Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Quelle plateforme de e-commerce choisir ?

Pour faciliter la vente de vin en ligne par les producteurs, les places de marché numériques promettent d’optimiser la visibilité sur les moteurs de recherche et d'apporter des solutions logistiques simplifiées. Voici les principales formules.

Une poignée d’opérateurs proposent leur place de marché de e-commerce aux vignerons. Twil, Les Grappes, Avenue des Vins, les Vignerons indépendants, le Guide Hachette fonctionnent pour partie sur le même principe. Des formulaires en ligne préétablis permettent au vigneron de saisir depuis son ordinateur la photo de ses bouteilles, un ou plusieurs textes d’accompagnement et les prix. Ces entreprises publient dans la foulée sur leur place de marché l’ensemble des bouteilles saisies en ligne. Ces opérateurs veillent à ce que leur place de marché arrive en tête des résultats des pages des moteurs de recherche, notamment Google.

Si le vigneron possède déjà un site vitrine de son domaine, un bouton « boutique » peut être ajouté, qui donnera accès à ses bouteilles disponibles sur la place de marché et uniquement les siennes. Certains de ces services exigent un abonnement mensuel. La plate-forme encaisse chaque commande et reverse au domaine le montant réduit d’une commission.

Twil, Les Grappes et Avenue des Vins, préviennent des commandes immédiatement par mail. Le courriel comprend le bon d’expédition à coller sur le carton. Le vigneron appelle, au plus vite le transporteur désigné par la plateforme, qui passera au domaine pour une livraison en général en moins de 48 heures.

Pour les Vignerons indépendants et le Guide Hachette, la prestation diffère. Leurs deux sites s’appuient sur Plugwine, à la fois gestionnaire de places de marché pour autrui et opérateur logistique. Au moment de la saisie en ligne, les producteurs envoient à leurs frais leurs bouteilles sur sa plateforme de Mâcon. Plugwine assurera dans les 48 heures l’expédition chez le client, dès une commande en ligne saisie. L’entreprise a signé des accords avec les plus grandes places de marché internationales qui reprennent ses produits en ligne. Toutes ces entreprises préconisent aux vignerons d’afficher sur leurs sites les mêmes tarifs qu’au domaine.

Le choix dépend de la stratégie de vente, sachant que le but est de toucher une autre clientèle.

Twil : une application mobile en plus

Cette société créée par Alfred Laurent et Erwann de Barry, fils d’un viticulteur en Provence, apporte comme service supplémentaire la réalisation des photos professionnelles des bouteilles qui lui sont envoyées. La start-up, basée à Paris et Marseille, propose également une solution unique pour tablette et smartphone. Un système de reconnaissance des étiquettes scannées avec un smartphone permet d’accéder à la fiche technique de 600 000 bouteilles répertoriées dans sa base de données. « L’application conserve toutes les consultations des internautes. Le consommateur pourra alors consulter l’historique de ses scans et commander les bouteilles si elles figurent sur notre place de marché", assure Alfred Laurent. Twil met sa cave voutée du XVIIe arrondissement de Paris à la disposition de ses clients vignerons pour accueillir jusqu’à 15 personnes pour des opérations promotionnelles. La commission sur les ventes est de 18%. L’application mobile (bilingue sur Android) permettra bientôt au consommateur de gérer sa cave personnelle. À terme, le logiciel lui proposera des notifications sur l’actualité de ses vins préférés. L’acheteur final ne paie rien s’il se fait livrer au moins un carton de 6 bouteilles dans un point relais, 2,90 € si le carton arrive chez lui. Pour une commande inférieure à un carton, les frais s’élèvent à 5,90 € pour une livraison dans un point relais et à 6,90 € à domicile. La société revendique 2 100 domaines clients auxquels s'ajoutent 1 900 domaines représentés par des négociants.

Avenue des Vins : un fort contenu rédactionnel

Née en 2011, Avenue des Vins est la première place de marché française de l’histoire d’internet. Elle cible le cœur du marché : les vins tranquilles autour de 8 € à 10 € et les champagnes autour de 20 €. « Si le vigneron n’a pas le temps de créer sa vitrine, nous nous en chargeons. Nous réalisons près de 90 % des fiches de présentation des produits", explique Lolita Drouelle, directrice marketing et e-commerce. Cette marketplace de Boulogne-Billancourt met l’accent sur le contenu de son site et sa ligne éditoriale avec des vidéos de 45 secondes où un sommelier présente un vin et ses accords avec des mets. Des articles renouvelés régulièrement mettent tour à tour en avant des régions viticoles, des petites appellations, des occasions de consommations sur le site et via une lettre d’information dématérialisée. Ce site bilingue français-anglais facture le client final de 6,90 € pour 3 cols, 9,90 € pour 6 cols et 19,90 € pour une expédition en Europe. La plateforme présente les vins de 450 domaines clients.

Les Grappes : pour les professionnels et particuliers

« Nous proposons deux places de marchés, l’une pour les clients particuliers, l’autre, Les Grappes Pro, dédiée aux professionnels des cafés, hôtels et restaurants, précise Loïc Tanguy, fondateur de l’entreprise. Nous disposons d’une équipe commerciale qui démarche les professionnels. Nous sommes en quelque sorte les commerciaux des vignerons qui nous font confiance. » Les producteurs s’acquitteront d’une commission de 20 % pour l’envoi à un particulier et de 15 % pour l’envoi à des professionnels préalablement identifiés sur la plateforme. Ces derniers disposent d’une grille tarifaire spécifique avec une dégressivité des prix suivant les volumes, accessible avec un code d’accès.

« Nous travaillons beaucoup sur la présentation de chaque produit et l’histoire du domaine », renchérit Loïc Tanguy qui a signé un partenariat avec le journal Le Parisien qui reprend certains articles. Les Grappes dispose d’un comité de sélection des échantillons proposés par les vignerons. La place de marché se réserve le droit de refuser des produits qu'elle juge pas assez qualitatifs par rapport à l'image qu'elle souhaite défendre. Elle annonce 4 000 références et un peu plus de 1 100 domaines clients. L’expédition d’un carton de 6 en France reste gratuite pour le particulier, de 6 € pour un colis de 3 cols.

Plugwine : au service des Vignerons indépendants et du Guide Hachette

Plugwine assure à la fois l’entreposage, les expéditions et la gestion de la place de marché. Elle fournit ces prestations pour les Vignerons indépendants (600 domaines clients et 2 000 références) et pour le Guide Hachette (hachette-vins.shop). Le guide ne référence que des produits qu'il a médaillés. Plugwine y prélève une commission de 20 % contre 15 % sur le site des Vignerons indépendants. Sur les deux places de marché, le vigneron doit s’acquitter d’un abonnement mensuel de 65 € pour un entreposage de 600 cols et de 95 € pour 1 800 cols pour un maximum de 20 références. Au-delà, les commissions font l’objet d’une négociation spécifique. « Mais surtout, nous avons signé des accords avec les géants du e-commerce Amazon, Cdiscount et Vivino », insiste Philippe Triem, directeur opérationnel. Le vigneron peut alors sélectionner les places de marchés sur lesquelles il veut être présent suivant sa politique commerciale. L’entreprise bourguignonne développe également Plugwine Pro, qui diffuse en ligne les produits essentiellement de producteurs vers les professionnels identifiés.

 

Chez Brotte à Châteauneuf-du-Pape, un choix bien réfléchi

« En 2015, nous avons été trois chez Brotte à travailler sur le choix d’un prestataire, explique Cyril Tisopulot alors responsable commercial, aujourd’hui directeur des vignobles. Nous avons confronté tous les opérateurs à Vinexpo sur plusieurs critères : notre sentiment sur le sérieux de l’entreprise, la capacité à nous apporter un service tout compris avec les emballages fournis et le ramassage des colis, la simplicité et la transparence des tarifs connus d’avance. En cette période naissante des places de marché pour le vin, nous avons choisi Twil. Même si nous avons essuyé des plâtres au début sur les expéditions, suivis d’une période de doute, nous sommes restés fidèles grâce à la réactivité d’un commercial qui est toujours là et à leurs opérations de promotion qui ont mis en avant nos produits. »

Audiences : Hachette arrive en tête

Selon Médiamétrie qui mesure les audiences des sites places de marché « au-delà d’un certain seuil », seuls Hachette avec 156 000 visiteurs uniques mensuels en janvier 2019 et Twil avec 110 000 visiteurs passent sous leurs radars.

Si l’on se fie aux robots du site comparatif SimilarWeb qui agrège sur ses propres critères différentes données mensuelles du big data, du Guide Hachette (486 085) arrive en tête, suivi par Les Grappes (181 530), Twil (106 450), Avenue des Vins (65 735) et des Vignerons indépendants (61 264). À noter que le nombre de visiteurs ne préjuge pas forcément du volume des achats.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Vignette
La radulanine A, un potentiel substitut naturel au glyphosate

Qu’est-ce que la radulanine A ?

Il s’agit d’une…

Vignette
Protéger la vigne du mildiou et de l'oïdium grâce à des micro-injections de produits phytosanitaires dans le cep
Des essais de micro-injection dans le cep ont été réalisés dans le cadre du projet Preamisse sur mildiou et oïdium pendant trois…
Vignette
L’urine testée comme engrais pour les vignes
Basée à Montpellier, la start-up Ecosec cherche à valoriser l’urine recueillie dans les toilettes sèches qu’elle conçoit en tant…
Vignette
Le trèfle souterrain pour l’enherbement permanent des vignes
En région nantaise, à l’initiative de la coopérative d’approvisionnement CAMN, des producteurs testent l’enherbement permanent…
Vignette
Le déchaumeur à disques indépendants, un bon outil de mulchage
À la tête de deux EARL, Pierre-Emmanuel Lamy est équipé depuis deux ans de deux déchaumeurs à disques indépendants.
Vignette
La séparation entre vente et conseil de phyto aura bien lieu
Le gouvernement n’a rien lâché malgré les critiques acerbes de la coopération et du négoce. L’ordonnance sur la séparation de la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole