coopératives bretonnes Triskalia et D’Aucy a donné naissance à la filière…
La balle de luzerne est posée à même le sol ou suspendue.
La luzerne déstructurée occupe plus longtemps les poules pondeuses
La balle de luzerne déstructurée de Désialis montre une efficacité supérieure sur l’activité des poules et une durée de…
Influenza aviaire : les nouvelles règles à respecter pour les éleveurs de volailles
La nouvelle réglementation sur la prévention sanitaire et la lutte contre l’influenza aviaire a été officialisée ce jeudi matin…
Elevé au minimum jusqu'à 56 jours, le poulet Plein Champ a accès au même parcours que le poulet label rouge de Loué..
Loué prépare l’avenir avec son poulet certifié Plein Champ
Lancé en mars 2020, le poulet certifié qui sort à l’extérieur et qui est produit par les Fermiers de Loué, est destiné à s’…
La couleur de la Brown Rustic est plus homogène que celles des deux autres souches brunes Lohmann.
Génétique : Lohmann lance la poule Brown Rustic
Lohmann France a annoncé au Space la commercialisation des premières poulettes de sa nouvelle souche Rustic dès le mois de…
BD France teste depuis deux ans un procédé d'éclosion à la ferme mis au point par les couvoirs Belgabroed, Vervaeke-Belavi et Van Hulst en Belgique et aux Pays-Bas.
Éclosion à la ferme : BD France est dans les starting-blocks
Après deux ans de tests avec le groupe LDC, le groupe d’accouvage BD France est prêt à mettre à disposition de tous sa technique…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)