Aller au contenu principal
Font Size

Val de Loire
Un projet pour coconstruire l’adaptation au changement climatique

Le projet Climenvi, lauréat 2017 de l’appel à projets Partenariat européen pour l’innovation a débuté début juillet 2019. Producteurs et chercheurs se donnent trois ans pour identifier les pratiques adaptées au climat de demain.

Pour que la vigen puisse continuer à s'épanouir dans le Val de loire, il est primordial d'établir des itinéraires d'adaptationa au changment climatique. C'est tout l'objectif du projet Climenvi.
© J.GRAVÉ

L'adaptation de la culture de la vigne au changement climatique va monter en puisse dans les années à venir. Et cela passe inexorablement par un partage de connaissances et de savoir-faire entre producteurs et chercheurs. « Aujourd’hui tout va bien, on n’a jamais fait d’aussi bons vins en Val de loire. On n’est donc pas dans la période la plus propice pour identifier les enjeux de demain", a indiqué Isabelle Lajeunesse, maîtresse de conférences en géographie à l’université de Tours lors du premier congrès international du chenin. Pourtant, chaque campagne nous rappelle que le changement climatique est bel et bien une réalité. C’est dans ce contexte que le projet Climenvi a vu le jour. D’après Isabelle Lajeunesse, Climenvi vise à « intégrer le changement climatique dans les décisions des chefs d’entreprises viticoles ».

Une attention particulière sur les moyens de lutte contre le gel précoce

Trois exploitations pilotes, situées à Meusne, Chinon et Sancerre testeront donc jusqu’en 2022 des scénarios d’adaptation coconstruits avec les chercheurs et les chambres d’agriculture. « Une attention particulière sera portée aux moyens de lutte contre le gel précoce, auquel le chenin est particulièrement sensible ", a révélé la chercheuse. Tous les trois mois, la chambre d’agriculture de Loir-et-Cher, partenaire du projet, enverra une newsletter contenant les dernières avancées du projet.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Selon les réglages, les brosses viennent plus ou moins lécher les pieds de vigne. © Boisselet
La brosse rotative intercep travaille en surface
Cet outil de travail du sol intercep permet un désherbage sous le rang tout en limitant les risques d’érosion.
vinitech-sifel 2018
Le salon Vinitech-Sifel confirme la tenue de son édition 2020
La 22e édition du Vinitech-Sifel aura bien lieu du 1er au 3 décembre au parc des expositions de Bordeaux.…
Pour les prochaines vendanges, la MSA recommande notamment d' éviter le travail face à face, d'organiser les départs en décalé et que chaque salarié conserve son seau et son sécateur pour l’utilisation, l’entretien et le nettoyage.  © J.- C. Gutner
Préparer les vendanges en contexte Covid
Dans le contexte sanitaire actuel, l’organisation des vendanges devra sans doute être adaptée pour prendre en compte le risque de…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
 © TikTok/ranjeet32432
Fixer aisément la barre du troisième point
L’astuce du mois nous vient des réseaux sociaux. Une idée pour attacher la barre de poussée du troisième point du tracteur d’une…
 © DR
Diag’Pulvé, un outil pour estimer la qualité d’application avec son smartphone
Pour mesurer rapidement la qualité de la pulvérisation, un projet de recherche appliquée dénommé Diag’Pulvé (1) vient…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole