Aller au contenu principal

[TAILLE DE LA VIGNE] "Changer de mode de taille lors de la conversion bio nous a permis de stabiliser les rendements"

Julien Cuisset, vigneron au Château Grinou, en Dordogne, est passé à la non-taille palissée afin de ne pas amputer ses rendements.

Julien Cuisset, vigneron au Château Grinou, en Dordogne a modifié son mode de taille pour stabiliser ses rendements en passant au bio
© Château Grinou

« Nous nous sommes convertis à l’agriculture biologique en 2006. Mais avant de nous lancer nous voulions être sûrs de notre modèle économique, car nous avions vu des exemples de conversions ratées à cause de la hausse des charges et de la baisse des rendements.

Je me suis intéressé à la non-taille palissée. Je suis allé voir un système de ce type en Allemagne, que j’ai adapté à ma façon. Depuis, nous passons en hiver pour tailler en forme de haie, à la machine. Nous coupons juste sous le fil du haut. La première année nous avons eu de très gros rendements, mais dès la deuxième année nous avions un rendement d’AOC classique autour de 60 hl/ha. Nous avons dû sortir de l’appellation, mais nous ne regrettons pas car l’objectif est atteint : nous avons des rendements stables et des charges maîtrisées. Puisque nous sommes en cave particulière, c’est une démarche que nous pouvons expliquer. Au printemps nous n’avons plus de travaux de relevage ou d’ébourgeonnage donc nous sommes davantage réactifs pour aller traiter. Et cette année malgré le gel, notre récolte a été plus qu’honorable par rapport à nos voisins. »

 

Tous les articles de notre dossier taille de la vigne :

Ne pas mutiler pour diminuer les maladies

Limiter l’impact du changement climatique

" J'ai atteint les rendements avec une taille en avril "

"J'adapte mes gobelets palissés selon la météo"

"Changer de mode de taille lors de la conversion bio nous a permis de stabiliser les rendements"

Mécaniser pour réduire ses coûts de production

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

La matériel de désherbage développé par la société Zasso fonctionne en envoyant un courant électrique à travers les plantes.
Bilan d’une saison de désherbage électrique en vigne
Sylvain Philip, vigneron gardois, a investi en février dans l’un des tout premiers matériels de désherbage électrique intercep de…
La nouvelle gamme de tracteurs spécialisés T4 culmine désormais à 120 ch.
New Holland – La nouvelle génération de tracteurs spécialisés atteint 120 ch
La nouvelle génération de tracteurs spécialisés New Holland T4 V/N/F a été dévoilée au Sitevi.
[VIDEO] " Le désherbage électrique intercep m'a permis de venir à bout de l'érigeron "
Nous avons suivi pendant toute la saison 2021 l'outil de désherbage électrique intercep de Zasso, acquis par Sylvain Philip au…
Les nouveaux tracteurs Claas Nexos bénéficient d'un plancher plat.
Claas - Le nouveau Nexos culmine à 120 ch
Claas dévoile son nouveau tracteur spécialisé Nexos.
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône« J'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
[TAILLE DE LA VIGNE] « Malgré le gel, j'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône, a repris une parcelle non-taillée en avril 2021. Elle a gelé comme ses…
L’autorisation du chauffage des moûts et des vins jusqu’à 75 °C est la principale évolution du nouveau règlement sur la vinification bio.
De nouvelles règles pour la vinification bio au 1er janvier 2022
La nouvelle réglementation européenne sur l’agriculture biologique entrera en vigueur le 1er janvier 2022. Voici les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole