Aller au contenu principal

Action anti-élevage : L214 s'attaque à l'élevage des poules au sol

Vidéo à l’appui, l’association anti-élevage L214 lance une campagne de discrédit sur l’élevage des poules au sol, remplaçant l’élevage en cage que L214 a contribué à abattre.  

L'élevage en volière sans accès extérieur est appélé à remplacer le mode d'élevage en cage aménagée
© P. Le Douarin

Dans une pétition lancée sur le Web le 22 avril, L214 «demande à la grande distribution de ne plus vendre d'œufs issus d’élevages au sol » qu'elle considère comme «un mode d’élevage intensif». Le même jour, l'association abolitionniste a diffusé une vidéo tournée en 2020 et 2021 dans deux élevages situés dans les Côtes d'Armor et en Vendée.

L214 dresse un constat volontairement alarmiste : «poules entassées sur des structures métalliques à perte de vue, claustration totale sans accès extérieur, poules malades ou déplumées laissées sans soins individuels, absence de paillage, picage et cannibalisme dus aux stress ...». «Le décalage est fort entre l’imagerie pastorale des emballages et la réalité», dénonce l'ONG. Il faut dire qu’elle prend en exemple une boîte d’œufs montrant une poule avec de la paille. Effet ambigu d’un marketing vendeur…

Instiller le doute chez les éleveurs

Tous ces arguments, annoncés à la manière d’une émission révélant un complot, peuvent être discutés point par point (par exemple qui voudrait des volières en bois ??). Par ailleurs, s’introduire la nuit pour filmer dérange les poules dans leur sommeil, lesquelles se sont naturellement rassemblées dans la volière pour dormir. Les voir en journée offrirait un spectacle bien différent. C'est ce qu'explique l'éleveuse Youtubeuse Lucie Gantier.

Le plus important à retenir, c’est l’intention de L214 de nuire à une profession, et notamment à des éleveurs qu’elle prétendait défendre en 2019 dans un livre plaidoyer pour la fin des élevages intensifs (Quand la Faim justifie les Moyens).  

Car ce mode d’élevage est appelé à se développer pour fournir un œuf à un prix compétitif tout en répondant aux cinq critères de bien-être animal. Ce que tout éleveur peut constater avec une poule élevée hors cage.

Lire aussi :  Un éleveur costarmoricain change de mode d'élevage

Selon l’interprofession, en 2020 les poules répondant à l’appellation européenne « élevé au sol » (le code 2) ont fourni 12% de la production française (5,8 millions de poules) et la majorité des œufs sont encore produits en cage (code 3) et au sol (code 2), ou plus exactement en volière sans accès à l’extérieur.

Ce mode d'élevage est en forte croissance depuis quelques années (+8,6% par an entre 2013 et 2019), pour remplacer progressivement les cages dans des bâtiments ne disposant pas de foncier pour être transformés en élevage plein air. Interrogé par l'AFP, le président du CNPO Philippe Juven a rappelé que la filière travaille depuis 2016 sur des alternatives aux cages. «Rares sont les bâtiments de code 3 qui, quand on les transforme, ont assez de terrain pour faire du plein air», plaide-t-il. Pour convertir l'ensemble de la production française en plein air, «il faudrait plus de 20 000 ha de parcours, ce ne serait pas possible.»

Au-delà de la fin des élevages intensifs, dont ferait partie le code 2, c’est bien à la disparition de l’élevage que travaille l’association végan et antispéciste L214, quelle que soit le mode de production et la dimension.

Lire aussi : Les germes d'un nouvel obscurantisme

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Ce tourteau de soja "expeller" et non OGM fabriqué dans le sud-ouest fait partie des alternatives à développer © D.Poilvet
Vers une pénurie de soja non OGM
Les filières animales Non OGM font face à un manque de tourteau de soja qui pourrait durer plusieurs mois, avec peu de solutions…
Balayant un jet sur la coque, le chariot retourne à un rythme lent jusqu’à sa base. En cas de lavage manuel simultané, le laveur branche sa lance directement sur le chariot, lui évitant de tirer des longueurs de flexible. © A. Puybasset
"Avec le robot de lavage des poulaillers, je gagne en confort de travail »
Les associés des SCEA Levrel Frères et SCEA Garnier ont investi dans le robot de nettoyage Procleaner P200 pour laver la coque…
Les autres organisations label rouge n'apprécient pas le risque de confusion entre un poulet "free range" sortant à l'extérieur et le terme Loué jusqu'à présent attaché au label rouge et à l'IGP Loué © P. Le Douarin
Signes de qualité : l’IGP "Volailles de Loué" bientôt supprimée
Entre la marque "Loué" et l’identification d’origine protégée "Volailles de Loué", les responsables des volailles fermières de…
De nouvelles règles de production pour les œufs label rouge
En discussion depuis 2018, les nouvelles conditions de productions communes de la production d’œufs de poules label rouge sont…
Nathalie Mordelet avec ses poulettes pendant leur enlèvement : « Il faut être ferme avec les poules, sinon elles ont vite fait de gagner la partie à nos dépens. » © P. Le Douarin
Poules pondeuses : les six premières semaines sont cruciales
En production d’œufs sous modes alternatifs, les deux premiers mois de la mise en route des poules conditionnent énormément le…
Éduquer les poules à fréquenter tout l'espace fait partir des trois objectifs du début de ponte (manger et vider la mangeoire, occuper les nids). © P. Le Douarin
Réussir l’installation des poules pondeuses alternatives
En atelier de poules pondeuses maintenues hors cage, la dizaine de semaines qui s’écoulent entre l’arrivée des poulettes et l’…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)