Aller au contenu principal

Une résidence d’artistes au cœur des vignes

Depuis 2018, Kathleen Van den Berghe, propriétaire du château de Suronde, en appellation quarts-de-chaume, accueille chaque année pendant un mois un artiste en résidence pour soutenir l’art contemporain belge. Cette initiative contribue aussi à la promotion des vins.

Déjà propriétaires du château de Minière à Bourgueil, Kathleen Van den Berghe et Sigurd Mareels ont acquis le château de Suronde et ses 7 ha de vigne en 2016.   © Château de Suronde
Déjà propriétaires du château de Minière à Bourgueil, Kathleen Van den Berghe et Sigurd Mareels ont acquis le château de Suronde et ses 7 ha de vigne en 2016.
© Château de Suronde
 © Château de Suronde

À travers le projet de résidence d’artistes qu’elle mène dans son château de Suronde, à Rochefort-sur-Loire, Kathleen Van den Berghe associe ses deux centres d’intérêt. « Le goût du vin vient de mon père, et celui des arts de ma mère qui m’a amenée dans tous les musées du monde. Ce projet de résidence d’artistes est comme une trajectoire de vie », raconte cette femme presque quinquagénaire, d’origine belge. Mais si elle aime l’art, elle n’est pas pour autant experte pour choisir les artistes. Elle s’est lancée dans l’aventure grâce à Sven Vanderstichelen, curateur d’art contemporain, avec lequel elle repère des « artistes belges contemporains actifs, mais pas encore hyperconnus, donc encore abordables ». Comme l’objectif est de vendre du vin et des œuvres d’art, les bouteilles sont « habillées » par l’artiste en résidence. Le millésime 2017 a été le premier à être ainsi mis en avant. Le lancement a eu lieu en Belgique début 2019, accompagné d’une exposition des œuvres de l’artiste.

Lire aussi : La terre viticole matériau artistique

Promouvoir à la fois les artistes et les vins

 © Château de Suronde

« Bien sûr, j’achète les œuvres qui se trouvent sur les étiquettes de mes vins, poursuit Kathleen Van den Berghe. C’est déjà une première compensation pour l’artiste. » Stefan Peters a été l’un des artistes résidents du château de Suronde. Lors de son séjour, en 2018, il a découvert les quarts-de-chaume et l’environnement très pictural du domaine viticole. Ils lui ont inspiré une série de peintures sur des petits panneaux de bois. « En tant que peintre paysagiste, explique-t-il, quand je suis arrivé à Suronde, c’était un peu comme si j’avais fait un voyage en remontant le temps jusqu’au XIXe siècle quand les impressionnistes peignaient en plein air. » Pendant sa résidence, Stefan Peters a aussi mené des recherches sur un concept pour produire les étiquettes de deux cuvées du domaine. « À travers leurs couleurs, leur composition et la texture de la matière picturale que j’ai utilisée, ces peintures abstraites reproduites sur les étiquettes représentent les qualités de chaque vin, sa couleur, son goût et sa texture », détaille l’artiste. Il a été suivi par les peintres Bram Kimsbergen en 2019 et Pieter Jan Martyn en 2020. Le grand événement de lancement du millésime 2018, reporté à cause de la crise sanitaire, va bientôt être « remplacé » par un rendez-vous virtuel forcément moins festif. Mais la résidence continue et une femme, Sylvie Bailly, elle aussi peintre et belge, est attendue à Suronde pour l’été 2021.

 Lire aussi : Des sculptures en fil de fer de vigne

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L'utilisation du traitement à l'eau chaude est renforcée. © J. Grosman
La lutte contre la flavescence dorée redéfinie par un nouvel arrêté
Un arrêté publié au Journal Officiel le 27 avril 2021 définit les méthodes de surveillance et de protection de la vigne contre la…
3 conseils pour vinifier en rouge à partir de vignes gelées
Lors d’un webinaire le 22 juin dernier, l’ICV livrait ses conseils pour vinifier des raisins de qualité très hétérogène,…
L'entreprise Alatache rend possible le travail du sol sur des parcelles inaccessibles aux machines grâce au treuil. © X. Delbecque
Des solutions pour mécaniser les vignes en fortes pentes
La chambre d’agriculture de l’Ardèche a organisé en avril dernier une journée consacrée aux solutions pour les fortes pentes.…
L’Alouette lulu aime se percher sur des piquets de vigne. © A. Bossus
L’Alouette lulu, oiseau emblématique des vignobles
Cette alouette se repère au printemps grâce à son chant, « lululu », qui lui a valu son nom. Des mesures de préservation peuvent…
Un semoir à engrais verts pour chenillette fait maison
Teddy Martin, viticulteur à Janvry dans la Marne, a confectionné un semoir à engrais verts pour sa chenillette, sur la base d’un…
7 chiffres à retenir sur la viticulture bio en 2020
L’Agence bio a dévoilé son rapport sur le marché du bio à la production et à la consommation en 2020. Le vin fait toujours partie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole