Aller au contenu principal

Lutte contre le gel
Quincy élabore un guide de pilotage d’un parc de tours antigel

Précurseur dans la lutte collective contre le gel, le vignoble de Quincy, dans le Cher, a créé une Cuma pour investir dans 60 tours antigel, protégeant 85 % des surfaces. Il est aujourd’hui le site pilote d’un projet européen visant à définir les bonnes pratiques de gestion d’un parc de tours antigel à grande échelle.

Entre 2001 et 2020, le vignoble de Quincy a acheté 66 tours antigel via la Cuma des Vignobles, créée dans ce but. Près de 85% du vignoble est ainsi protégé. © J. Gravé
Entre 2001 et 2020, le vignoble de Quincy a acheté 66 tours antigel via la Cuma des Vignobles, créée dans ce but. Près de 85% du vignoble est ainsi protégé.
© J. Gravé

Exceptionnels pour la génération précédente, les épisodes de gel printaniers sont désormais redoutés tous les ans par les vignerons et les vigneronnes du Centre Val-de-Loire. « Les hivers ne sont plus aussi froids et la végétation redémarre plus tôt. Orienté vers l’est, le vignoble de Quincy est sensible aux gelées blanches, qui nous touchent sévèrement environ 3 années sur 10 », introduit Jean Tatin, vigneron et vice-président de la Cuma des Vignobles. Lorsqu’un vigneron de l’appellation achète une tour antigel en 1998, le vignoble a les yeux rivés sur lui. Trois ans plus tard, plusieurs vignerons de Quincy créent la Cuma des Vignobles qui investit dans une première série de 35 tours antigel fonctionnant au fuel.

Lire aussi " À Montlouis, l’hélico concurrencé par les tours antigel "

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Que faire sur les vignes touchées par le gel dans les jours qui suivent ?
Pour aider les viticulteurs à réagir face au gel, l’ICV et la Chambre d’agriculture du Var ont établi quelques préconisations à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole