Aller au contenu principal

Première victoire sur les allégements de charges pour la filière viticole

Jean-Marie Fabre, président des Vignerons Indépendants, salue le travail des parlementaires qui "ont su être à l'écoute des besoins de la filière viticole".  © VIGNERONS INDEPENDANTS
Jean-Marie Fabre, président des Vignerons Indépendants, salue le travail des parlementaires qui "ont su être à l'écoute des besoins de la filière viticole".
© VIGNERONS INDEPENDANTS

Députés et Sénateurs ont adopté l’amendement autorisant des allégements de charges patronales pour les domaines viticoles dans le cadre du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2021. « Présenté par une trentaine de députés de la majorité, l’amendement prévoit une exonération de la part patronale des cotisations sociales des salariés de 100 %, 50 % et 25 % pour les entreprises ayant perdu respectivement au moins 60 %, 40 % et 20 % de leur chiffre d’affaires en 2020 », rapportent nos confrères d’Agra Presse. L’amendement est donc adopté contre l’avis du gouvernement qui le juge « anticonstitutionnel » au motif qu’il privilégie la filière viticole par rapport aux autres filières agricoles. « La plupart des mesures d’urgence mises en place par le Gouvernement ne nous concernent pas. Nous avons continué à employer de la main-d’œuvre normalement, sans recours à l’activité partielle, alors que nous avons enregistré en moyenne 62 % de pertes pendant les trois premiers mois de confinement », déplore Jean-Marie Fabre, président des Vignerons indépendants. Ce dernier a salué l’effort des parlementaires pour soutenir le monde du vin pour qui les confinements sont « une double peine » alors que la filière est déjà fortement pénalisée par le conflit Boeing-Airbus.

Les exonérations de cotisations pour les exploitants encore en négociation

Dans l’attente de la décision du Conseil Constitutionnel, les Vignerons Indépendants restent mobilisés afin d’obtenir des exonérations de cotisations d’exploitants. « Le salaire des chefs d’exploitation a été la variable d’ajustement depuis le début de la crise. Pour garder leurs employés, certains ne se sont pas payés pendant plusieurs semaines », rapporte Jean-Marie Fabre. Rappelant que le chiffre d’affaires perdu pendant les confinements ne sera pas rattrapé, le président plaide pour une exonération des cotisations plutôt qu’un report. « En 2021, si la situation revient à la normale, ce que l’on espère, les chefs d’exploitations devront assumer les prélèvements normaux en plus des prélèvements dus au report de 2020. C’est une bombe à retardement », alerte-t-il. Pour l’heure, l’amendement a été adopté au Sénat en première lecture, mais retoqué à l’Assemblée nationale.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Au-delà de 10 % d'amadou dans le cep, la vigne exprime des symptômes d'esca. Les ceps atteints changent de microbiote, et le champignon Fomitiporia mediterranea devient majoritaire. © X. Delbecque
Un nouvel espoir contre l’esca
Des chercheurs bordelais ont récemment découvert que l’apparition des symptômes d’esca était associée à un changement du…
Les députés ont validé le crédit d’impôt Haute valeur environnementale
Les amendements prévoyant un crédit de 2 500 euros d’impôts pour les exploitations certifiées Haute valeur environnementale (HVE…
Les méthodes agroécologiques seront au cœur de la mise en place des itinéraires de culture de la vigne sans produits de synthèse, ni cuivre, ni soufre. © C. Dupraz/Inra Montpellier
Vitae, un pas vers une viticulture nouvelle
Mettre au point un itinéraire technique de rupture pour se passer de produits phytosanitaires dans la culture de la vigne. C’est…
[Vidéo] Grégoire présente la GL 6.4, une machine à vendanger compacte

Grégoire continue de renouveler ses machines à vendanger et vient de présenter le GL 6.4, qui remplace la G7.200. Cette…

Des essais de désherbage électrique prometteurs
Un prototype de l’outil de désherbage électrique intercep XPower a été testé cette année à Gaillac par l’IFV, sur toute la saison…
Les semoirs à dents disposent souvent de socs en T inversé. © Simtech Aitchison
Les bons outils pour implanter ses couverts
Le marché regorge de solutions de semis de couverts végétaux à sélectionner en fonction de l’état de l’enherbement en place, des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole