Aller au contenu principal
Font Size

Oenologie
Selon la société Embag, « les bouchons les plus chers ne sont pas toujours les meilleurs »

Le prix élevé d´un bouchon n´est pas une garantie contre les goûts de bouchon. C´est la conclusion d´une de l´enquête réalisée par la société bourguignonne Embag.


« On ne peut pas affirmer qu´il vaut mieux acheter des bouchons à prix élevés pour ne plus avoir de goût de bouchon », lance Eric Bornert, co-gérant d´Embag. La société bourguignonne, spécialisée dans la fourniture de matières sèches (bouchons, capsules, cartons...), procède depuis deux ans à une analyse systématique des lots de bouchons en liège naturel livrés par ses fournisseurs. Elle écarte tous les lots présentant un taux de TCA (2-4-6 trichloroanisole) relargable de plus de 4 ng/l. « Sur les 28,7 millions de bouchons que nous avons contrôlés, nous en avons refusé près de 7 % et seuls 2 % étaient exempts analytiquement de TCA », déplore Eric Bornert. Et la qualité du liège n´y change rien. « On trouve autant de bouchons contaminés dans la qualité « extra » que dans la qualité « naturel 03 », alors que l´écart de prix est de plus de 1 à 3. »
©D. R.


Le contrôle n´évite pas les contaminations
La longueur des bouchons n´est pas non plus une garantie. « Les 49 mm présentent bien une meilleure élasticité et étanchéité que les 44 mm, mais le niveau de contamination vis à vis des TCA est le même. » Par contre, ce niveau de contamination varie énormément selon les fournisseurs de bouchons. Embag a ainsi sélectionné ses fournisseurs et avoue travailler dorénavant avec Bourassé, Xyberta ou encore Gültig. « Ce n´est pas un procédé fiable à 100 %, estime cependant Eric Bornert. On peut passer à côté de bouchons contaminés si les lots ne sont pas homogènes. Mais il porte ses fruits, nous n´avons eu aucun litige sur les lots de bouchons analysés. »
Le contrôle des bouchons ne met pas non plus à l´abri des risques de contamination des vins par les tétra chloroanisoles, molécules de traitement des bois, également responsables des goûts de bouchon-moisi, ou même par des TCA ne provenant pas du bouchon.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
 © Clovis Michon
Un lavabo dans l'utilitaire pour se laver les mains
Salarié dans les travaux publics, Clovis Michon a installé dans sa fourgonnette un système pour se laver les mains.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole