Aller au contenu principal

Onologie de demain
Une infusion de plastique pour éliminer les TCA


Que faire d´un vin contaminé par des TCA ? Ces molécules, à l´origine des goûts moisis bouchonnés, proviennent non seulement du liège des bouchons mais aussi des bois de construction des chais ou des palettes. Dans ce cas, elles peuvent polluer des cuves entières de vin, laissant le vinificateur désemparé devant l´ampleur du désastre. Car il suffit de quelques ng/l de TCA pour rendre le vin inconsommable et aucune pratique oenologique n´a donné satisfaction à ce jour pour les éliminer sans nuire à la qualité du vin. La société Thalès tente d´y remédier. Elle propose un procédé de décontamination basé sur l´adsorption des TCA par un film plastique. " Ce plastique a été sélectionné pour sa propriété à fixer spécifiquement les molécules organohalogénées ", explique Dominique de Beauregard, responsable recherche et développement chez Thalès. Il adsorbe non seulement les TCA mais également d´autres molécules responsables de goûts moisis, comme les TeCA et les PCA (tétra et penta chloroanisoles) ainsi que les TBA (tribromoanisoles) et serait " sans incidence organoleptique majeure pour le vin ".
En pratique, il suffit de laisser tremper des feuilles de film plastique dans les cuves polluées et de les remplacer toutes les 24 heures.
Des essais préalables sont conseillés pour déterminer la surface de plastique à apporter. A titre d´exemple, " 200 cm2 de film par litre, appliqués pendant une semaine suffisent pour récupérer un vin fortement contaminé ".
La Faculté d´oenologie de Bordeaux a comparé, sur un rouge de première côtes de bordeaux, le traitement plastique aux quelques pratiques oenologiques (non autorisées) susceptibles d´éliminer les mauvais goûts : à savoir des ajouts d´huile de pépins de raisins, d´un mélange lait entier/crème fraîche et de granulats de liège. C´est le traitement à l´huile qui s´est révélé le plus efficace pour éliminer les molécules de TCA, suivi du plastique. En revanche, à la dégustation le traitement plastique a été nettement préféré car il ne laisse aucune fausse odeur au contraire de l´huile qui génère des goûts rance.
Le procédé n´est bien sûr pas autorisé en Europe et il vient tout juste de faire l´objet d´une présentation à l´OIV.

En revanche, il est opérationnel en Afrique du Sud depuis trois ans, sans aucune restriction réglementaire. Des Australiens et des Californiens s´y intéressent également, " autant pour les vins haut de gamme que les autres ", précise Thalès. Car, à moins de 0,50 euro le litre, le coût reste abordable.

Thalès à Cestas (33), Tél. 05 57 96 44 00, www.thales.fr
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L'utilisation de filets d'ombrage pourrait être un levier à moyen terme pour s'adapter à la hausse des températures et le changement du profil des vins. © CA 84
Cinq pratiques viticoles pleines d’avenir
Autres temps, autres mœurs. Le changement du climat et l’avènement de l’agroécologie vont faire évoluer petit à petit le…
Robert Plageoles, vigneron au domaine éponyme, a fait référencer les pieds de vigne sauvage de la forêt de Grésigne afin de les protéger des arrachages intempestifs. © J. Gravé
La vigne sauvage, un potentiel en tant que porte-greffe à explorer
Dans le Tarn, Robert Plageoles, du domaine Plageoles, se passionne pour la vigne sauvage, ou Vitis sylvestris. Persuadé que son…
Flavescence dorée : la réglementation évolue
Début 2021, un nouvel arrêté de lutte contre la flavescence dorée et son agent vecteur devrait être publié. Des discussions sont…
Les turricules témoignent de la présence de vers de terre, et donc d'une partie de l'activité biologique. © C. Gloria
À la reconquête de la fertilité biologique des sols viticoles
Anciennement perçu comme un simple réservoir, le sol et son fonctionnement reviennent petit à petit au centre des préoccupations.
 © J.- C. Gutner
S’adapter petit à petit à soigner la vigne autrement
Les produits de protection des plantes que l’on connaît classiquement ne vont pas disparaître du jour au lendemain. Mais il faut…
En Bretagne, Edouard Cazals crée le premier domaine viticole professionnel
En 2018, Édouard Cazals, vigneron au domaine La cabane aux longues vignes, a planté deux hectares de vigne près de l'estuaire de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole