Aller au contenu principal

Une aide à saisir pour exposer sur un salon vitivinicole

Annoncée par le ministre délégué au Tourisme et aux PME, Jean-Baptiste Lemoyne, la mise en place d’une aide spécifique pour encourager les PME à participer aux foires et salons s’est concrétisée par la parution d’un décret, le 16 mars 2022. Plusieurs salons professionnels ou grand public de la filière vin sont concernés.

Destinée à soutenir le secteur de l'événementiel, une aide spécifique encourage les petites et moyennes entreprises à exposer sur les salons et foires. Plusieurs événements vitivinicoles professionnels ou grands publics font partie de la liste des évènements éligibles à l'aide.
© C.Gerbod

En ces temps où les coûts s'envolent, les occasions de faire des économies ne passent pas inaperçues. L'aide qui vient d'être mise en place par le gouvernement peut permettre d'alléger les frais de participation à des salons ou foires. Son but est d'encourager les entreprises à exposer pour redynamiser le secteur de l'événementiel, mis à rude épreuve par la pandémie de Covid-19.

Une aide réservée aux petites moyennes entreprises

Elle s'adresse uniquement aux exposants classés en petites et moyennes entreprises (PME). Est définie comme telle, une entreprise employant moins de 250 personnes et réalisant un chiffre d'affaires annuel de moins de 50 millions d'euros ou dont le total du bilan annuel n'excède pas 43 millions d'euros.  

Elle doit disposer d'un établissement ou d'une succursale en France au moment du versement de l'aide.  

La liste comprend des salons organisés de mars 2022 à juin 2023

La liste des salons concernés comprend plus de 70 événements se déroulant en France, de mars 2022 à juin 2023. Le critère de sélection a été d'avoir accueilli plus de 500 exposants lors de la dernière édition de l'événement, avant l'épidémie de Covid-19 (soit avant mars 2020). La liste complète est définie en annexe du décret. Pour le consulter c’est ici.

Y figurent des événements professionnels comme le SIAL (2022), le Vinitech Sifel (2022), le Sival (2023), Wine Paris & Vinexpo (2023).  

Et des salons grand public comme les salons des Vignerons Indépendants de Lyon (2022, 2023), Paris (2022), Lille (2022) et Strasbourg (2023) ;  les foires de Paris et de Lyon (2022, 2023), les foires internationales de Bordeaux (2022,2023) et de Marseille (2022), Natexpo (2022), la Foire internationale et gastronomique de Dijon (2022), Marjolaine (2022), le Salon international de l'agriculture (2023).

Attention, il y a un bémol important : pour bénéficier de l'aide, il ne faut pas avoir participé à la précédente session du salon ou de l’événement concerné.

Une aide de 50 % des coûts de location de la surface et des frais d'inscription

L'aide est gérée par le réseau des chambres de commerce et d'industrie (CCI). " L'aide prévue est égale à 50 % des coûts supportés pour la location de surfaces d'exposition et les frais d'inscription, dans la limite de 12 500 euros HT par entreprise bénéficiaire et de 1 300 000 euros HT par événement », indique le décret.


Pour déposer une demande d’aide, il convient de créer un dossier avant le 31 décembre 2022 ici. La procédure est dématérialisée. La demande d’aide complète (avec ses justificatifs) peut être déposée jusqu’à deux mois suivant la tenue du salon ou de la foire.

L’enveloppe globale de l’aide étant limitée à 96,2 millions d'euros, l’attribution se fait par ordre chronologique, en suivant la date de création du dossier sur la plateforme. Les premiers arrivés seront donc les premiers servis !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Pascal Preys, entrepreneur de travaux viticoles basé à Abzac, en Gironde, a conçu et breveté un tuteur métallique en M, le Tut'M.
[Astuce] « J’ai créé un tuteur s’autoclipsant sur le fil de palissage : le Tut'M »
Pascal Preys, ancien vigneron et entrepreneur de travaux viticoles basé à Abzac, en Gironde, a conçu et breveté un tuteur en M,…
Les rotors à axe horizontal et fils sont les plus plébiscités par les viticulteurs pour la tonte sous le rang.
Bien choisir ses tondeuses interceps
Afin de répondre à la demande croissante de tonte du cavaillon de la vigne, les solutions techniques se multiplient. Voici les…
John Deere renouvelles ses tracteurs vignerons et fruitiers.
John Deere - Les tracteurs spécialisés plus puissants et plus confortables
John Deere dévoile la nouvelle génération de tracteurs vignerons et fruitiers. 
Astuces viti-vinicoles : le top 10 de la rédaction
Une bêche roulante, une laveuse de caisses à vendange ou encore une station météo. Voici les dix bricolages viti-vinicoles qui…
L'oïdium se développe de façon sournoise sur les grappes. Une fois installé, il est difficile de s'en défaire, d'où l'importance de prendre en compte la lutte indépendamment de celle du mildiou.
Les bons conseils face à l’oïdium en viticulture
L’oïdium surprend toujours les viticulteurs, au Nord comme au Sud. Voici quelques retours d’expérience pour le gérer au mieux.
Florian Brusseau : « Cette solution combinant désherbages mécanique et chimique nous est apparue comme le meilleur compromis débit de chantier, efficacité et impact environnemental. »
« Je désherberai chimiquement juste autour des vignes avec mon porte-outils interceps »
Florian Brusseau compte utiliser son porte-outils comme support de désherbage chimique. Il n’appliquera ses herbicides qu’au…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole