Aller au contenu principal

Analyses
Un cocktail de levures pour réaliser les fermentations spontanées

Le groupe ICV réalise depuis deux ans un suivi microbiologique poussé de moûts élaborés en fermentation spontanée auprès d’un vigneron bio du Languedoc. Les résultats des analyses attestent que les fermentations spontanées favorisent une grande diversité de souches de levures.

Une grande diversité de souches de levures a été observée au cours des fermentations alcooliques spontanées suivies par la groupe ICV chez un vigneron "bio" du Languedoc. "Ce sont toujours des cocktails de levures différentes, 5 à 6 souches, qui travaillent et se succèdent entre le début, le milieu et la fin de la fermentation alcoolique"
Une grande diversité de souches de levures a été observée au cours des fermentations alcooliques spontanées suivies par la groupe ICV chez un vigneron "bio" du Languedoc. "Ce sont toujours des cocktails de levures différentes, 5 à 6 souches, qui travaillent et se succèdent entre le début, le milieu et la fin de la fermentation alcoolique"
© P. Cronenberger

Depuis deux ans, le groupe ICV étudie, avec le soutien financier de FranceAgriMer, la biodiversité des populations de levures présentes tout le long des fermentations alcooliques (FA) chez un vigneron bio qui travaille uniquement en fermentation spontanée et encuve séparément chaque parcelle. Des prélèvements en début, en milieu et en fin de FA ont été effectués pour chacune des 5 cuvées suivies. Un dénombrement et une identification génétique des populations de levures présentes à chaque stade de la fermentation ont été réalisés. « Dans les grandes lignes, nous avons observé qu’aucune levure Saccharomyces ne domine au sein d’une cuve. Ce sont toujours des cocktails de levures différentes, 5 à 6 souches, qui travaillent et se succèdent entre le début, le milieu et la fin de la fermentation alcoolique », explique Lucile Pic, responsable R&D du groupe ICV.

 

Une grande diversité de souches de levures

 

Les analyses ont également mis en évidence la grande diversité de souches rencontrées. « D’une cuvée à l’autre, les cocktails de levures sont différents. Parmi les 169 colonies analysées, 107 colonies étaient constituées de Saccharomyces cerevisiae avec au final 74 souches différentes de levures détectées, ce qui atteste de la grande variabilité des souches rencontrées et qui réalisent les fermentations », précise Lucile Pic. Autre constat :  certaines des non Saccharomyces, présentes et majoritaires en début de fermentation alcoolique, ont montré une résistance assez bonne à l’augmentation de l’alcool dans le moût. « Certaines souches de non Saccharomyces ont été maintenues jusqu’à 10 % d’alcool. Mais globalement, elles déclinent à partir de 1050 de densité », précise Lucile Pic.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

À l'avenir le choix du porte-greffe pourrait être fait en fonction de son influence sur le pH et l'acidité du moût. © P. Cronenberger
Le porte-greffe de la vigne influence l’acidité des moûts
Des chercheurs australiens ont évalué l’effet du porte-greffe sur l’absorption du potassium. Tous ne sont pas égaux, ce qui joue…
Les amibes sont des micro-organismes unicellulaires. L'une d'elle, Willaertia magna, pourrait bientôt devenir une substance active de lutte contre le mildiou, aux vues de résultats au champ prometteurs. © Amoéba
Essais prometteurs pour un nouveau produit antimildiou de biocontrôle en vigne
Un biofongicide à base d’amibe, en test au champ depuis l’an dernier, a confirmé en 2020 son efficacité contre le mildiou. De…
Les bennes à vendange peuvent faire partie intégrante de la chaîne de tri, en plus d'assurer le transport. © Gimbre
Le transport de la vendange au service de la qualité
Les vignerons ont mis un point d’honneur à s’équiper de machines à vendanger et de matériels de chai dernier cri pour maintenir…
[ Coronavirus ] Pas de Vinitech-Sifel au parc des expositions de Bordeaux en 2020
Les trop nombreuses incertitudes liées à la situation sanitaire et économique mondiale ont contraint les organisateurs du…
Le moût blanc de noir macère pendant une dizaine de jours sur des marcs rouges issus de vinifications classiques servant à élaborer des cuvées structurées.   © Domaine Zusslin
Un vin rouge fait (presque) comme un blanc
Un domaine alsacien propose une cuvée de pinot noir élaborée à partir d’un blanc de noir repassé sur des marcs de rouges…
Le Bearcub affiche une largeur de 1,32 m.
Un nouveau robot utilisable en viticulture
La start-up californienne Ztractor prépare un tracteur autonome électrique pour les vignes, mais pas uniquement.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole