Aller au contenu principal

[Astuce] Un épandeur viticole multifonctions

Stéphane Bannwarth, vigneron à Obermorschwihr, dans le Haut-Rhin, a conçu avec son père, un épandeur de 1,5 m3. Il est plus bas que ceux du marché, et d’une largeur hors tout de 1 mètre pour circuler dans ses vignes à 1,35 ou 1,50 m. Il s’en sert pour épandre le compost, le marc, ramasser les pieds morts, ou tout simplement pour transporter du matériel. Voici comment procéder pour en faire de même.

 

1. Récupérer une bande passante de 2 m de long et 70 cm de large, avec sa structure métallique. La mettre à nu. Recycler un essieu avec deux roues de bétonnière. L’intégrer à l’intérieur du châssis en découpant la tôle de la bande passante. Faire passer l’axe, puis souder les essieux par les côtés. Ainsi, le bas de la benne se retrouve à 18 cm du sol et non à 40 cm.

2. Monter une structure métallique pour élaborer les bords de la benne. Pour ce faire, utiliser des carrés métalliques creux de 25 x 25 mm, à six endroits. Les souder au châssis en leur donnant une forme de 4 déformé (voir photo). La tige du bas fait 18 cm de long, l’inclinée mesure 19 cm, et celle du haut est de 42 cm. En retrait de chaque carré, souder des fers plats qui recevront les vis servant à fixer les planches des côtés. Cela évite qu’elles ne dépassent et s’accrochent dans la végétation. Fixer des planches et recouvrir leur haut d’une tôle métallique pour éviter de les abîmer.

3. Mettre des U métalliques au fond des deux goulottes de la bande passante. Prendre deux chaînes à maillons soudés d’une largeur légèrement inférieure aux goulottes et faire correspondre les pas des chaînes à celui de l’axe. Cette étape est particulièrement pointue a nécessité plusieurs essais. Souder des ergots sur l’axe pour entraîner les chaînes, ainsi qu’une dizaine de fers plats pour les relier entre elles et faire progresser le compost.

4. Adapter le moteur hydraulique d’une vieille rogneuse pour animer la bande, et ajouter un réducteur pour un réglage plus fin. Trouver le bon renvoi d’angles par rapport au débit du tracteur.

5. Fabriquer la porte arrière. Il s’agit d’un plateau monté sur pivot grâce à deux L métalliques, qui peut être relevé, ôté, ou maintenu baissé de manière plus ou moins forte par le biais d’un élastique.

6. Réaliser un timon articulé à l’avant, à l’aide d’un tube métallique et d’un vieux vérin de direction permettant de corriger le dévers des parcelles. Ici, il mesure 80 cm de long et facilite les manœuvres dans les tournières.

TEMPS une à deux semaines

COÛT 100 % récupération

DIFFICULTÉ moyenne

Les plus lus

Le poudrage est souvent réservé à la période sensible.
Soufre poudre ou mouillable : les critères de choix en vigne
Bien que le soufre mouillable ait de nombreux avantages en termes d’emploi, la forme en poudre n’est pas à négliger. Elle permet…
Certains constructeurs combinent une tondeuse à une rogneuse.
Les rogneuses traînées, synonymes de productivité

Les rogneuses traînées sont des machines offrant de bons débits de chantier, adaptées à des surfaces minimales de 30 à 40…

Fabien Marie, viticulteur en Charente-Maritime : « La rogneuse traînée est incomparable en termes de maniabilité dans les tournières. »
« Je gagne en débit de chantier avec ma rogneuse traînée »

Viticulteurs et entrepreneurs en Charente-Maritime, Laurent et Fabien Marie sont équipés de deux rogneuses traînées. Un…

René Becker, consultant et formateur indépendant, spécialiste de la biodynamie.
« En 100 ans, la viticulture en biodynamie n’a jamais été aussi actuelle »

René Becker, consultant et formateur en biodynamie, dresse un bilan et des perspectives pour la biodynamie à l’occasion du…

Le biochar épandu au pied des vignes permet d'améliorer la rétention en eau, selon des observations récentes.
Quels produits utiliser contre la sécheresse en viticulture ?

Qu’ils agissent sur la plante pour les biostimulants, ou sur le sol pour les biochars, il existe des leviers pour aider la…

Planter des vignes en gobelet et introduire des engrais verts en interrang sont deux leviers permettant de lutter contre la sécheresse.
Une diversité de pratiques culturales pour lutter contre la sécheresse de la vigne

Cépages tolérants, conduite en gobelet, palissage assoupli, présence de couverts végétaux ou encore d’arbres sont autant de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole