Aller au contenu principal

Combien d’heures travaillent les éleveurs en dinde et poulet

Le temps de travail en poulet et dinde se décompose entre les tâches quotidiennes et les pics d’activité du début et de fin de lot. Les références ont été mises à jour par la chambre d’agriculture de Bretagne.

En poulet, le temps de travail quotidien (surveillance, suivi technique, tâches sanitaires...) est d’un peu plus de 4 heures en moyenne, soit 1h40 pour 1000 m2.
En poulet, le temps de travail quotidien (surveillance, suivi technique, tâches sanitaires...) est d’un peu plus de 4 heures en moyenne, soit 1h40 pour 1000 m2.
© A. Puybasset

« Quel besoin de main-d’œuvre dois-je intégrer dans mon projet avicole ? » « Mon temps de travail est-il trop élevé ou dans la norme ? Où se situent les facteurs de perte de temps et les leviers d’amélioration ? » Pour fournir des repères aux éleveurs, la chambre d’agriculture de Bretagne a publié de nouvelles références sur le temps de travail à partir d’une enquête réalisée dans 20 exploitations de poulet (JA ou Ross 308) et 14 de dinde (1). Réparties sur le territoire breton, ces 34 élevages étaient très diversifiés en termes de surface d’élevage (de 1000 à 6500 m2) et de nombre de bâtiments (de 1 à 6). Le temps de travail a été classé en trois catégories, pour tenir compte des besoins très variables de main-d’œuvre au fil des semaines, spécifiques à l’élevage de volailles.

 

 

 

1 : Le temps de travail quotidien concerne toutes les tâches effectuées par la cellule de base (l’éleveur et ses éventuels salariés) durant la croissance des volailles : la surveillance des animaux, le suivi technique (enregistrement, visites du technicien…), les tâches administratives non différables (commandes…) et les tâches sanitaires (soin, décroûtage de la litière, gestion de la qualité de l’eau….). En poulet, le temps de travail quotidien est d’un peu plus de 4 heures en moyenne, soit 1 h 40 pour 1000 m2. « Plus l’exploitation est grande plus le temps nécessaire par tranche de 1000 m2 diminue, jusqu’à 54 minutes pour 1000 m2 pour un élevage de plus de 4000 m2 », analyse Marion Ruch, en charge de l’étude. « Cet effet taille peut s’expliquer par plusieurs facteurs : une seule grande salle d’élevage au lieu de deux, optimisation de l’organisation du travail, équipements de surveillance, expertise de l’éleveur… » Il n’a en revanche pas été observé en dinde, où le temps de travail quotidien est de 5 h 34 en moyenne par jour, soit pratiquement 2 h par jour pour 1000 m2 et 254 h pour 1000 m2 en cumulé sur l’ensemble du lot.

 

 

 

2. Le travail de saison correspond aux pics de travail lors de la mise en place et le départ des animaux : préparation du bâtiment à l’arrivée des poussins, démarrage du lot, enlèvement des volailles, nettoyage et désinfection du bâtiment. Il est pour plus de la moitié réalisé par l’éleveur (et ses salariés), qui pour le reste fait appel à des prestataires, notamment pour l’enlèvement des animaux. Ainsi en poulet, il faut compter 66 h de travail pour 1000 m2 par lot, dont 31h réalisées par des prestataires. En dinde, les travaux de saison représentent 91h pour 1000m2 et par lot dont près de 42 heures par les intervenants extérieurs.

3. Les travaux ponctuels réalisés au cours du lot concernent la pesée des animaux, l’ajout de litière, les travaux d’entretien du bâtiment et des abords, les interventions sanitaires, les rendez-vous professionnels (formation, réunion technique, visite…) et les tâches administratives (comptabilité…). Ils sont très variables d’un élevage à l’autre, notamment le temps passé à la gestion de litière et du fait de l’externalisation ou pas de la comptabilité. Ils sont en moyenne estimés à 29h par lot pour 1000m2 en poulet et à 103h en dinde.

Au final, le temps de travail par lot réalisé par l’éleveur et ses salariés (hors comptabilité) est de 405h en dinde et de 84 à 202 h par lot de poulet, selon la taille de l’élevage. Par rapport aux références précédentes de 2000, les temps de travail ont diminué pour les pics de travail avec des chantiers plus courts et augmenté pour le travail quotidien.

(1) Durée de lot moyenne : JA 38 jours, Ross 308 45 jours, dinde 135 jours

En savoir plus

La gestion de la litière est la tâche ponctuelle la plus chronophage. En cumulé sur un lot, elle représente 7 h 26 de travail pour 1000 m2 en poulet et 47 h en dinde.

Les plus lus

Grippe aviaire : Où se trouvent les foyers ?
La rédaction de Réussir Volailles vous propose de visualiser sur une carte interactive la localisation des foyers d’influenza…
Julien Courbet Capital M6 poulet brésilien
L’importation de poulet brésilien épinglée par Capital sur M6
Peut-on encore manger en toute confiance ? Dans une émission diffusée le 22 janvier Capital pointe la différence de qualité entre…
François Kerscaven, éleveur de dindes à Taulé (Finistère)
"La grippe aviaire : on n'en sort pas indemne", témoigne l'éleveur de dindes
L’élevage de François Kerscaven a été touché par la grippe aviaire dans le Finistère. Impacté moralement, il a choisi de parler…
Un exercice négatif de 756 000 euros pour Volinéo : « pas de produit mais des charges en hausse », résume sans appel Guy Marie Brochard, son président (à l'extrême droite).
Cavac : Des activités volailles dans la tempête
Sur fond d’exercice satisfaisant pour le groupe coopératif vendéen Cavac, toutes les activités avicoles du groupement spécialisé…
De gauche à droite, Jacques et Pierre Lagrève, producteurs d’œufs à Louvigné du Désert, et Olivier Dauloudet, technico-commercial Ouest pour Patura
Volailles plein air : Sécuriser les parcours contre les intrus avec des clôtures électrifiées
Pour protéger les parcours des intrusions humaines et animales, les clôtures électrifiées assurent une protection efficace et…
Fils de producteur d’œufs, Raphael Collet n’a aucune inquiétude vis-à-vis de ses choix techniques et de la commercialisation de ses œufs.
Œufs de consommation : Première installation d’une volière pondeuse Combo Plus
Dans les Côtes d’Armor en Bretagne, Raphaël Collet a repris l’élevage de pondeuses de son père pour voler de ses propres ailes.…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)